Voyage en Honduras

Mer Caraïbe, site Mayas, parcs naturels et villes coloniales...

Voir notre itinéraire

Itinéraire Honduras

Le Honduras est un pays à part en Amérique centrale. Largement boudé par les touristes qui préfèrent le Guatemala ou le Nicaragua, le Honduras pâtit d’une mauvaise réputation. Même si les choses tendent à s’améliorer, les chiffres de la criminalité n’attirent guère les voyageurs. Et pourtant ! Avec de la vigilance et du bon sens, on découvre avec étonnement un pays accueillant et sûr dans les petites villes ou les lieux ruraux. Et puis nous sommes tombés littéralement amoureux de 2 endroits du Honduras : la cité maya Copan et l’ile paradisiaque de Roatan. A cela s’ajoute 2 lieux vraiment agréables à des incontournables du Hondutras : le Pico Bonito et le lac Yojoa. Prêt pour l’aventure ? Voici notre itinéraire au Honduras que l’on a visité lors d’un voyage autour du monde.

Nature

Beauté des paysages
Variété des paysages
Intérêt des treks/randonnées
Aventure/hors sentiers battus

Ville

Beauté des villes
Animation nocturne
intérêt culturel

Vie Quotidienne

Sécurité
Facilité transport
Cuisine
Bon marché
Gentillesse/accueil

Itinéraire Honduras : 3 semaines de voyage

Clique sur les étapes pour des infos plus détaillées

Copan – 2 jours –

QUE FAIRE A COPAN ?
Le site archéologique évidemment ! Une journée entière est nécessaire. Il ne faut pas manquer :

  • Le terrain de jeu de balle
  • La place centrale
  • Les nombreuses sculptures fines, statues, têtes sculptées
  • Les tunnels

QUE FAIRE A PART LE SITE ?

  • Le village de Copan, sa place centrale
  • Les oiseaux de la réserve Macaw Mountain
  • les sources chaudes du coté Luna Jaguar hot spring.

Où DORMIR à COPAN au HONDURAS ?

Clique sur les liens pour réserver

Gracias – 2 jours –

QUE FAIRE GRACIAS ?

  • Déambuler dans la ville : parque central, églises
  • Visiter le Fuerte San Cristobal
  • Randonner dans le Parc Celaque
  • Casa Galeano : musée

Où DORMIR POUR VOIR MASAYA ET APOYO ?
On te conseille vivement Hotel de campo Villa de Ada , le meilleur hôtel du secteur !

Lac Yojoa – 3 jours –  

QUE FAIRE AU LAC YOJOA ?

  • canoë kayak sur le lac ! Possibilité également de balade en barque avec guide
  • Se balader sur les chemins du parc eco-archélogique de los Naranjos
  • Observer les oiseaux avec un guide
  • Déguster la bière locale de la brasserie D&D Brewery
  • admirer (et se baigner) à la cascade Pulhapanzak (à 30mns de bus)

Où DORMIR au LAc YOJOA ?

Où DORMIR au LAC YOJOA ?
Voici quelques excellentes adresses que l’on te conseille. Clique sur les liens pour réserver :

  • D&D Brewery $$ Brasserie avec des chambres agréables. Accueil sympa
  • Hospedaje en el Lago $$ : coup de cœur pour ce logement dans des petites cabanes et non loin du lac

Tela – 2 jours –

Peut être qu’avec la visite du Parc Jeannette Kawas, Tela nous aurait plu avec ? Difficile à dire…
QUE FAIRE à TELA ?

  • se balader/se baigner sur les plages (ne pas hésiter à s’éloigner de Tela pour trouver des plages un peu + propres
  • visiter des villages Garifungas Le plus beau est dans la zone appelée « Miami ». taxi pour s’y rendre
  • admirer la flore (et la faune) au jardin botanique de Lancetilla
  • découvrir le Parc Jeannette kawas
  • manger des crevettes/langoustines grillées sur les restaurants face à la mer
  • prendre un bateau et direction les magnifiques îles Bahia !

Où DORMIR à TELA ?

  • Hotel y Cabañas Playa Caribe $$$ : un peu cher, parfois bruyant s’il y a des fêtes dans les bars autour… Mais l’ensemble est bien tenu avec des chambres agréables et une piscine bienvenue !

  • Hotel Bahia $$ : dans la catégorie « bon rapport qualité prix », c’est probablement le meilleur sur Tela !

Utila – 4 jours –

QUE FAIRE UTILA ?

  • farniente sur les plages !
  • excursion sur les petites îles autour (en particulier Water Caye ou plus loin Cayos Cochinos
  • Plongée sous-marine (baptême et Padi bon marché)
  • Snorkeling : masque et tuba depuis une excursion en bateau
  • Voir des requins baleines si la chance est avec toi
  • Se rendre à Pumpkin Hill pour un panorama sur l’île et à la plage un peu plus au nord
  • farniente, cocktail et snorkeling sur la plage Neptune (prendre une lancha gratuite de 20mns pour y accéder. Le quai se trouve un peu avant l’hôtel Coral View Beach. Se renseigner auprès des locaux

Où DORMIR à UTILA ?
Aucun hôtel ne nous a paru vraiment intéressant. Si cela te convient de ne pas être au bord de l’eau, tu peux tenter un airbnb proposant des logements indépendants… Pourquoi pas ! C’est à réserver ici : Pirates Rock 101

Roatan – 5 jours –

QUE FAIRE ROATAN ?

