itinéraire 2 semaines Guatemala

au pays des Mayas

Voir notre itinéraire

Itinéraire Guatemala

Le voyage au Guatemala commence. Et tout de suite, on est happés dans un tourbillon coloré de paysages grandioses entre volcans fumants, forêts tropicales, lacs d’altitude, cités mayas mystérieuses et villes coloniales de charme… La culture amérindienne est là, bien authentique, qui se dévoile sous nos yeux ébahis. Rien que pour Tikal, le lac Atitlan et l’accueil des Guatémaltèques, cela vaut son pesant d’or… maya.

Nature

Beauté des paysages
Variété des paysages
Intérêt des treks/randonnées
Aventure/hors sentiers battus

Ville

Beauté des villes
Animation nocturne
intérêt culturel

Vie Quotidienne

Sécurité
Facilité transport
Cuisine
Bon marché
Gentillesse/accueil

Itinéraire Guatemala : 2 semaines de voyage

Clique sur les étapes pour des infos plus détaillées

Antigua – 3 jours –

QUE FAIRE A ANTIGUA ?

  • La cathédrale de Santiago (et derrière sa cathédrale en ruine San José)
  • L’arche de Santa Catalina
  • Le Parque Central
  • l’église de la Merced
  • Panorama sur Antigua depuis le point de vue Cerro de la Cruz
  • ruines du couvent Santa Clara
  • Couvent des Capucines
  • Prendre des cours d’espagnol (plus de 40 écoles réputées ici)
  • boire un café local !
  • flâner au hasard des belles rues pavées…

QUE FAIRE AUTOUR ANTIGUA ?

  • Grimper au volcan Pacaya
  • Tu peux réserver ton excursion à Pacaya ici.

  • Grimper au sommet du volcan Acatenango
  • Visiter l’étrange village type seigneur des anneaux d’Hobbitenango
  • Visiter la Finca Filadelfia pour les amoureux du café

Où DORMIR à ANTIGUA ?

Hotel Aurora : Petit coup de cœur pour cet ancien couvent très bien placé

Maison Bougainvillea : pour les petits budgets. Chambre correcte, un peu éloigné du centre (12 mns à pied). Mais très belle terrasse avec vue sur le volcan et possibilité de cuisiner.

Booking.com

Lac Atitlán – 4 jours –

QUE FAIRE LAC ATITLAN ?

  • Admirer la beauté du lac et les volcans qui l’entourent depuis n’importe quel endroit du rivage.
  • Visiter les villages du lac. Gros coup de cœur pour San Juan !
  • Plonger dans la partie où l’eau est la plus limpide : dans la réserve Cerro Tzankujil à San Marco
  • Admirer le lever et coucher de soleil. Notre village préféré pour le meilleur point de vue a été Santa Cruz.
  • Prendre de la hauteur pour avoir une vue panoramique du lac (randonnée Nariz de Indio, ou plus facile, randonnée au mirador de San Juan)
  • Faire du kayak (ou du paddle) sur le lac Atitlan
  • Se mettre au yoga ! L’endroit est propice à la relaxation face au lac.

QUE FAIRE AUTOUR DU LAC ATITLAN ?

  • voir le marché du Chichicastenango
  • Grimper le volcan San Pedro
  • S’essayer à différentes activités comme la tyrolienne ou la randonnée dans un jardin à papillons de la Reserva Natural Atitlán, proche de Panajachel. 

Où DORMIR à ATITLAN ?

D’autres adresses à voir ici pour ton logement au lac Atitlan

Rio Dulce et Livingstone – 3 jours –  

QUE FAIRE à RIO DULCE ?

  • Se détendre depuis votre terrasse d’hôtels, en regardant la vie du fleuve s’écouler lentement. On te conseille le Banana Palms, ou le Boatique Hotel
  • Visiter le château de San Felipe (lac Izabal)
  • Profiter des piscines naturelles de Finca Paraiso
  • S’adonner à une activité d’eau sur le lac ou le Rio Dulce comme le kayak, le paddle ou un bateau !

OU DORMIR A RIO DULCE ?

Voici nos logements coup de cœur :

  • le Banana Palms : piscine, balcons et jolie chambre. $$
  • le Boatique Hotel : vue sur la jungle, tranquilité, activités nautiques disponibles. Un vrai coup de coeur. $$
  • El Hotelito Perdido : le bon plan pas cher car l’établissement dispose de lit en dortoir ou de chambres avec SDB communes. Excellent rapport qualité prix un établissement proche de la jungle et situé entre le Rio Dulce et Livingstone $

QUE FAIRE à LIVINGSTONE ?

  • Se détendre sur les plages (on te conseille de t’éloigner du village de Livingstone car la propreté du sable laisse à désirer… On te conseille par exemple la playa Blanca (accessible notamment en bateau au départ de livingstone)
  • Visiter ce village de Livingstone du bout du monde
  • Découvrir la culture garifuna
  • Déguster dans les restaurants la gastonimie locale de poissons frits !
  • Randonner jusqu’à la petite cascade de Siete Altare

OU DORMIR A LIVINGSTONE ?

