Vers le lac Köl Ukök

(à cheval)

Une fois n’est pas coutume : c’est à cheval que l’on a atteint le trek vers le lac Kol Ukok.

Un peu caché, plus confidentiel, plus petit, ce lac offre des couleurs azures et le silence des endroits perdus. Pourtant c’est animé… un peu. Quelques nomades kirghizes viennent avec leurs troupeaux et leurs yourtes sur les pâturages qui entourent le lac.

Partager pour un court instant la vie nomade, dormir en yourte pour de vrai,  se régaler des poissons fraîchement pêchés, s’aventurer à goûter le koumis (lait de jument) :  l’expérience est marquante.

Pour prolonger le plaisir, un autre lac un peu plus haut accessible à cheval ou a pied : le lac Kol Tor (3450 m). Les neiges éternelles des massifs autour culminent à plus de 4000m. D’autres randonnées au départ du lac Kol Ukok sont possibles : il faut se balader au hasard ou demander aux quelques nomades du coin !

Et si tu préfères les plus grands espaces et admirer à perte de vue le majestueux lac Song Koul, tu peux toujours tenter ce très joli trek que nous avons réalisé en 4 jours. Il peut également s’organiser à partir de Kochkor !

Trek à cheval Kirghizistan
iourte kirghizses
Enfant kirghizes
Fleuve kirghizistan
Lac köl Tör
Vaches kirghizes
previous arrow
next arrow
PlayPause
ArrowArrow
Slider

 

Le trek Kol Ukok en chiffre ?

C’est un trek en “aller/retour”, 20km l’aller. cela équivaut à une petite journée pour atteindre le lac à cheval. Une journée entière si on est à pied, qui peut être fatigante : il y a un bon 1000m de dénivelé.

Il y a plusieurs agences qui peuvent vous aider à mieux planifier votre randonnée.  On trouve quelques agences pour l’organisation du trek à cheval. Entre 30 et 40 euros par personne pour 2 jours, un guide, l’hébergement et les repas.

Pour l’altitude du lac kol ukok, c’est 3000m environ et 17m de profondeur (hyper important).

 

On accède comment au départ du trek ? 

Le trek débute à Kochkor (plus exactement à Bolshevik, juste à coté. A Kochkor, on te renseignera)Depuis Bichkek il faut trois heures en taxi. 12 euros semble être le prix maximum, il faut négocier. Bishkek vers Kochkor en mini-bus, c’est 5 à 8 euros pour 4 à 5h.  La gare routière de Bishkek te donnera la possibilité de trouver ces taxis (collectifs ou non) ou minibus. A noter que les “taxis privés” ont l’avantage de partir tout de suite contrairement au taxi partagé ou mini-bus qui attendent souvent que le véhicule soit rempli. Bon, enfin, si tu es un voyageur aguéri, tu sais que ça fonctionne comme cela dans “beaucoup de pays de baroudeurs”.

 

On trouve quoi à Kochkor ?

A Kochkor, tu trouveras tout ce que tu veux pour te reposer, te nourrir ainsi que quelques épiceries et un marché. On y a particulièrement apprécié le logement chez l’habitant. Surement auras-tu besoin d’un peu de repos au retour ou avant de partir faire le trek ?  Tu peux te rapprocher de Community based tourism (CBT Kochkor office : 22A Pionerskaya St., Kochkor Village, e-mail: cbtinfokochkor@gmail.com), qui donne des adresses répondant à certains critères d’accueil. Sinon, au hasard des rues, les maisons qui accueillent ont souvent un petit panneau. Tu peux également aux habitants, toujours ravis d’aider les voyageurs. On te conseille tout de même de jeter un oeil au logement (et de marcvhander un peu) avant de te décider.

Dormir chez l'habitant à Kochkor

On a apprécié dormir chez l’habitant, à Kochkor, Kirghizistan.

 

Matériel, repas, hébergement : pour un hôtel avec spa ?

Euh…

On a effectué ce trek à cheval sans nourriture, ni tente : nuit et repas en yourte, que l’on a organisés à Kochkor.