  • farniente sur les plages !
  • la fête, les bars et l’animation des plages de West Bay
  • la tranquillité et les plages sauvages du centre et de l’est de Roatan
  • Plongée sous-marine
  • Snorkeling et dauphins !
  • Admirer les fonds marins depuis un bateau en fond de verre
  • S’adonner aux sports nautiques comme le kayak de mer ou le paddle
  • Excursion à Gumbalimba Park : pour dire de changer un peu de la plage !

Où DORMIR à ROATAN ?

Dans l’ouest de Roatan près de West Bay :

  • The Meridian at Lighthouse Point $$$ : des logements indépendants spacieux avec balcon et vue sur le bleu de la mer des Caraïbes !
  • Ibagari Boutique Hotel $$$$ : ! c’est l’hôtel le plus luxueux de l’île… Un petit paradis dans un paradis en quelque sorte…
  • Mame trees $$ :  voilà un hôtel étonnamment luxueux pour un très bon prix. Cozy, accueil sympa et plage Half moon bay juste à côté !

Dans l’est ou le centre de l’île Roatan :

  • Puerta Azul $$$ : des bungalows superbes dans un coin calme et sauvage.
  • The Resort at Marble Hill $$$$ : le resort de luxe de la partie Est de Roatan ! Un endroit délicieux dans un cadre exotique.

Pico Bonito – 2 jours –

QUE FAIRE PICO BONITO ?

  • Randonner à travers le parc
  • Faire du rafting
  • Réaliser un trek de plusieurs jours avec guide

Où DORMIR PICO BONITO ?

  • La Villa de Soledad $$. Un Airbnb délicieux non loin de l’entrée du Parc Bonito avec des hamacs pour profiter de la vue. Gestion familiale.
  • Omega Tours Eco-Jungle Lodge $$ : le lodge le plus réputé du coin ! Belles chambres spacieuses et un resto un peu cher mais très bon.

Itinéraire Honduras : en résumé

Voyage en Amérique Centrale

Clique sur les cases pour en savoir plus

Tops👍

  • Une destination encore hors des sentiers battus
  • Des gens adorables dans les campagnes ou les villages
  • Copan, (la plus belle ?) cité Maya d’Amérique centrale
  • Le paradis et le farniente dans une des îles de Bahia
  • Roatan ! Surtout dans les coins les plus sauvages (Est et Centre)
  • Le lac Yojoa

Logements🏠💕

Clique sur les liens pour réserver

Flops👎

Activités🚶💕

Clique sur les liens pour réserver ton activité

  • Partir tôt pour le site de Copan et découvrir seul les richesses de ce site avec les singes et les aras encore présents sur les ruines !
  • Faire de la plongée ou du snorkeling à Utila ou Roatan
  • Réaliser une excursion jusqu’aux îles magnifiques de Cayos Cochinos
  • Faire du kayak sur le lac Yojoa
  • Faire du rafting sur le Parc Bonito et sa rivière tumultueuse
  • Visiter la réserve du Pico Bonito à pied, à cheval ou en rafting !
  • A Roatan, il n’y a pas que la plage ! C’est parti pour une demi-journée d’adrénaline avec des tyroliennes au coeur de la jungle.
  • A Utila, partir pique-niquer sur la petite île Caye Water (évite le week-end).

Itinéraire 3 semaines Honduras : les étapes

Voyage en Honduras

Copan ♥

Le voyage au Honduras débute parfaitement pour cette première étape : on commence par un site Maya qui nous a fait forte impression. Probablement celui qu’on a préféré lors de notre itinéraire en Amérique centrale ! Certains archéologues audacieux comparent Copan au Paris Maya… Des bâtiments de petite taille mais finement décorés (tandis que Tikal serait le New York Maya…)
Les sculptures sont spectaculaires, et les représentations des chefs ou des divinités sont omniprésentes.
Cette cité maya a connu son apogée vers 700 AC. Puis le déclin jusqu’à l’abandon des lieux… provoqué par une surexploitation des richesses naturelles, un appauvrissement des sols, des sécheresses exceptionnelles, et quelques guerres fratricides. Un avertissement pour le futur de l’humanité ?
En tout cas, Copan est un vrai coup de coeur lors de notre périple dans cette partie du monde et un immanquable si vous êtes au en voyage au Honduras ou au Guatemala.

Voyage en Honduras

Gracias

Fondée en 1536, la ville de « Gracias de Dios » est typique de l’ouest du Honduras : petites ruelles perpendiculaires, églises baroques et place centrale entourée de collines et de montagnes. C’est aussi la ville natale de Indio Lempira, qui a défendu pendant de longs mois ce territoire contre l’envahisseur espagnol.
La ville se situe au pied de la plus grande montagne du Honduras (2849 m). Elle est protégée par la réserve de Calenque, essentiellement forestière.
A dire vrai, Gracias de Dios et le parc sont agréables mais on n’a pas succombé à ses charmes. C’est qu’on commence à être exigeant ! Deux jours sympas mais qui ne valent pas notre détour de plusieurs heures en bus !

Voyage en Honduras

Lago Yojoa

Premiers coups de pagaie au petit matin pour nous extraire du fleuve bordée d’une foret épaisse… On débouche sur cette étendue d’eau, immense et calme, à peine perturbée par les nombreuses espèces d’oiseaux qui vivent là.
Ce grand lac magnifique, cerné de montagnes, est le seul d’origine volcanique du Honduras.