Voici nos logements coup de cœur :

  • Hotel La Casa Rosada : un hôtel bien placé et bon marché avec des lits en dortoir particulièrement intéressants $
  • Villa Caribe : probablement le meilleur hôtel dans Livingstone, même s’il n’est pas tout récent. mais sa localisation au bord de la plage est vraiment sympa $$
  • Casa Nostra : Non loin de villa Caraibe et Un peu moins cher. Avec un personnel bien sympa et une jolie vue sur les Caraïbes. $$

Flores & Tikal – 3 jours –

QUE FAIRE FLORES ?

  • Visiter les ruelles du centre de Flores
  • Voir la place principale
  • Profiter des bars sympas de Flores comme Los Amigos Youth Hostel ou Maple & Tocino
  • Maple & Tocino
  • Prendre une lancha pour aller sur les berges en face de l’île de Flores (jetée Tayazal) et monter au mirador Canek pour une vue sur Flores
  • Toujours coté Tayazal, profiter de la plage « Playa Chechenal« , accessible à pied

CONSEILS VISITE TIKAL ?

  • Venir dès l’ouverture du site (moins de touristes, plus d’oiseaux)
  • Une journée entière de visite est le minimum (mais c’est suffisant)
  • Si tu es sans guide, achète la carte du site (environ 20Q)
  • Le plus simple pour se rendre à Tikal est le bus depuis Flores (renseignement auprès des hôtels ou mieux, car un peu moins cher, directement avec les agences à Flores)
  • Si tu préfères une excursion organisée (transport, guide, billet), tu peux réserver ici

LES COUPS DE COEUR DE TIKAL ?

  • La place principale et le temple du jaguar
  • Acropole centrale
  • La vue depuis le temple II
  • La vue depuis le Temple IV (plus haute et plus « lointaine »)
  • El mundo perdido
  • Le temple V
  • Le complexe Q
  • La faune ! Oiseaux, aras, koatis…

Où DORMIR POUR VOIR TIKAL ?

  • Mayan Spirit (coté Tayazal), seulement 3 petites chambres au calme avec un jardin au bord de l’eau avec vue sur Flores. le propritaire vous emmène gratuitement et en 5 mns jusque l’ile de Flores. $
  • Los Amigos Hostel : une auberge de jeunesse colorée, joyeuse et réputée pour son ambiance et ses bonnes bières. $
  • Hotel Casazul :  Hôtel bien tenu, agréable, et bien situé, au coeur de Flores avec une magnifique terrasse dont la vue est vraiment jolie. $$
  • Las Lagunas Boutique Hotel : l’hôtel chic de Flores ! Luxe dans un cadre somptueux.

Semuc Champey – 2 jours –

QUE FAIRE à SEMUC CHAMPEY ?

  • Randonner dans le parc pour voir d’en haut les piscines naturelles (mirador)
  • Nager dans les piscines naturelles Semuc Champey et ses cascades
  • Faire du « tubbing » sur la rivière depuis le village
  • Visiter la grotte de Lanquin
  • Visiter la grotte « Las Marias »

Où DORMIR à SEMUC CHAMPEY ?

Peu de logements sympas malheureusement. Mais 2 adresses à retenir :

  • El Retiro Lanquin $ : une belle petite auberge de jeunesse avec de très bons cocktails, une vue sympa sur la rivière et une terrasse bien agréable.
  • El Portal De Champey $ : une auberge un peu « roots » et au confort sommaire (pas de wifi, pas d’eau chaude…). Les 2 gros avantages sont le prix et surtout la proximité du parc : on peut y aller à pied !
  • Mountain Nest $$ : entre Semuc et Lanquin… mieux vaut être véhiculé ! Si c’est ton cas : fonce ! Superbe logement indépendant, confortable, avec des vues magnifiques.

 

Itinéraire Guatemala : le résumé

voyage en Amérique centrale

Nos coups de ❤️ ! Clique sur les cases

Tops👍

  • Le Lac Atitlan
  • Le village de San Juan sur le lac Atitlan
  • La ville d’Antigua et ses placettes charmantes
  • L’ancienne cathédrale Santiago à Antigua
  • La fameuse arche Santa Catalina à Antigua 
  • Le volcan Fuego (s’il fait beau !)
  • Tikal, la Grande Place, la vue depuis le temple 4 
  • Les habits traditionnels des femmes guatemaltèques
  • le bruit des tortillas cuisinés dans les rues : flip flap !
  • Les cours en espagnol à Atitlan, Antigua ou Xela.

Logements🏠💕

Lien cliquable pour voir les photos ou réserver

Flops👎

  • Semuc champey. Sympa mais cela vaut-il le détour ?
  • les prix de la lancha sur le lac Atitlan
  • La détérioration de la qualité de l’eau à Atitlan
  • Le « Made in China » sur Chichicastenango
  • Les déchets sur les plages de Livingstone.