2 possibilité d’orgnaisation :

Avec une “agence” :

Tu trouveras plusieurs agences dans ce village qui offrent des services et des prix similaires. Tu peux tenter par exemple Jailoo Tourism Community. Si tu ne trouves pas, montre cette adresse : улица С. Орозбакова 125/3 (dans notre alphabet ça donne Orozbakova 125/3 ), Kochkor 722800, Kirghizistan. Les avis sont bons sur leurs prestations. Pour cette agence ou pour les autres, le guide n’est pas toujours anglophone ! c’est ainsi… Les paysages sont tellement beaux, l’expérience tellement intense que l’on passera outre ce petit problème.

En plus du guide, ces agences fournissent les repas, les chevaux, l’hébergement et le transport (de quelques minutes) jusqu’au point de départ. Prévois des bonnes chaussures de randonnée, des vêtements chauds, des lunettes de soleil, un écran solaire et une lampe de poche. Note que tu peux laisser le superflu à l’agence sans soucis. Enfin, si tu choisis d’organiser le trek via une petite agence saches qu’en Juillet Août, mieux vaut réserver quelques jours à l’avance ou au plus tard la veille : les possibilités d’hébergement sont peu nombreuses.

Nuit en yourte
Slider

 

Tout seul comme un grand :

Si tu veux partir comme ça sans t’organiser depuis Kochkor, c’est totalement possible ! Il te faudra prendre une tente, un sac de couchage bien chaud, et de la nourriture  : sur le chemin et sur place, pas de resto gastronomique et d’hôtels 4 étoiles. Et c’est tant mieux bien sûr ! Tu pourras éventuellement demander l’hébergement ou le repas aux nomades kirghizes du lac mais la place est souvent prise en saison par les randonneurs qui ont réservé d’avance. A noter, les nomades et leurs yourtes sont surtout présents en été.

Etant donné l’altitude, il faudra prendre ses précautions après la mi-automne ou avant la mi-printemps : les températures risquent d’être basses. On peut affronter la neige et trouver un terrain impraticable. D’ailleurs, le lac est parfois gelé en mai. Même en été, les températures peuvent être fraîches surtout la nuit : pense à emporter des affaires chaudes et une veste imperméable ainsi qu’une crème solaire et lunettes de soleil. Si tu as de quoi pasteuriser l’eau, c’est parfait : il y en a tout le long du chemin ! Sinon, pense à en emporter de l’eau en quantité suffisante !

Ce trek est tout à fait faisable sans guide ou sans cheval. On peut facilement camper sur le chemin ou aux abords du lac.

Surement auras-tu besoin d’un peu de repos au retour ou avant de partir faire le trek ? Kochkor offre quelques hébergements chez l’habitant.  Tu peux te rapprocher de Community based tourism (CBT), qui donne des adresses répondant à certains critères d’accueil.

CBT Kochkor office : 22A Pionerskaya St., Kochkor Village, e-mail: cbtinfokochkor@gmail.com

C’est facile ?

Pour la difficulté : à pied, il faut une assez bonne condition physique pour venir à bout du dénivelé du jour 1. Il faudra bien 6 heures pour parvenir au lac.

A cheval, c’est accessible même aux débutants mais un guide est préférable dans ce cas. Les chevaux sont souvent habitués et calmes. Par contre on te prévient, on a eu mal aux fesses pendant quelques heures à notre retour ! 4-5 heures de cheval à un rythme tranquille.

Trek à cheval

En route vers le lac Köl Ukök ou plutôt à cheval !

Et l’itinéraire ?

Hyper simple. Le chemin est clair : on suit la vallée et le fleuve qui descend du lac Kol Ukok. Si tu t’es organisé sans agence, le départ du trek se fait plus précisément à Isakaev (également appelé Bolshevik), puis de marcher jusqu’au lac Kol Ukok. De toute façon, les taxis connaissent le point de départ du trek : tu n’es pas le premier à tenter l’aventure !

Pour le tracé gps kochkor vers Kol Ukok : c’est ici !

Et le tracé du lac Kll Ukok vers Kol Tor : C’est là !

Lac et neiges éternelles

Le lac Köl Tör à 3450 m et ses neiges éternelles : Superbe !

Une anecdote ?