Voyage en Honduras

Tela

Petite ville sur la côte caribéenne fondée par les Espagnols. Tout autour : des villages « garifuna », dont les habitants sont un métissage étonnant entre l’Afrique et les indigènes des Caraïbes.
Tela, avec ses plages de sable blanc et ses cocotiers, pourrait être idyllique. Mais elle ne l’est pas. La faute au plastique. Ce satané plastique. La dernière photo est révélatrice de ce fléau.
Dans le coin, le parc Jeannette Kawas est réputé très joli. Malgré nos tentatives et négociations, on n’a pas pu le visiter… Une autre fois peut-être ?
En tout cas, Tela ne nous laissera pas un souvenir impérissable.

Voyage en Honduras

Utila

Petite île perdue au large du Honduras. Posée délicatement sur la deuxième plus grande barrière de corail du monde, elle a su combler nos fantasmes de paradis exotique. 11km de long et 4 km de large ont suffit à notre bonheur en forme de palmiers, de mer turquoise, de cocotiers et de grain de sable.
Morceau de terre entouré par la mer des caraïbes, c’est un haut lieu de la plongée et du snorkeling et on a effectivement vu toute la beauté de sa faune sous-marine.

UtilaVoyage HondurasCayer Water

Voyage en Honduras

Roatan ♥

On a pris goût aux îles caribéennes… A 1h de bateau de l’île Utila, nous voici sur un autre joyau naturel et exotique du Honduras. On a choisi la partie la plus calme de l’archipel pour du repos et de la volupté !
Pour fêter la fin d’année, on s’offre le luxe d’un hôtel en forme d’den exotique. Puerta Azul  : le voilà le paradis sur terre ! Des bungalows superbes dans un coin calme et sauvage. Au programme : farniente sur la plage, détente sur le ponton, snorkeling fascinant et kayak sportif ! Tu risques de ne plus vouloir repartir… désolé !

voyage hondurasque faire honduras

Voyage en Honduras

Pico Bonito

Un immense fleuve langoureux qui part du lac Nicaragua jusqu’au caraïbe. Un périple sur ses eaux dévoile une jungle à perte de vue et des petits villages perdus. Parmi ces petits villages, El Castillo est caractéristique du Rio San Juan. On y accède en barque puisqu’aucune route n’arrive ici. Les maisons sur pilotis débordent sur l’immense fleuve. La vie s’organise autour du Rio, aux grés des arrivées de bateaux venant de San Carlos ou de San Juan del Norte. La frontière du Costa Rica est là, à quelques kms.
L’accès au Parc se fait bien depuis La Ceiba, ville qui ne nous a pas plu et qu exige de la vigilence dès le soir tombé A ce sujet, tu peux lire notre article sur la sécurité au Honduras :

que voir hondurasitinéraire honduras

Voyage en Honduras

Voyage au Honduras : Bilan de l’itinéraire

Le parfum des Caraïbes, des fleurs exotiques et de la mer turquoise… le site de Copan et les parcs naturels de plages ou de forets humides, les vllages Garifungas ou les villes coloniiales espagoles… Prêt pour un saut dans une destination hors des sentiers battus ? En route pour ton voyage au Honduras !

Voyage Honduras : l’avis de Michael

Ce blog voyage au Honduras te permettra de mieux organiser ton départ et affiner ton itinéraire dans ce beau pays d’Amérique centrale. Nous concernant, nous sommes restés 3 semaines au Honduras. Les différentes étapes se répartissaient ainsi :

  • Copan : 2 jours
  • Gracias : 2 jours
  • Lac Yojoan : 3 jours
  • Tela : 2 jours
  • Utila : 4 jours
  • Roatan : 5 jours
  • Parc Bonito : 2 jours

Cet itinéraire au Honduras nous a permis de varier les plaisirs : jungle, montagnes, îles paradisiaques, villes coloniales, site archéologique… Tout cela sans trop se presser. Malgré tout : les transports sont assez lents et pas toujours faibles au niveau des horaires. Il faut donc prévoir assez large au niveau du « timing de ton itinéraire » : les temps de déplacements peuvent être plus longs que prévus.
Au final, on a fini cet itinéraire sur un bilan mitigé. Disons pour résumer : 2 gros coups de cœur (Copan et Rotan), 3 sites naturels pas forcément indispensables mais vraiment agréables (Yojoa, Utila, Parc Bonito) et quelques déceptions (Tela, Gracias, La Ceiba).
Cela dit, rien que pour Copan et Roatan, un voyage au Honduras mérite largement d’être organisé… Et cela, malgré des recommandations assez strictes sur la sécurité (voir notre article : Honduras : pays dangereux ?).
Si tu ne passes pas tes vacances entières au Honduras mais dans un pays voisin, tu peux au moins envisagé une excursion courte depuis le Guatemala (Copan est collée à la frontière !) ou éventuellement depuis le Nicaragua. Il est vrai que le Honduras est coincé entre ces 2 pays touristiques qui lui font de l’ombre ! L’avantage est que la destination Honduras est peu fréquentée, hors des sentiers battus.

Un coup de cœur : que faire au Honduras ?