Activités🚶💕

Liens cliquables pour réserver

Itinéraire 2 semaines Guatemala : les étapes

itinéraire 2 semaines Guatemala

Antigua ♥

Antigua ! Antigua la belle. Antigua la colorée. Antigua la religieuse. L’ancienne capitale du Guatemala est un petit bijou. Cernée de volcans, elle s’est débattue avec la nature, entre grondements de lave et tremblements de terre. Antigua la rescapée des siècles. En 1773, tout aurait pu finir là, à la suite du énième séisme, un peu plus fort que les autres. Elle y a perdu son statut de capitale, mais pas sa beauté. Antigua est là, Phoenix d’Amérique centrale, pour nous offrir des joyaux d’églises et de bâtiments coloniaux espagnols stupéfiants, des petites cours ombragées et de places animées. Antigua, on t’aime !
A proximité, on a profité de notre séjour dans la ville pour grimper l’Acatenango et voir les explosions du volcan Fuego.

Que voir AntiguaVisiter AntiguaVisiter AntiguaItinéraire 2 semaines Guatemalagrimper Acantenago fuego

itinéraire 2 semaines Guatemala

Lac Atitlan ♥

6h du mat’. Tout est calme pour l’instant sur le magnifique lac Atitlan. Quelques bruissements de feuilles, quelques clapotis de vagues, quelques piaillements de plumes et quelques rayons dorés qui illuminent le paysage magique des volcans autour.
Puis, le lac s’agite un peu. Ce sont les bateaux de pécheurs ou des lanchas qui amènent les locaux d’un village à l’autre. De San Pédro à Santiago ou San Juan, ou San Marco… Tout commence par « San ». Il faut dire qu’ici, la religion catholique est centrale. Elle est teintée de croyances mayas, de légendes locales et de mysticisme…
Dans les ruelles poussiéreuses ou colorées des villages sur les berges, l’effervescence commence. Tuk Tuk, femmes en habits traditionnels, voyageurs subjugués, vendeurs ambulants, chiens errants, artisans pressés : tout s’entremêle dans un flot incessant de va et vient et de bruit de la vie.
« Le plus beau lac du monde » selon l’explorateur Alexander von Humboldt. On ne saurait lui donner tort. On n’a pas les arguments en tout cas. On pose nos yeux partout, et partout est beau.
Coup de cœur pour le village de San Juan, dont la rue centrale a été peinte par des artistes de rue talentueux.
« Petit » détour aussi par le marché de Chichcastenango. Joli mais, avouons le, on s’attendait à mieux…

que faire lac Atitlanitinéraire 2 semaines GuatemalaVillage Lac Atitlanmarché chichicastenango

itinéraire 2 semaines Guatemala

Rio Dulce & Livingstone

Proche de la mer caribéenne du Guatemala, Rio Dulce est un village entre eau et jungle. Le large fleuve (qui porte d’ailleurs le même) est un vrai plaisir lent pour les yeux.
Plus loin, ce fleuve langoureux se jette dans la mer au niveau du petit village de Livingston, où la culture Garifuna t’étonnera. Une ambiance à part, pour un curieux métissage entre les traditions africaines avec la culture des Caraïbes. Petite particularité : aucune route ne mène à Livingstone !
N’hésite pas à t’éloigner un peu du village pour les trouver les meilleures plages aux saveurs exotiques.

itinéraire 2 semaines Guatemala

Flores & Tikal ♥

Florès est un village posé délicatement sur une petite île du lac de Pletén Itza. Plutôt coloré, gentiment animé, quadrillée de ruelles piétonnes : Flores est assez touristique. C’est une base idéale pour profiter des plages et des pontons du immense lors de ton séjour au Guatemala. C’et aussi le point de départ vers des sites mayas exceptionnels : Tikal, évidemment… mais aussi Yaxha et El Mirador.
Tikal ! la cité Maya dans la jungle, est une cité impressionnante et probablement la plus connue du monde Maya. La « grande place » de la est particulièrement magnifique. Deux temples s’y font face ainsi que des acropoles servant d’habitations ou d’édifices administratifs.

Itinéraire 2 semaines au GuatemalaQue faire au GuatemalaTikal

itinéraire 2 semaines Guatemala

Semuc Champey

Un site naturel étonnant, où rivières, bassins naturels, falaises et forêt se mélangent avec harmonie. Le point d’orgue est la rencontre improbable d’une grosse rivière tourbillonnante couleur jungle qui passe en dessous de « piscines naturelles » d’une teinte turquoise attirante. C’est parfait pour se baigner. Chacun des bassins est séparé par des « ponts » de calcaire du plus bel effet.
Lanquin est le village le plus proche. Un village assez pauvre sans charme particulier mais entouré de jolies collines boisées… On y trouve quelques hôtels et restaurants. Autour, on peut jouer aux spéléologues dans des grottes intrigantes.

Semuc Champey

itinéraire 2 semaines Guatemala

Itinéraire 2 semaines au Guatemala : Bilan du voyage

 

Guatemala itinéraire 2 semaines : l’avis de Michael

Le Guatemala est un enchantement ! En un temps record on embrasse du regard des cités mayas, des jungles, des volcans, des traditions colorées. Le dépaysement est là, à chaque instant. Un voyage de 2 semaines impose un rythme assez soutenu. Le pays est petit en taille mais les transports sont lents.
Notre itinéraire de 2 semaines au Guatemala t’emmène au sud du pays pour admirer Antigua, jusqu’à la frontière nord pour voir Tikal.

