La Norvège des fjords

la 8ème merveille du monde ?

C'est où ?

La mer à la montagne. Ou la montagne à la mer. Voudras-tu plonger, escalader, flâner, pagayer, randonner ou skier ? Le plaisir du jeu est immense : entre montagnard-marin ou marin-montagnard, la chamade du cœur balance. Ah !? tu préfères percer le mystère des vieilles “églises en bois debout” dans les vallées intérieures ? ou faire un road-trip décoiffant à sillonner les routes panoramiques ?

La Norvège des fjords

les villes du sud

Ports de plaisance, plages, quartiers des pêcheurs ou quartiers hollandais : les villes du Sud ne manquent pas de charme. Porte d’accès à la Norvège pour ceux qui viennent en ferry du Danemark ou d’Allemagne, la région méridionale est agréable mais pas indispensable pour ceux qui ont peu de temps. Prenons ça comme une mise en bouche.
Flekkefjord par exemple, petit village au fond d’un fjord, sait nous séduire par son joli quartier hollandais : les petites ruelles fleuries se parcourent tranquillement pour admirer les maisons de bois peintes en blanc. Dans le coin, entre Stavanger et Kristiansand, Ergesund et Mandal offrent les mêmes atouts et ont su échapper à la modernisation peu esthétique de certaines villes de Norvège.
Kristiansand révèle un visage moins engageant : zone industrielle et grand port de ferries… aux premiers abords, la ville donne moins envie. Pourtant, la plage, le port de plaisance et le quartier des pêcheurs sont plutôt sympathiques. Ici, la vie culturelle est animée et a peu de concurrents à la ronde.

lanternes quartiuer hollandais FlekkfordMaisons colorées de Kristiansand et son port.

La Norvège des fjords

les fjords de l’ouest

Nous y voilà : Les fjords. Comme un emblème pour la Norvège. L’océan, pénètre loin dans les terres, au pied des montagnes abruptes. Ils déchirent et façonnent la côte norvégienne sur plus de 3 000 kilomètres
C’est magnifique ? Exceptionnel ? Magistral ? Intense ? On a beau éplucher le dictionnaire Larousse : ici, la langue française a ses limites. On manque de mots pour décrire le spectacle.
En ferry, en voiture, à pied …. vue de haut, vue d’en bas : peu importe, les fjords de l’ouest de la Norvège sont indispensables pour tout voyageur curieux.
Chaque fjord a son propre charme : il rivalise d’éclats pour nous éblouir et donner l’envie de découvrir le suivant. Et y’en a plein : Hardangerfjord, Sogneford, Nordfjord pour ne citer que les plus larges. Inutile de vouloir faire un choix : il faudrait tous les parcourir. Pour les plus “classés”, Naeroyfjord et Geirangerfjord sont inscrits au patrimoine des paysages mondiaux de l’Unesco. Rien que ça.
Et le spectacle sans cesse joue avec nos yeux selon le bon vouloir du soleil. Fjord mélancolique avec ses eaux noires et ses montagnes dramatiques. Fjord rieur avec ses eaux bleues limpides et ses terres fertiles de pommiers et de torrents… On ne sait plus où donner de la pupille.
Et puis il y a ces petits villages blottis au fond, pour faire une petite pause et reprendre son souffle comme Utne, Balestrand, Aureland, Undredal parmi tant d’autres villages attachants. On y trouvera des possibilités de louer un kayak pour visiter un fjord et ça, c’est un gros coup de cœur. On t’en dit plus dans l’article ci-dessous.

Voir la galerie
Geirangerfjord, classé patrimoine unescoile habitée dans le LysefjordUtnes maisons du petit portBalestrand

La Norvège des fjords

Le road trip

C’est… comment dire ..?
Très adapté (pour être super-pratique).
Ébouriffant (pour être superlatif).
Allez, je rentre davantage dans les détails.
La distance entre les principaux fjords est de plusieurs dizaines de km. La voiture est le meilleur moyen pour rester libre et passer rapidement d’un fjord à l’autre. Chaque route sinueuse longe des fjords, des montagnes ou le littoral. Tu ne manqueras rien du spectacle formidable de Norvège.
Les choses sont bien faites : les norvégiens ont classé certaines routes comme “Norwegian scenic road”. On y voit défiler les paysages les plus remarquables, tranquillement assis au fond de sa mustang (pour les plus frimeurs) ou de sa 2cv (pour les plus nostalgiques).
Il y en a 18.
En voici 3 magnifiques :
– la Trollstingen proche de Geiranger, spectaculaire avec ses points de vue vertigineux. Les 11 lacets creusés dans la roche nous mènent à Andalsnes.
– la Gaularfjellet, au nord de balsetrand. Majestueuse et peu empruntée. Route paisible ou dramatique selon la météo, elle laisse découvrir des vallées, des sommets enneigés et des cours d’eau tumultueux.
– la route nationale du Hardanger au cœur des fjords. Elle épouse la forme du Hardangerfjord et du Sorfjord. On est au plus prés de l’eau avec ses cascades, ses villages et ses vergers de pommiers. En partant du Sud, il faut emprunter la route 13 à partir de Latefoss.
Mais notre gros coup de cœur va à la Sognefjelle (la RV 55), entre Lom et Gaupne. Cette route ne manquera pas de vous subjuguer…