Oh ouiii ! C’est vrai, le Honduras a joué avec nous aux montagnes russes (aux montagnes latines devrais-je dire). De grandes déceptions mais aussi de très belles surprises. Et dans la catégorie « super coup de cœur », j’ai nommé : Roatan et Copan !
D’ailleurs, dans le TOP 10 de nos coups de cœur en Amérique centrale, Copan et Roatan trônent à la 2ème et 3ème place… Belle performance ! Lors de notre itinéraire au Honduras, ce sont 2 destinations que l’on a adorées…

  • Copan est une cité maya superbe, un incontournable du Honduras. Un archéologue a comparé Tikal (Guatemala) au New York Maya tandis que Copan a été comparé au Paris Maya ! Il voulait dire par là que Tikal impressionne par la hauteur de ses gratte-ciels… Et Copan au Honduras impressionne par ses arts et ses chefs d’œuvre. En effet, à Copan, pas de temples immenses et imposants. Mais des bâtiments de petites tailles avec de nombreuses sculptures. Magnifique ! Un vrai bonheur de déambuler dans cette cité ancienne, d’autant plus qu’il y a beaucoup moins de touristes qu’à Tikal. Si tu as un budget confortable, ne manque pas de dormir au magnifique « Terramaya Hotel« . Un établissement exquis !
  • Roatan a été une vraie surprise à mettre obligatoirement dans ton itinéraire au Honduras. En fait, on avait lu dans les guides et blogs que Utila était plus authentique et plus sauvage. Roatan plus urbanisée et festive. Comme on a des tendances Robinson Crusoé, on a réservé plusieurs jours sur Utila… Mais comme on est curieux, on a aussi pris 3 jours sur Roatan. Et bien Utila était jolie (surtout la petite sortie en mer vers une petite île juste à côté qui s’appelle Cayer Caulker« . Mais on a été un peu déçu par les plages (sympas mais pas exceptionnelles) et le peu de choses à faire (sauf si tu passes tes niveaux de plongée là-bas !). d’autant plus que Utila est petite et que l’on fait vite le tour en 2 ou 3 jours à notre avis. En arrivant à Roatan, on s’attendait à moins « dans notre style » que Utila. Et bien on a été subjugué ! Certes la partie ouest de la ville a un coté bling-bling-ibiza (mais ça reste raisonnable). par contre, le centre et l’est est totalement paradisiaque et encore préservée. Un vrai coup de cœur du Honduras. D’ailleurs, on a prolongé de 2 jours, passant ainsi à 5 jours au total dans ce petit bout de terre perue en pleine mer des Caraibes. De la jungle, des plages sauvages, une eau turquoise, peu de touristes… un vrai bonheur ! Et pour faire de ce séjour un moment parfait, il faut dormir dans un petit paradis d’hôtel qui répond au doux nom de Puerta Azul.
  • La gentillesse des Honduriens ! Voilà mon troisième coup de cœur de ce voyage. Et, avouons-le, on était assez sur nos gardes avant de venir dans ce pays d’Amérique latine : le Honduras est considéré comme un des pays les plus dangereux du monde. Au final : des sourires, de la curiosité, de l’aide… bref, les locaux on était un vrai « plus » lors de nos vacances au Honduras.

 

Une déception lors de notre voyage au Honduras ?

  • Les déchets sur les plages… Commençons par-là : certaines plages que nous avons visités sont jonchées de détritus. C’était le cas de Tela. Même quand on s’éloignait un peu de la ville, à la recherche des villages Garifunas, les plages étaient peu attirantes à cause des plastiques, mégots et autres choses peu agréables.
    Ho, bien sûr, le Honduras a probablement d’autres priorités que la gestion de ses déchets pour plaire à nos petits yeux délicats d’occidentaux. La corruption gangrène. La pauvreté est immense. La criminalité est importante dans la capitale Tegucigalpa et à San Pedro Sula.  La fuite des jeunes talents vers « l’eldorado américain » est quotidienne. Le chômage est abyssal.
    Il n’empêche ! Quelle tristesse de voir d’aussi beaux paysages souillés. Il faut dire qu’ici, la consommation du plastique est massive. Les bouteilles de coca et les paquets de chips ont la côte (et la mer avec). Dans les supermarchés, le « no bolsa en plastico por favor » n’est pas encore de mise. Dans les bus, les marchands ambulants vendent à tour de bras des paquets de bonbons ou des bouteilles de soda qui se retrouveront, quelques minutes plus tard, balancés par la fenêtre. Les routes en sont jonchées.
    Et que pourrions-nous dire ? Nous qui sommes venus ici en avion, sans apporter d’autres solutions que des regards au pire réprobateurs, au mieux désolés..?
  • Les villages coloniaux de la Ruta Lenca comme Gracias. Ce n’est pourtant pas une ville désagréable. C’est assez tranquille et les alentours sont plutot jolis. Pourtant, on s’attendait à mieux. Nous avions mis plus de 5h en bus pour aller de Copan à Gracias, et pas sûr que ce temps de route vale la peine. On a vite fait le tour : la place centrale typique, une ou 2 églises, une ou 2 rues animées… Et c’est tout ! Une heure suffit amplement. Alors si tu voyages en voiture, cela peut-être une halte sympathique. Mais si tu es en autonomie et voyage en bus, il nous semble que cela prend trop de temps pour une ville assez quelconque au final. Les autres villages sur la route de Lenca (Erandique, La Esperanza, Marcala) sont assez typiques de cette région du Honduras, et donc avec les mêmes défauts et qualités que Gracias !
  • Tegucigalpa, La Ceiba et Sa Pedro Sula : 3 grandes villes du Honduras assez peu intéressantes.
    Il y a pourtant des choses à voir mais inutile de s’y attarder.Pour résumer : à Tegucigalpa, visiter le parque central, la Basílica de Suyapa et quelques musées comme « Le Museo para la Identidad Nacional ». À San Pedro Sula : le Museo de Arqueologia et le très joli Parque Nacional Cusuco (à 50km). La ville est aussi souvent un passage obligé vers le sud. La Ceiba ne nous a pas conquis… mais c’est également un passage quasiment obligé vers les îles Bahia ou le Pico Bonito.