Une déception au Guatemala ?

Semuc Champey… Oui, j’ose le dire ! Pourtant, beaucoup de blogs et de guides papier encensent ce lieu. Mais je n’y ai pas trouvé le charme attendu. Bon pas de panique : c’est joli, l’eau est d’une couleur exceptionnelle et cette rivière turquoise qui passe par-dessus un fleuve tumultueux est unique… Mais est-ce que cela vaut le détour ? D’autant plus que sur place, tu trouveras énormément de touristes et assez peu de traditions locales.
Autre petite déception : Livingstone est intéressant par sa culture garifuna mais les déchets sur les plages sont vraiment désolants.

Un coup de cœur au Guatemala ?

Que voir au Guatemala ? Sans aucune hésitation : le lac Atitlan ! C’est même probablement mon coup de cœur de toute l’Amérique centrale. Difficile de trouver les mots pour décrire la beauté de ce lieu enchanteur. Petits villages, volcans majestueux, eau scintillante : tout semble s’accorder pour faire de ce tableau une œuvre d’art. Deux petits bémols cela dit :

  • La qualité de l’eau se dégrade
  • La randonnée Indio Nose est source de conflits entre villageois qui n’hésitent pas à faire payer cher le droit d’entrée aux touristes qui l’empruntent.

« Atitlán, un lac guatémaltèque entre feu et foi »

   Journal Le temps, Olivier Joly

 

Comme deuxième coup de cœur, comment ne pas évoquer Tikal ? Une cité maya exceptionnelle qui nous a subjuguée. Et la jungle tout autour ajoute du mystérieux à ce lieu incontournable du Guatemala.
Enfin, parmi les villes de type colonial de l’Amérique centrale, Antigua est ma préférée.

Guatemala itinéraire 2 semaines : l’avis de Emilie


Un itinéraire bien équilibré entre culture, beauté des paysages, gastronomie savoureuse (les tortillas « clap clap » dans la rue !) et les belles traditions. 2 semaines est le temps adéquate pour voir les incontournables du Guatemala.

Une déception au Guatemala ?

Semuc Champey… Beaucoup de routes pour y accéder. Et sur place, une journée suffit largement mais il est dommage de faire autant de route pour y rester si peu de temps lors de tes vacances au Guatemala . Bref, pour résumer : « sympa mais sans plus ». Dans le même style, on a préféré Agua Azul au Mexique, dont tu peux voir les photos sur notre page facebook : https://www.facebook.com/untourdanslesac/posts/4680434128705832
Petite note aussi sur le volcan Fuego et la montée de l’Acatenango. On a croisé de nombreux voyageurs qui sont revenus enchantés de leur ascension. Pour nous, ça a été compliqué à cause des intempéries ! Le soir, la brume était omniprésente : difficile d’y voir à 2m. Et le lendemain matin, le vent était tellement fort qu’il était littéralement impossible de se tenir debout ! Un rendez-vous manqué mais on est persuadé que si la météo est clémente, l’expérience à Acatenango doit être magique !

Un coup de cœur : que faire au Guatemala ?

Le lac Atitlan ! Et en particulier le petit village de San Juan avec ses peintures murales superbes dans la rue centrale. J’ai adoré aussi les vêtements traditionnels des femmes. De toute l’Amérique centrale, c’est là que l’on a vu les plus beaux habits : colorés et atypiques !
La place centrale d’Antigua est très jolie et animée. Non loin, les ruines de la cathédrale de Santiago de los Caballeros (juste derrière la cathédrale principale), sont absolument émouvantes. J’ai également aimé les petits cafés tranquilles et les cours intérieurs joliment décorés avec, souvent, une petite fontaine au centre. Il faut oser pousser les portes ou jeter un œil à l’intérieur des grandes maisons pour apercevoir ses petites cours merveilleuses.

Itinéraire 2 semaines Guatemala

Les églises magnifiques d’Antigua

Et si le voyage au Guatemala était à refaire ?

Pour rappel, voici notre itinéraire de 2 semaines au Guatemala :

  1. jour 1, 2 et 3 : Antigua 
  2. jour 4, 5, 6 : Lac Atitlan et Chichicastenango
  3. jour 7, 8 : Semuc Champey
  4. jour 9, 10, 11 : Rio Dulce et Livingstone
  5. jour 12, 13, 14 : Flores et Tikal

A noter que nous avons en fait passer 3 semaines au Guatemala. Nous avons eu la chance de rester une semaine à « El Mundo en espagnol » dans la ville de Xela (également appelée Quetzaltenango). C’est une école pour apprendre l’espagnol. Pour être plus exact, c’est une famille d’accueil qui fait venir chez elle tous les matins un prof particulier d’espagnol. Le reste du temps, on peut discuter, prendre ses repas et faire des activités avec la famille. Un moment fort de notre séjour au Guatemala que nous avons adoré et qui nous a permis d’améliorer notre espagnol afin de discuter davantage avec les locaux.