Voir la galerie
route de la sognefjell à travers les paysages de montagnespanneau attention élan parc Jotunheimenroute longeant le Lustrafjordla route longe offre de magnifiques vues sur les fjords

La Norvège des fjords

les églises en bois debout

Les thèmes fantastiques et légendaires des sculptures sur bois, l’obscurité à l’intérieur, le sacré et le poids des siècles… Tout cela confère une brume mystérieuse aux églises en bois debout. Son pouvoir d’attraction est considérable : elles nous aimantent.
Stavkirk en Norvégien. En français, on les appelle “églises en bois debout” parce que des “poutres” en bois ont été utilisées pour soutenir le toit et permettre l’élévation de la nef et des murs.
Les portes en bois sont sculptées de manière fine avec des motifs de dragons, d’animaux, de végétaux… Cela révèle la dextérité des vikings, passés maître dans l’utilisation du bois.

Cet édifice est typique de Norvège où l’on peut encore en admirer 28 (sur les 1000 construites au début de l’ère chrétienne).
Difficile de faire un choix, tant elles sont émouvantes et jolies. Peut être les plus remarquables sont celles d’Urnes (la plus ancienne et surplombant de Lustrafjord), de Borgund (la plus richement ornée), d’Heddal (la plus grande et la mieux conservée), de Vik (qui rappelle Urnes pour les sculptures et Borgund pour les dimensions…)

Eglise de VikEglise en bois debout de NorvègePoignée d'une porte église en bois deboutSculture sur bois de la porte de Urnes

La Norvège des fjords

le comté de télémark

Pas de fjords célèbres, pas montagnes de plus de 2000m à gravir, pas de villes animées : souvent, les voyageurs pressés ne font que survoler. Pourtant, c’est une erreur… Un grave erreur, j’te dis : on t’aura prévenu !
Le télémark est une région attachante, adorable, joyeuse. Au programme : rivières, landes, bois… et surtout une succession de lacs magnifiques. Puis, il y a le Parc national de Hardangervidda, le plus vaste du pays. Attends j’ai un record pour toi, parfois que tu ne serais pas encore convaincu : on y trouve le plus haut plateau de Norvège avec un paysage de prairies d’altitude et des troupeaux de rennes sauvages. Attends, c’est pas fini : il y a aussi une des plus belles églises en bois debout : Heddal. Attends ! J’ai un dernier argument choc pour les plus gourmands : le télémark est une région de tradition culinaire délicieuse où on se délecte de plats de harengs, de pommes de terre et de fromages. On est d’accord ?

Lac dans le télémarkDaim près des habitations du télémarklac enneigé vu depuis la RV 55

La Norvège des fjords

Voyage dans les fjords de Norvège : Bilan de l’itinéraire

L’avis de Michael

Les fjords sont un spectacle que je souhaite à tous voyageurs de voir un jour. C’est une merveille de la nature et la Norvège est un des endroits les plus réputés pour les voir. L’itinéraire choisi permet de découvrir également la beauté de “l’intérieur des terres” et ses églises en bois debout pour donner une dimension un peu plus culturelle au voyage. Cependant, le programme était trop chargé : 10 jours pour faire l’ensemble du parcours était assez fatigant.  Cela implique des journées entières consacrées à la conduite et peu de temps pour se poser. D’autant plus que nous venions du Nord de la France en voiture et que cela représente une journée et demi pour aller de la France au sud de la Norvège.

Une déception ? Certaines villes n’ont pas beaucoup de charme comme Vik au bord du sognefjord ou Odda sur le harganderfjord. Lors d’un itinéraire en Norvège, on peut ne pas s’y attarder. cela dit, ces villes repr”sentent un bon camp de base pour découvrir l’environnement magnifique qui les entoure.