 

Itinéraire 3 semaines au Honduras : l’avis de Emilie

Je me range à l’avis de Michael ! De très belles surprises mais aussi des déceptions… L’itinéraire était assez axé farniente avec de longs moments sur les îles. Le pays est petit et on n’a pas été obligé de parcourir de longues distances en bus. Et puis, on était là lors des fêtes de fin d’année et en plein tour du monde. Le moment était parfait pour se faire plaisir au niveau logements et de bien en profiter sur les îles de Baia. Un très beau souvenir, et une pause détente – bien être avant « d’affronter » les treks physiques dans l’extrême sur de la Patagonie chilienne !

3 semaines m’ont paru la durée idéale au Honduras pour ne pas courir et prendre son temps sur les îles, qui méritent de vivre à la lenteur du rythme caribéen. Mais il est tout à fait possible de voir les incontournables en 2 semaines. Si tu es dans un autre pays voisin et que tu as peu de temps, tu peux choisir de venir juste 1 semaine et découvrir nos 2 coups de cœur : 2 jours à Copan et 4 jours à Roatan par exemple !

Un coup de cœur : que faire au Honduras ?

Difficile de ne pas tomber sous le charme des îles de Baiha (as-tu lu notre article ile baiha : roatan utila, guanaja et Cayos Cochinos ? ) Ce sont des îles paradisiaques en pleine mer caribéenne et parcourue par la 2ème plus grande barrière de corail au monde (que l’on retrouve jusqu’à Belize).
Utila était vraiment sympa mais je m’attendais à plus exotique. La ville de Utila ne pas m’a pas vraiment plue et les plages plus sauvages au nord ne sont pas exceptionnelles. La seule plage qui nous a enchantée est Neptunes at Coral Beach Village, que l’on atteint en bateau. Par contre, cette île du Honduras est réputée pour ses fonds marins et la plongée… On peut passer ses diplômes de plongée pour pas cher ! C’est aussi une jolie base pour visiter des petites îles aux alentours… Et là, on a testé Cayer Water : un tout petit îlot qui semble flotter sur la mer, avec du turquoise tout autour et des fonds marins à portée de nage du rivage : parfait pour une journée pique-nique, snorkeling, farniente !
Roatan est réputée plus festive et urbanisée. C’est d’ailleurs la seule île des Bahia à avoir des routes et des voitures ! On trouve effectivement plusieurs hôtels de luxe, des bars, des restos autour de West Bay, à l’ouest de l’île. Très sympa pour ceux qui veulent des commodités à proximité de leur hôtel (commerces, restos) et de l’animation (bars musicaux, discothèque…) et des sorties en mer sympas (il faut tester le snorkeling et l’observation de dauphins à West Bay !). Mais ! Rassurez-vous, ceux qui cherchent à jouer les Robinson Crusoé seront comblés en allant davantage dans le centre ou l’Est de l’île. Là, peu de commerces, des hôtels discrets et paradisiaques, des plages isolées parfois seulement accessibles en kayak, pas ou peu de transports en commun… bref : la tranquillité !
Guanaja est réputée pour ses plages sauvages et d’une beauté exceptionnelle. Pas de voiture ici. Une île encore authentique, méconnue mais l’offre touristique est peu développée. Résultat : il faut soit avec un gros budget pour se faciliter la tâche, soit avoir l’esprit aventurier, et tenter de débarquer là-bas sans trop savoir comment cela va se passer. Pour les hotels, les 2 meilleurs sont Graham’s Place et « End of the World ». 2 incroyables endroits pour passer quelques jours (ou la vie entière, tant il sera difficile de les quitter). Il faut par contre y mettre le prix : compte minimum 100 euros par nuit.
Ceux qui auront les moyens ou oseront s’aventurer sans plans logements précis, seront comblés par cette île superbe ! En plus, il y a d’excellents endroits pour pêcher, plonger (si tu as ton matériel et des diplômes) et faire du snorkeling. Farniente et balade dans la jungle également au programme !
Tout comme Guanaja, les Cayos Cochinos sont également compliqués pour s’organiser au niveau transport et logement. Ce sont des petits ilots proches du Honduras, presque en face de La Ceiba. Ces îles sont très peu urbanisées, avec des plages splendides et des eaux turquoise. Le petit paradis quoi ! Mais… ce sont surtout des sorties d’une journée qui y sont organisées et c’est probablement le plus simple. Il devient difficile d’y passer la nuit. A moins de réussir à avoir des contacts sur place avec des pêcheurs ou des locaux, mais ça aussi, ce n’est pas évident ! Notre guide guide voyage Honduras sera encore plus comlet pour toi si tu lis notre article au sujet des îles Bahia : ile baiha : roatan utila, guanaja et Cayos Cochinos 

 

Une déception pendant ce séjour au Honduras ?

  • Je n’ai pas aimé Tela. Les plages pourraient être jolies, mais les déchets gâchent le paysage. Je m’attendais aussi à une ambiance exotique en particulier dans les villages Garifunga. Au final, c’était plutôt calme. Notre but était de voir le Parc National Jeannette Kawas. Mais, malgré tous nos efforts pour organiser cette excursion, impossible d’avoir les informations ou une barque qui accepte de nous y amener.
  • Les îles de Baiha sont superbes mais il est important de bien choisir son logement au risque d’être déçu par cette parenthèse paradisiaque. Si tu aimes la fête on te déconseille Utila ou l’est de Roatan, peu animées… mais plutôt West Bay à Roatan. Si tu préfères la tranquillité opte pour un logement à l’extérieur du village de Utila ou en dehors de l’ouest de Roatan. Bref, choisis avec attention ton logement, au risque d’être déçu par ses îles aux 2 visages. Voici un lien que l’on a utilisé pour choisir au mieux les logements à Utila et à Roatan.