itinéraire 2 semaines Guatemala

Ancienne église surprenante autour de Xela

Quetzaltenango est la deuxième ville du pays. Malgré sa taille, elle est plutôt agréable même si sans charme particulier. C’est tout de même une ville attachante que l’on a aimée visiter pour partir au Guatemala.
On y aura apprécié :

  • des quartiers authentiques, sans fioritures et simples
  • des petites églises exceptionnelles dans les villages voisins
  • Des alentours assez agréables et jolis
  • des petits cafés bien sympathiques
  • des prix moins élevés que d’autres lieux plus touristiques du Guatemala

 

 

 

 

Notre itinéraire de 2 semaines au Guatemala si c’était à refaire :

Si notre voyage au Guatemala était à refaire, on n’est pas sûr d’aller à Semuc Champey. Avec les jours de gagner, on serait bien tenté par :

  • voir les montagnes et les petits villages reculés du coté de Neja
  • faire un détour par la Laguna Lachua, un joli lac hors des sentier battus, qui imposent cela dit un détour sur la route entre Flores et Guatemala city,
  • Découvrir d’autres cités mayas du coté de Tikal, en particulier : El Mirador et Yaxha

 

Que faire au Guatemala ? Les incontournables :

Voici, pour résumer, les incontournables du Guatemala selon notre expérience mais aussi selon plusieurs guides papier, blogs et voyageurs pour savoir que voir au Guatemala :

  • Lac Atitlan et Chichicastenango
  • Antigua et Acatenango
  • Semuc Champey
  • Rio Dulce et Livingstone
  • Tikal et Flores

Ces incontournables peuvent être tous vus en 2 semaines.

Un itinéraire de 10 jours au Guatemala ?

Pas facile mais possible…Si tu cherches un itinéraire de 10 jours au Guatemala, on te conseille de te concentrer sur nos 3 « méga coups de cœur » : le Lac Atitlan (3 jours), Antigua et ses volcans (3 jours) et Flores / Tikal (3 jours) !

Partir au Guatemala : voyage pour qui ? Combien de temps ?

Visite Guatemala : un voyage pour qui ?

Un séjour au Guatemala devrait plaire aux personnes attirés par :

  • L’histoire maya : la cité de Tikal et quelques autres autours sont absolument stupéfiantes. On en apprend beaucoup sur cette civilisation ingénieuse et guerrière dont la disparition est encore entourée de zones d’ombres. Au cœur d’une jungle envountante, la découverte de ses cités au petit maton quand tout est encore calme, est un vrai régal. Sans conteste un temps fort lors de tes vacances au Guatemala.
  • La culture du Guatemala. Elle est omniprésente dans les villages, et les plus grandes villes. Par les vêtements, par la musique, par les croyances : un tourbillon de couleurs et de traditions que ce pays d’Amérique Centrale a su préserver. Sur la côte Est, la culture garifuna détonne quelque peu avec le reste du pays.
  • Les amoureux de la nature. Si tu aimes les beaux paysages, tu devrais également adorer ton itinéraire au Guatemala ! Les volcans et la jungle permettent de découvrir un univers naturel fascinant. Bien sûr, le lac Atitlan, merveilleux, reste une étape majeure.
  • Les villes à l’architecture coloniale. Et en premier lieu : Antigua ! Une ville séduisante avec ses rues colorées, ses églises, ses petits cafés un peu bobos, ses placettes, et sa magnifique place centrale.

itinéraire 2 semaines Guatemala

Combien de temps partir au Guatemala ?

2 semaines au Guatemala est plutôt le minimum. ! Ce laps te temps te permettra de voir les incontournables du pays, du nord au sud. Si tu as l’intention d’y apprendre l’espagnol, c’est une excellente idée (on en parle juste après) ! Dans ce cas, il faut ajouter 1 semaine supplémentaire au minimum et rester 3 semaines au Guatemala. De même, si tu veux sortir un peu des sentiers battus et ajouter aux incontournables du Guatemala quelques lieux moins visités, il te faut également rester une semaine de plus. 3 semaines au Guatemala te permettront d’ajouter à ton itinéraire la Laguna Lachua et les petits villages au nord de Santa maria Nejab. A moins que tu ne veuilles te lancer dans un trek vers El Mirador, non loin de Tikal ?
J’ai commencé par écrire que 2 semaines étaient le minimum… Un itinéraire de 10 jours au Guatemala est le strict minimum ! Et pour cette courte durée, il va falloir « courir », éviter les transports trop lents (et donc augmenter son budget) et faire l’impasse sur plusieurs jolies choses.

Les cours en Espagnol : la bonne idée pour prolonger son séjour au Guatemala !