Un coup de cœur Le fjord de Geiranger est sublime ! Surtout s’il fait beau et hors saison… En été, il devient très (trop ?) touristique. J’ajoute également une très bonne surprise à laquelle je ne m’attendais pas : la région du télémark. On l’a juste s’y est arrêté juste une nuit et c’est surement un tort.

Et si le voyage en Norvège des fjords était à refaire ?

10 jours pour réaliser cet itinéraire en Norvège des fjords était ambitieux. En voiture, c’est assez fatigant pour le conducteur. Alors si c’était à refaire, je viendrais au moins 15 jours pour le même itinéraire ! Lorsqu’on a que 10 jours, il faut réfléchir l’itinéraire autrement… Si on en a les moyens, pourquoi ne pas atterrir à Bergen puis louer une voiture et se concentrer sur les fjords au Nord ouest de Bergen ? Mais cette solution est surement onéreuse. Atterrir à Oslo puis louer une voiture peut etre une altérnative interessante. Elle permettrait en plus d’etre à courte distance de la magnifique région du télémark, souvent délaissée par les touristes. Pour ceux qui choisissent, comme nous, de faire la longue route depuis la France, 10 jours est insuffisant pour cet itinéraire et il faudra éliminer des étapes…

Quelques informations pratiques sur ce voyage en Norvège

Le transport :

En Norvège, il faut tabler sur une moyenne de 40 km/h en voiture : il est donc préférable de compter large lorsqu’on prépare son itinéraire en Norvège. Fais très attention au code de la route : la police norvégienne ne rigole pas avec ça, les radars n’ont plus et les pv sont très (très !) élevés. D’autres choix que la voiture peuvent être envisagés comme le train qui offre des trajets superbes. Le vélo aussi mais il faudra alors se limiter à une petite zone. Si tu as comme objectif de voir les différents fjords principaux, la voiture est le meilleur choix.

 

Le budget :

Ouille ! J’ose pas le chiffrer… d’autant plus que ce périple se prete un peu moins à du camping sauvage pour les routards aux budgets limités, comme ce fut le cas dans les îles Lofoten.

Déjà, je t’invite à lire mon article qui traite du budget en Norvège et quelques idées pour faire baisser la note, aussi salée que l’eau des fjords : La Norvège pas chère. Bon sinon, comme dire ? Le niveau de vie est très élevé et ton compte en banque ne va pas aimer… Mais la beauté des paysages en vaut le coût !

 

La Norvège des Fjords en cœur

Ces notations ne reflètent que nos impressions (subjectives) générales de la destination. Elles vont de 0 à 3 cœurs :

  • Beauté des paysages :  ♥♥♥♥
  • Sécurité : ♥♥♥
  • Variété des paysages : ♥♥♥
  • Intérêt des treks/randonnées : ♥♥
  • Gentillesse/accueil : ♥♥
  • Aventure/hors sentiers battus : ♥♥
  • Facilité transport : ♥♥
  • météo (avril) : (cela dit, avril peut être un bon compromis entre météo correcte, fréquentation touristique faible et budget moins élevé qu’en juillet-août)
  • Intérêt culturel
  • Beauté des villages : 
  • Cuisine : ♥ 
  • Budget : /

 

 

Kirghizistan :

voyage en pays nomade

Et on se prend à rêver d’être un chercheur de lacs turquoises, de forêts d’émeraude ou de jailoos aux airs de steppes mongoles.

Géorgie :
entre Asie et Europe

La Géorgie a cela de fascinant : le mélange des genres.

Népal :
Des mythes, des Dieux,
des montagnes et des hommes

Sur les chemins des hauteurs, les drapeaux à prière claquent dans le vent. Les nuages échangent des secrets avec l’Himalaya et le marcheur voudrait entendre.

Norvège des Fjords :
La 8ème merveille du Monde ?

entre montagnard-marin ou marin-montagnard, la chamade du cœur balance

Iles Lofoten et Vesteralen :
ou les atolls du cercle polaire

Ces îles délicieuses sont souvent classées parmi les plus belles du monde.

Bali :
l'ile des Dieux

Volcans, rizières, temples, cuisine, plages, danses et massages traditionnels... Pas mal comme programme, non ?

Sumatra :
Hors des sentiers battus

Sumatra grande ile d’indonésie est un florilège de plages exotiques, de lacs volcaniques, de jungles et de rizières… Les traditions sont encore fortes et l’aventure – la vraie – à portée de doigts.

previous arrow
next arrow
Slider

Poster une réponse

You have to agree to the comment policy.

Allé en haut