Et si le voyage au Honduras était à refaire ?

Pour rappel, voici notre itinéraire de 3 semaines au Honduras :

  • Copan : 2 jours
  • Gracias : 2 jours
  • Lac Yojoan : 3 jours
  • Tela : 2 jours
  • Utila : 4 jours
  • Roatan : 4 jours
  • Parc Bonito : 2 jours

Après notre voyage, si on devait le refaire, on changerait assez peu de choses.. On zapperait Gracias qui ne nous a pas emballé. On maintiendrait Tela dans notre itinéraire : même si on a été déçu, le Parc Jeannette Kawas est parait-il un des plus beaux du Honduras. Malheureusement, nous sommes tombés à une période où il n’était pas possible de le visiter : on a donc dû abandonner !
Avec les 2 jours ainsi gagnés, on peut passer une journée de plus à Copan : le village est vraiment agréable, et on peut également en profiter pour aller voir les sources chaudes du coté Luna Jaguar hot spring. Un endroit parfait pour aller se baigner dans piscines spa superbes et dans un cadre naturel bien agréable. Pour y aller, le mieux est de se rapprocher de son logement ou d’une agence de voyage. On peut aussi se débrouiller en allant négocier un taxi. En tout cas, c’est une belle idée de visite après avoir déambulé toute la journée dans Copan : le lendemain, hop ! Relaxation dans les bains thermaux au cœur de la jungle.
L’autre jour de gagné, on peut en profiter pour faire une sortie à la journée à Cayer Cochinos. Par ailleurs, ceux qui ont un budget confortable peuvent tenter de remplacer Utila par Guanaha !

Notre itinéraire de 3 semaines au Honduras si c’était à refaire :

  • Copan : 2 jours à 3 jours
  • Lac Yojoan : 3 jours
  • Tela : 2 jours
  • Utila ou Guanaja : 4 jours
  • Roatan : 4 jours
  • Cajer Cochina : 1 jour
  • Parc Bonito : 2 jours

On peut également choisir de visiter le Honduras depuis un de ses voisins comme le Nicargua et le Guatemala, et faire une courte excursion. Dans ce cas là, 2 possibilités : faire seulement Copan en 2 jours, très facilement accessible depuis le Guatemala ou faire le combo Copan – île Bahia en une petite semaine.

 

Que faire au Honduras ? Les incontournables :

Voici, pour résumer, les coups de cœur ou les incontournables du Honduras selon notre expérience mais aussi selon plusieurs guides papier, blogs et voyageurs pour savoir que voir au Honduras. Des valeurs sures en quelque sorte !

  • Copan : le site maya, le village et les alentours
  • Lac Yojoa
  • Iles baiha
  • Parc Pico Bonito

Partir au Honduras : voyage pour qui ? Combien de temps ?

Visite Honduras : un voyage pour qui ?

Un séjour au Honduras devrait plaire aux personnes attirées par :

  • La plongée, le snorkeling :  tu es au niveau de la 2ème barrière de Corail tout de même ! Les fonds marins sont exceptionnels, les coraux sont admirables et la faune marine particulièrement variée et animée. De plus, le coût d’une sortie plongée est peu chère. Utila en particulier est parfait pour les voyageurs indépendants au petit budget. On trouve des hostals économiques facilement avec des centres de plongée pas chers à proximité. C’est idéal pour passer son open water à moindre cout ! Me concernant, je l’ai passé à Sumatra sur l’île de Palau Weh (https://un-tour-dans-le-sac.fr/pulau-weh/) mais j’ai eu d’excellents échos des voyageurs qui ont plongé à Utila au Honduras.
  • Les îles paradisiaques. Même si tu ne plonges pas, tu seras enchanté par la beauté des îles du Honduras. Un parfait décor de carte postale exotique s’offre à toi : palmier, cocktail, sable blanc, eau translucide ou turquoise… Un parfait moment de détente
  • Les sites Mayas. Il n’ya qu’un seul site maya sur le Honduras, mais quel site ! Un endroit exceptionnel qui ravira les amateurs de vieilles pierres tout comme les néophytes en la matière. Sculptures étonnantes, terrain du jeu de balles, temples, tunnels… et tout cela dans un décor de jungle remarquable

La nature exubérante. Le Honduras possède quelques parcs qui plairont aux amateurs de nature ! Parmi eux, citons le Parc jeannette Kawas proche de Tela, Le parc Pico Bonito proche de La Ceiba, le Parc Tigra ( proche de Tegucigalpa) et le Parc Cusuco proche de san Pedro Sula.

Combien de temps partir au Honduras ?

3 semaines semblent être la durée idéale pour visiter le Honduras sans se presser. Cela te donnera déjà une belle idée globale du pays, ses incontournables et ses lieux hors sentiers battus. Cela dit, 2 semaines permettent de voir également le Honduras mais en se limitant aux incontournables, ce qui est déjà pas mal !
Pour ceux qui ont choisi de visiter un autre pays d’Amérique centrale comme El Salvador, le Nicaragua ou le Guatemala, il est possible de faire une excursion au Honduras de quelques jours. Dans ce cas là, 2 possibilités : faire seulement Copan en 2 jours, très facilement accessible depuis le Guatemala ou faire le « combo Copan – île Bahia » en une petite semaine.