Les cours d’espagnol au Guatemala sont peu chers et l’enseignement est de grande qualité ! En effet, c’est ici que l’on parle une langue espagnole parmi les plus pures d’Amérique Centrale. Pour notre part, nous sommes revenus enchantés de notre expérience à Xela (Quetzaltenango).
Nous avons passé une semaine merveilleuse au sein de la famille de Gladys, Cindy et Edouardo ! Ils nous ont accueilli dans leur maison et on a pu partager leur quotidien et faire des activités avec eux (cuisine, balade dans la ville, préparation de chocolat…). Chaque matin, un professeur particulier, expérimenté et patient vient directement dans la maison. L’après-midi et le soir, on peut mettre en pratique tout ce qu’on a appris avec la famille d’accueil. On peut vous dire que c’est incroyablement efficace ! Notre niveau était bien faible avant les cours. En une semaine, on était capable de tenir une courte discussion, d’exprimer des besoins, de demander notre route etc… Indispensable pour nous qui avions l’intention de continuer pendant 8 mois à voyager en Amérique latine ! On a pu allier vacances au Guatemala, cours d’espagnol, expériences locales et doses de fous rires.
Et pour ne rien gâcher, les membres de la famille de Gladys sont des gens adorables, souriants, accueillants et qui savent mettre à l’aise !
Bref, voici le lien pour les contacter : El mundo en espagnol (messenger)

 

Itinéraire en pratique : conseils pour visiter le Guatemala

 

Clique sur ces icônes pour t’aider à organiser ton séjour au Guatemala :

Pour partir au Guatemala, nous avons utilisé différents sites et moteurs de recherches. Voici nos liens préférés pour t’aider à organiser ton itinéraire au Guatemala : achat des billets d’avion, choix du logement, recherche d’une location de voitures, idées pour des visites guidées et notre assurance voyage. Clique sur les icônes qui t’intéressent !

[ctu_ultimate_oxi id= »2″]

 

 

Où se trouve le Guatemala ?

« Petit » pays d’Amérique centrale, le Guatemala se trouve au sud de son grand voisin le Mexique. À l’est, il est baigné par la mer des Caraïbes. À l’ouest on trouve l’Océan Pacifique.
Quelle est la capitale du Guatemala ? C’est Guatemala city d’où l’on peut réaliser quelques activités et excursions intéressantes, notamment un free tour de la ville en français.

 

Comment aller au Guatemala ?

L’avion est évidemment le moyen le plus utilisé pour aller au Guatemala depuis l’Europe. Tu peux donc regarder les trajets Europe vers Guatemala city. Quelques astuces :

  • Pour ton lieu de départ, jette un œil au prix depuis Barcelone ou Madrid : c’est parfois intéressant.
  • Pour ton arrivée, Guatemala City n’est pas un grand « hub » et les prix peuvent donc être plus élevés. Envisage un atterrissage à Cancun. Si le prix est bien plus bas, et que tu as le temps, c’est le moment de descendre tranquillement le Yucatan au Mexique pour rejoindre ensuite le Guatemala en passant par les Chiapas avec un bus Palenque – Flores. C’est d’ailleurs ce que nous avons fait !

Tu peux effectuer une recherche sur ce moteur puissant afin de trouver les prix les plus intéressants (c’est celui que l’on utilise régulièrement) : Skyscanner.

En s’y prenant tôt on peut trouver

  • des AR à 400 euros pour un Paris – Cancun,
  • des AR à 550 euros pour des Paris – Guatemala City,
  • des AR à 390 euros Madrid – Cancun

Si tu atterris à Guatemala City, tu peux y rester un jour maximum. Inutile de t’attarder : quelques heures sont kargement suffisantes ! Puis On tu peux filer à Antigua. On te conseille de réserver un transfert directement de l’aéroport de Guatemala ou du centre-ville vers Antigua si cela t’arrange.

 

Comment te déplacer au Guatemala ?

Si on veut simplifier les choses, il y a en fait 4 zones d’intérêt au Guatemala

  • Flores, Tikal, le lac Peten Itza
  • Antigua, Lac Attitlan, Acatenango, Chichicastenango, Guatemala City
  • Livingstone, Rio Dulce
  • Semuc Champey

A l’intérieur de chacune de ces zones, il est facile de se déplacer rapidement. Le choix le moins onéreux est le chicken bus (mais aussi le plus aléatoire et inconfortable). Le choix le plus cher est le bus privé ou la voiture de location.

Dès que l’on veut passer d’une zone à l’autre, ça se complique !

  • Tu trouveras toujours des chicken bus pour aller d’une zone à l’autre. Mais cela peut être long, avec de nombreux changements. Il te faudra demander le point de départ, les arrêts, l’heure et les correspondances aux locaux.
    A cela s’ajoute l’inconfort de ces vieux bus souvent bondés et qui prennent les virages à grande vitesse !
    Par exemple pour un Semuc Champey – Antigua, il faudra prendre un premier bus pour aller à Lanquin, puis un deuxième bus pour Coban, puis un 3ème bus vers Guatemala city, puis un quatrième vers Antigua. Rien de sorcier mais il faut te préparer à l’inconfort, à l’attente, aux conducteurs qui roulent vite…
    Compte 12 euros et 10 ou 11h de bus.
  • Sinon, il reste la solution bus privé, toujours aussi cher. Pour un ordre d’idée, un Semuc Champey vers Antigua te coutera environ 45 euros. Cela s’effectue en plus ou moins 9h. Par contre c’est direct, souvent dans des minibus avec un confort correcte mais au moins chacun a un siège, et avec des conducteurs relativement prudents.
  • Pour aller de la zone « Guatemala city » à la zone « Flores », il y a également l’avion ! C’est idéal pour les plus pressés ou ceux qui veulent éviter les bus. Compte 65 euros aller.
  • Louer une voiture est également une possibilité. C’est pratique et ça permet d’être indépendant. Cela dit, c’est cher ! Mais si tu peux partager à plusieurs, c’est une bonne idée. Sois prudent : les routes sont dans un état moyen et il y a souvent des dos d’âne mal signalés. La conduite au Guatemala demande exige aussi de la concentration : beaucoup de voitures et de bus roulent à trop grande vitesse.
    On utilise le moteur de recherche « Rental Car » pour trouver les meilleures offres. Compte environ 600 euros pour 2 semaines de location de voiture au Guatemala.