Avec un peu de chance on assiste à un ancien jeu traditionnel : Le kok-borou.  Deux équipes de cavaliers s’affrontent pour ramasser une carcasse de chèvre et l’amener dans la partie opposée du terrain. Lorsqu’une partie s’organise sous nos yeux ébahis d’occidentaux,  on se sent privilégier : être un spectateur de ce jeu si particulier ! Assieds toi et admire le spectacle avec nous (à lire et à regarder ici) !

Cheval Kirghizistan
Slider

 

 

Une petite Vidéo du trek ?

C’est ici ! le tout en moins d’une minute. Elle est pas belle la vie Kirghize ?

de un tour dans le sac

 

Tu as aimé cet article ? Tu connais quelqu’un qui aimerait partir au Kirghizistan ? 

 

Si tu le souhaites, mets des p’tites étoiles à cet article (que tu as adoré évidemment..!)

Trek lac Kol Ukok, Kirghizistan
4.6 (16 votes)

 

Connaissant tes goûts, tu devrais également aimer ces articles :

 

   

Ce trek du lac Kol Ukok a été réalisé lors d’un itinéraire de 2 semaines dans ce Kirghizistan qui nous a tant plu. Notre périple à lire ici :

Kirghizistan :
voyage en pays nomade

Et on se prend à rêver d’être un chercheur de lacs turquoises, de forêts d’émeraude ou de jailoos aux airs de steppes mongoles.

Slider

A propos

La marmite des voyages : je suis tombé dedans tôt. D’abord l’Europe et puis de plus en plus loin. La photographie, les treks et plus récemment la plongée : ça me passionne. Pas la peine d’insister pour partir à l’aventure : hop mon sac est déjà prêt. C’est parti ?

3 Commentaires

  1. Commentaire par Nathan Grappe

    Nathan Grappe Répodnre 19/08/2018 at 4 h 55 min

    Salut Émile, salut Mickaël !
    Ici Charlotte et Nathan depuis Kuala Lumpur. On voulait vous remercier pour la super adresse à SilimaLumbu, on a vraiment adoré l’endroit, c’était un chouette moment. Mention spéciale pour le Nutella maison au cacao du jardin et la vue sur le lac au petit déjeuner !
    Malheureusement on a pas eu l’occasion de se recroiser à Harau, on a eu quelques petits problèmes pour renouveler notre visa indonésien ce qui a un peu bouleversé notre emploi du temps. On a fait le Gunug Kerinci, plus haut volcan d’Indonésie à 3800m, super trek ! D’ailleurs le Kerinci national park fourmille de magnifiques randos jungle/volcan, toujours accompagnées des cris des gibbons, on recommande pour les marcheurs !
    Votre blog donne vraiment envie d’aller se dégourdir le jambes du côté de la Gerogie, merci ! On espère vraiment que vous aurez l’occasion de l’alimenter tout bientot selon vos plans.
    On vous embrasse et qui sait, on aura peut-être le plaisir de se recroiser en France ou dans je ne sais quel endroit de notre belle planète !
    Charlotte & Nathan.

  2. Commentaire par Michael

    Michael Répodnre 24/08/2018 at 14 h 54 min

    Salut Charlotte et nathan ! On a été très content de vous croiser également à Sumatra. heureux que l adresse Silimalumbu vous ait plu ! nathan, je t ai laissé un petit mot sur pixel pour qu on se retrouve dans la vallée de Harau… mais ça a loupé ! Si t as un facebook, je t ai laissé mon adresse : on sera heureux émilie et moi de suivre ton parcours en Asie, ou pourquoi pas de te retrouver avec Charlotte quelquepart dans le Monde ! Biiiiz ! Emilie et michael
    (au fait grand évènement pour nous, c est avec une immense joie qu on vous fait cette annonce : vous êtes les premiers à avoir mis un commentaire sur notre jeune site !)

  3. Commentaire par Martine H

    Martine H Répodnre 23/10/2018 at 19 h 07 min

    Merci MIka et Emilie. Ca semble facile. Il me faudrait quelques années de moins… Merci de partager j’en redemande.
    Enormes bisous à tous les deux

Poster une réponse

You have to agree to the comment policy.

Allé en haut