Voici le résumé de nos propositions :

Pour un itinéraire de 3 semaines au Honduras ?

  • Copan : 2 jours à 3 jours
  • Lac Yojoan : 3 jours
  • Tela : 2 jours
  • Utila ou Guanaja : 4 jours
  • Roatan : 4 jours
  • Cajer Cochina : 1 jour
  • Parc Bonito : 2 jours

Pour un itinéraire de 2 semaines au Honduras ?

  1. Copan : le site maya, le village et les alentours : 3 jours
  2. Lac Yojoa : 3 jours
  3. Iles baiha : 5 jours
  4. Parc Pico Bonito : 2 jours

Pour une excursion courte au Honduras ?

·       Copan : 1 ou 2 jours

·       Copan et les îles bahia : 7 jours

Itinéraire en pratique : conseils pour visiter le Honduras

Clique sur ces icônes pour t’aider à organiser ton séjour au Nicaragua :

Pour partir au Honduras, nous avons utilisé différents sites et moteurs de recherches. Voici nos liens préférés pour t’aider à organiser ton itinéraire au Honduras : achat des billets d’avion, choix du logement, recherche d’une location de voitures, idées pour des visites guidées et notre assurance voyage. Clique sur les icônes qui t’intéressent !

Logement Hotel
Location de voiture
réserver une visite
Assurance Voyage
Logement Hotel

Booking.com

Location de voiture

réserver une visite

visites guidées

Assurance Voyage

 

Où se trouve le Honduras ?

Le Honduras appartient à l’Amérique centrale. Il a, comme pays limitrophes,  3 pays : le Guatemala, El Salvador et le Nicaragua. Le Honduras est bordé d’un coté par la mer des Caraïbes et de l’autre coté, un petit bout de pacifique, tout au sud.
La capitale est Tegucigalpa. La 2ème plus grande ville est San Pedro Sula, ville plaque tournantye du transport : il y a des chances que tu transites à un moment dans cette ville lors de ton séjour !

 

Comment aller au Honduras ?

L’avion est évidemment le moyen le plus utilisé pour aller au Honduras depuis l’Europe. Tu peux donc regarder les trajets Europe vers Tegucigalpa ou San pedro Sula. Quelques astuces :

  • Pour ton lieu de départ, en plus de paris, regarde les prix depuis Barcelone, Madrid ou Bruxelles : c’est parfois intéressant.
  • Pour ton arrivée, tu peux envisager un atterrissage vers ses pays voisins qui sont parfois moins chers. Managua (Nicaragua), Guatemala city (Guatemala), mais surtout Panama city (Panama de là tu peux en profiter pour voir les îles San Blas) ou San José (Costa Rica). Ces 2 aéroports drainent beaucoup plus de trafic que ses voisins et donc donne l’opportunité de prix plus bas. A toi de voir !
  • Pour ceux qui viennent d’un pays voisin, le plus simple et le bus ou les navettes privées…
  • Il est plus interessant d’aterrir à San pedro Sula que Tegucigalpa

En s’y prenant tôt on peut trouver

  • des AR à 650 euros pour des Paris – Panama City,
  • des AR à 650 euros Madrid – Panama City,
  • des AR à 700 euros Paris – San Pedro (avec 1 escale aux USA souvent)

Nous utilisons habituellement le moteur de recherche Skyscanner pour trouver les meilleurs prix possibles.

Comment te déplacer au Honduras ?

En bus

Tu trouveras toujours des genres de chicken bus : un bus local réalisant de courtes distances. Les arrêts sont fréquents, la durée du trajet, et les horaires de départ/ arrivée sont incertains !  Quelques uns de ces minibus partent quand ils sont plein.
Sois particulièrement vigilant à tes affaires !
En plus de ces minibus, il existe des bus de grandes lignes. Ils sont plus confortables, plus fiables mais opèrent uniquement sur des grands axes comme Tegucigalpa – San Pedro Sula. C’est idéal quand on veut se rendre d’une grande ville à une autre, mais dès que l’on veut faire des endroits un dehors des grands axes, ces bus deviennent peu pratiques !
Enfin, il y a la solution navette privée. Surtout utilisée par les touristes, le prix est plus élevé. Renseigne-toi auprès des agences ou de ton hôtel. Tu peux tenter de négocier les prix.

Location de voiture

Louer une voiture est déconseillé par quelques sites de voyage et en particulier le site du ministère des affaires étrangères qui donne des informations sur le thème du « Voyage honduras dangereux », dans la section « sécurité à lire ici : https://www.diplomatie.gouv.fr/fr/conseils-aux-voyageurs/conseils-par-pays-destination/honduras/#securite

Mais si tu es en confiance ou que tu connais bien les dangers de la route au Honduras, tu peux tenter l’aventure. On utilise le site de recherche « Rental Car » pour trouver les meilleures offres. Compte environ 650 euros pour 2 semaines de location de voiture au Honduras.

Avion et vol interne

Il y a des vols possibles vers les îles Bahia, ce qui est bien pratique quand on est un peu pressé. Hormis cela, l’intérêt est limité : les bus de grandes lignes sont aussi pratiques et bien meilleur pour ton portefeuilles pour te rendre jusqu’à La Ceiba, puis prendre un bateau.

Cela dit, tu peux effectuer ta recherche sur Skyscanner pour trouver des prix de vol interessants.

 

Quand partir au Honduras ?