 

Les chicken bus au Guatemala

Aaaa ! notre moyen de déplacement préféré lors de nos vacances au Guatemala. Je ne pouvais écrire un article sans consacrer un paragraphe à ces « bus collectivo » comme on les appelle en fait ici.
Des bus colorés type « vieux bus scolaire » rachetés aux USA ou au Canada. Le tout customisé et peint avec des couleurs vives. Un vrai spectacle pour nos yeux d’occidentaux, peu habités à ce genre d’engin. A l’intérieur, les « grandes jambes » seront bien mal à l’aise et les trajets longs s’annoncent inconfortables. D’autant plus que certaines lignes sont bondées et il n’est pas rare de passer des minutes (des heures ?) debout… On voyage serré avec les locaux, les bagages, les animaux, les vendeurs ambulants, la nourriture. Bref, un déplacement haut en couleurs !
Autres « inconvénients » : difficile de savoir l’itinéraire avec précision, les correspondances possibles (et il y en aura pour les trajets longs), l’heure exacte de départ. D’ailleurs, certains bus partent uniquement quand ils sont pleins. Il vaut mieux avoir quelques bases en langue espagnole pour se débrouiller dans cet univers complexe (et si authentique !) du chicken bus. Mais les chauffeurs et les locaux sont toujours prêts à aider. Lorsqu’on a une « correspondance », bien souvent à peine descendu du bus, une personne vous demandera où vous aller pour vous diriger dans le bon bus. Pratique !

Chicken bus

Bien sûr, tous ces « inconvénients » ont un avantage : le prix ! Il est imbattable. On a souvent parcouru quelques dizaines de km pour une poignée de centimes. A ce sujet, le « billet » se paye souvent à l’intérieur du bus et en cours de route. On te conseille vivement de te renseigner sur le prix auprès des locaux avant de payer. Même si ça nous est arrivé rarement, il se peut que la personne qui encaisse te demande le double juste parce que tu as une tête de touriste. En donnant directement la bonne somme, tu montres que tu sais le prix et tout se passe bien ! S’il te réclame plus, tu peux expliquer gentiment et avec le sourire que tu as demandé aux autres passagers. Il se peut aussi qu’on te fasse payer une place passager pour ton bagage. Si c’est un petit bagage et qu’il ne prend pas la place d’un passager, tu peux faire comprendre que tu n’es pas d’accord…
Bon pas de panique, en général ça se passe très bien. Même si c’est intimidant au départ, c’est un moyen de transport pratique qui t’emmènera partout, tellement il y a de chicken bus et d’itinéraires possibles ! En tout cas, nous, on a adoré !

 

La sécurité d’un voyage au Guatemala

Est ce dangereux de voyager au Guatemala ?  Oui et non… te voilà bien avancé. A titre comparatif par rapport à ses voisins : c’est moins « risqué » qu’au Honduras (pays que l’on a beaucoup aimé) mais plus « risqué » qu’au Nicaragua (pays qu’on a également beaucoup aimé !)
Pardon pour cette généralité…
De façon générale, on s’est plutôt senti en sécurité. On a été relativement vigilant surtout dans les transports en commun et les lieux touristiques. mais rien de particulier. Cela dit, c’est un pays pauvre et la venue de « riches occidentaux » avec leurs appareils photos derniers cris ou les marques de vêtements rangés dans les sacs sont attirants. A noter que nous avons évité la capitale où la délinquance est un peu plus élevée que dans le reste du pays.
En tout cas, les choses se sont améliorés, la délinquance a diminué. Un minimum de bon sens et de la prudence (sans être parano) permettent de passer des vacances au Guatemala en toute sécurité. Alors oui ! Le Guatemala est un pays sûr !
Hormis cet aspect, il convient de rappeler que

  • si tu es véhiculé, les routes sont dans un état moyen voire médiocre à certains endroits reculés
  • le risque de volcanisme existe !
  • l’eau n’est pas toujours potable. Les fruits et légumes doivent être bien lavés ou cuits. Le risque de Turista est assez élevé.

Civitatis propose une assurance voyage intéressante, dont le prix s’adapte à ton temps de séjour. Elle couvre beaucoup de problèmes de santé, de délinquance et autres problèmes en vacances…

itinéraire 2 semaines Guatemala

Quand partir au Guatemala ?