La meilleure période pour voyager au Honduras est à la saison sèche de décembre à Avril.  On distingue 2 saisons :

  • la saison des pluies de mai à novembre. C’est l’hiver ;
  • la saison sèche de décembre à avril. C’est l’été.

Alors quand voyager au Honduras ? Pour les températures, c’est à peu près stable quel que soit le mois.Attends toi à du chaud et humide en plaine et un peu plus frais en montagne.
C’est donc la quantité de pluie qui est à regarder. Concernant ce critère, le mieux sont  les mois de décembre, janvier, février, mars, avril et mai. Pour Roatan et Utila, les mois les les meilleurs sont février, mars, avril et mai.
Pour notre, nous étions au Honduras en janvier. Sur 3 semaines, on a eu une journée avec des averses et 3 ou 4 jours nuageux. Le reste de notre voyage : un buea ciel bleu  !

Quels papiers administratifs pour visiter le Honduras ?

Pour les Européens :

  • Passeport valable 6 mois après la date du retour ; Il n’est pas nécessaire de montrer un visa pour un séjour de moins de trois mois. Tu peux utiliser ces 3 mois pour découvrir sans visa le Nicaragua, le Salvador et le Guatemal. Si tu dépasses ce temps, tu as besoin d’un visa.
  • Billet d’avion retour parfois demandé… Cela dépend du zèle de la compagnie. On te conseille d’en avoir un si tu arrives par voie aérienne. Si tu repars depuis un autre pays, la preuve du billet est acceptée ! Les sorties en bus sont également acceptées (montre la preuve…). Nous concernant, nous n’avons pas dû montrer de billet retour pour le Honduras. Nous y sommes arrivés par voie terrestre et l’avons quitté par voie aérienne.

 

Quel budget ? Voyage au Honduras : prix

On voyage en mode backpaker comme on dit…avec peu de restaurants, quelques activités de type entrée dans les réserves, logements au confort moyen, et transports locaux. En excluant le transport pour arriver au Honduras, nous avions prévu un budget de 30 euros par personne, soit 60 euros pour nous 2. Et on a respecté notre budget ! Nous avons légermeent dépassé notre budget : les prix sont plus élevés dans les îles Bahia où nous avons passé du temps ! On a eu envie, en plus, de se faire plaisir question logement (une fois n’est pas coutume).
Pour être précis, on a dépensé 36 euros par jour et par personne. Ce qui fait un budget au Honduras de 1500 euros pour nous 2 en 21 jours, sans compter le transport pour arriver et pour quitter le pays.

Notre budget s’est réparti ainsi, par jour et par personne :

  • Hébergement : 16 euros
  • Transport (chicken bus, bus privé, ferry) : 3 euros
  • Nourriture (supermarché, quelques restos et quelques bars/cafés) : 7 euros
  • Activités/parcs/sites/musées : 5 euros
  • Achat souvenirs/frais bancaires/divers : 2 euros

Un ordre d’idée au hasard :

Le cout de la vie est presque 2 fois moins élevée qu’en France

  • Restaurant moyen avec entrée et plat : 5 €
  • Auberge de jeunesse : 15 euros
  • Hôtel gamme moyenne : 38 € pour 2… Mais bien plus à Roatan (compte facilement 70 euros pour un hôtel paradisiaque dans un cadre enchanteur)
  • Bière locale : 2 €
  • Ticket de ciné : 5 €
  • Eau en bouteille (1,5 l) : 1 €
  • Balade en bateau avec un fond de verre pour bien voir les poissons et les coraux le long de la côte de Roatan (mémorable !) : 45 euros

 

Où dormir au Honduras ?

L’offre hôtels et B&B au Honduras est importante dans les hauts lieux touristiques comme Roatan. Dans les petits villages, cest un peu plus limité… Mais on finit par trouver des logements interessants. On a l’habitude de faire nos recherches logements sur le site booking. On y trouve des hotels de luxe, des petites auberges de jeunesse économique mais aussi de plus en plus de logements indépendants de type airbnb.
Tu peux t’aider de la carte et indiquer tes dates de voyage pour trouver le meilleur tarif et réserver, ce qui est bien pratique !

Booking.com

 

 

Que faire au Honduras ?

Tu peux réaliser des activités « par toi-même ». Mais si tu souhaites simplifier l’organisation d’une excursion, d’une activité ou d’une visite au Honduras, voici 2 très bons sites que nous utilisons pour réserver des activités. Pour t’aider à choisir, les sorties sont évaluées par d’autres voyageurs et tu trouveras plein d’idées :

Voici quelques exemples d’activités au Honduras que l’on a adorées :

 Balade en bateau avec un fond en verre

Au départ de Roatan, tu pourras découvrir les merveilles qui se cachent sous l’eau tout en restant au sec ! Grace à un bateau avec un fond en verre, la visibilité est étonnante pour admirer la faune et la flore marine. Tu peux réserver Balade en bateau à fond de verre ici.

Excursion privée aux Thermes de Luna Jaguar

Depuis ton hôtel à Copan, direction un lieu magique pour du bien-être et de la détente ! Baignade en source d’eau chaude bien agréable dans un cadre ressourçant à réserver ici.

Une excursion guidée pour découvrir la faune et la flore particulière de ce volcan à proximité de Grenada. Au programme : volcan, jungle et canopée avec quelques sensations fortes !

 

Tu connais une personne intéressée par un séjour au Nicaragua ? Partage avec elle ta découverte !

 

Tu peux aussi nous suivre sur                    ou
pour être informé de nos derniers voyages !

 

Poster une réponse

You have to agree to the comment policy.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Allé en haut