La meilleure période pour voyager au Guatemala est à la saison sèche. Alors quand voyager au Guatemala : préfère les mois de Novembre à Mai. C’est à ce moment- là que tu as le plus de chances d’avoir un ciel dégagé.  Cette période est idéale pour visiter les temples, randonner, se baigner…
Si tu pars en saison des pluies, pas de panique : ce n’est pas l’équivalent de la mousson en Asie ! C’est surtout en fin d’après-midi que les nuages s’accumulent et donnent de grosses averses. Cela dit, les températures peuvent rapidement être torrides et suffocantes.
De façon plus générale, le climat du Guatemala est tropical humide sur le littoral et les plaines. Il est tempéré dans les régions de montagnes.

Quels papiers administratifs pour visiter le Guatemala ?

Pour les Européens :

  • Passeport valable 6 mois après la date du retour ; pas de visa pour un séjour de moins de 3 mois. Ces 90 jours t’autorisent à séjourner au Guatemala, au Honduras, au Salvador et au Nicaragua. Si tu dépasses un total de 90 jours dans ces 4 pays, il te faudra un visa.
  • Billet d’avion retour demandé si tu arrives par voie aérienne. Si tu repars depuis un autre pays, la preuve du billet est acceptée !

Combien coûte un voyage au Guatemala ?

Voici une question récurrente : quel budget pour des vacances au Guatemala ? Quel prix ? On voyage en mode routard avec peu de restaurants, quelques activités de type entrée dans les cités maya, logement confort moyen, et transports locaux. Nous avions prévu un budget de 32 euros par personne, soit 64 euros pour nous 2. Finalement, notre budget a été dépassé. On a eu envie de se faire plaisir au niveau logement à Atitlan et Antigua, ce qui a augmenté le budget. Nous avons dépensé 70 euros par jour incluant tout sauf l’avion pour venir et repartir, soit 35 euros par personne. Voici notre moyenne par jour et par personne dans les différents postes :

  • Hébergement : 17 euros
  • Transport (chicken bus, bus privé, lancha) : 4 euros
  • Nourriture (supermarché et quelques restos) : 8 euros
  • Activités/parcs/sites/musées/divers : 6 euros

Un ordre d’idée au hasard :

Où dormir au Guatemala ?

L’offre hôtels et B&B au Guatemala est assez varié, mais le standing est plus bas qu’en Europe. Les prix sont relativement bas, même si on s’attendait à dépenser moins dans ce domaine. Evidemment, les prix à Flores, à Antigua et autour du lac Atitlan sont plus élevés qu’ailleurs dans le pays. Pense à réserver tôt pour ces lieux.
Pour les petits budgets, on trouve quelques auberges de jeunesse et des dortoirs. Sinon, tu trouveras des logements au Guatemala assez diversifiés allant de « économique » à « luxe ». Voici notre conseil pour ton voyage : tu trouveras ton hôtel ou B&B au Guatemala et des promotions sur le site booking. Tu peux t’aider de la carte et indiquer tes dates de voyage pour trouver le meilleur tarif et réserver, ce qui est bien pratique !

Que faire au Guatemala ?

Que faire Guatemala

Atitlan, grand coup de coeur de l’Amérique centrale

Tu peux réaliser des activités « par toi-même ». Mais si tu souhaites simplifier l’organisation d’une excursion, d’une activité ou d’une visite au Guatemala, voici 2 très bons sites que nous utilisons pour réserver des activités. Pour t’aider à choisir, les sorties sont évaluées par d’autres voyageurs et tu trouveras plein d’idées :

Voici quelques exemples d’activités au Guatemala que l’on a adorées :

 Visite d’Antigua

Probablement notre ville préférée d’Amérique centrale. Elle regorge de lieu culturel et de petits secrets. Avoir un guide francophone est une excellente idée. Et c’ést gratuit en plus !

Visite du marché de Chichicastenango

Si tu es en visite au Lac Atitlan, tu n’es plus si loin de l’immense marché artisanal et coloré de « Chichi ». Si tu as peu de temps pour cette visite, ou si tu ne sais pas comment t’y prendre, le mieux est de réserver une excursion organisée à Chichicastenago pour te simplifier la vie.

Randonnée avec un guide vers le volcan Pacaya

Non loin d’Antigua, ce volcan assez facile d’accès nécessite tout de même un guide à réserver ici. Au programme : volcans actifs, caldeiras et beaux paysages !

Voir Tikal depuis Guatemala City avec transport en avion

Voilà une activité destinée à ceux qui ont peu de temps devant eux ou qui n’aimeent pas les longues journées en transport ! Tikal est tout au nord du pays. Il te faut prendre des bus et cela dure plus de 2 jours pour y parvenir. Si tu n’as pas le temps, opte pour une excursion organisée à Tikal depuis Guatemala city avec transport en avion et guide.

Tu connais une personne intéressée par un séjour au Guatemala ? Ou par un blog voyage au Guatemala ? Partage avec elle ta découverte !

Tu peux aussi nous suivre sur                    ou   
pour être informé de nos derniers voyages !
Tu hésites encore ? On a de quoi te faire changer d’avis dans… les 5 arguments chocs :

 

Poster une réponse

You have to agree to the comment policy.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Allé en haut