Randonnées dans les montagnes de Karakol

Les montagnes au sud de Karakol recèlent des trésors de glaciers, de lacs, et de cours d’eau blottis dans les vallées. 

Ces paysages alpins sont superbes et les possibilités de randonner sont innombrables. 

Il s’agit de parcourir une ou plusieurs des vallées d’Atlyn Arashan, de Karakol, de Jeti-Öghüz et de Kyzyl-Suu toutes aussi belles les unes que les autres. Pour passer de l’une à l’autre, il faut  franchir les cols d’Ala Köl, de Teleti et d’Arach Tör à 3800 mètres. De là, on peut avoir des vues euphorisantes sur les sommets culminants à 5000m. Prêt pour une randonnées dans les montagnes de Karakol ?

Crépuscule dans la vallée
Montagnes Kirghizes
Randonnées au sud de Karakol
Cairn au Kirghizistan
Animaux kirghizistan
previous arrow
next arrow
PlayPause
ArrowArrow
Slider

 

Un itinéraire parmi ces randonnées de Karakol ?

Le trek de Karakol le plus classique est celui qui va de Aksu à Jeti-Oguz par le lac d’Ala Kul. Voici le tracé gps :

https://www.wikiloc.com/hiking-trails/kirghizistan-randonnee-entre-aksu-et-jeti-oguz-karakol-4243670

Pour ce trek, il vous faudra parcourir 83 km,  et 6 à 7 jours de marche. Port de tente et de la nourriture obligatoire même si, ponctuellement, on peut manger dans une yourte. L’ensemble du trek Karakol est assez difficile avec en particulier 2 passages de cols à 3800 m et des traversées de rivières à gué pas toujours évidentes (eau froide, rapide et arrivant jusqu’au hanche même en été). mais les efforts valent la peine : tu seras récompensé par des vues superbes et le lac d’altitude Ala Kul est incroyable ! Il faut y aller à la cool, Ala Kul. No, désolé mauvais jeu de mot. Je retire.

Plus sérieusement, sa couleur n’est pas sans rappeler le bleu du lac de Kol Ukok : on te dit sur ce lac tout dans notre article !

Ala Kul, montagnes de karakol

Accès ? Nourriture ? Hébergement ?

Pour les accès, on peut facilement trouver des taxis au départ de Karakol. C’est une ville assez touristique : elle se situe idéalement au pied des montagnes de Karakol réputées pour la beauté de ses paysages, et non loin du lac Issyk Kul, également très apprécié. Sur place, les possibilités d’hébergement sont nombreuses. de plus, entre le marché du bazar central et les petites épiceries du centre-ville, vous pourrez acheter de quoi manger pour un trek de plusieurs jours. Cela dit, si vous voulez être bien léger, il vaut mieux venir avec sa nourriture lyophilisée : c’est ce que nous avons fait. A noter, pour ceux qui improvisent : dans le CBT de karakol, il y est possible de louer tentes et duvets.

 

Camping sauvage

Après le passage du col, voici notre campement dans la vallée de Karakol.

Comme expliqué dans la section “itinéraire”, il faudra emporter sa maison (sa tente quoi !) et sa nourriture dans le sac. Pas d’hébergement sur les chemin, excepté sur le site d’Altyn arashan où on trouve quelques chalets.

Pour l’approvisionnement en eau, quelque soit la vallée choisie, on suit un torrent. Mais l’eau qu’on y puise est remplie de terre. Il faudra la filtrer et bien sur la pasteuriser. Ce torrent est parfois en contre-bas : l’accès n’est pas toujours évident. Cela dit, on trouve également des petits ruisseaux perpendiculaires au torrent, que l’on croise sur le chemin. Ceux-là nous ont plus inspiré : pas besoin de filtrer. Si tu ne vois pas l’origine de la source, on te conseille tout de même de désinfecter : il pourrait y avoir des troupeaux qui ont souillé l’eau.

Les montagnes du Tian Shan

Eau “terreuse” du principal torrent de la vallée. On te conseille plutôt les ruisseaux perpendiculaires.

Une p’tite vidéo ?

Nous avions prévu de faire le trek décrit plus haut. Cela dit par manque de temps on a rétréci un peu le parcours en se contentant de la vallée de Jety-Oguz, de la vallée de Karakol (classée parc national),  et du col de Teleti. Cette autre variante des randonnées de Karakol est également très agréable ! Une petite tranche de vie lors de notre parcours :

Une anecdote ?

La vallée de Karakol, comme beaucoup d’autres montagnes du Kirghizistan possèdent une nombreuse colonie de… marmottes grises ! Ouvre l’œil !

Marmottes au kirghizistan
Slider

 

Ah, il y a aussi des loups et des ours. Bon, là on en a pas vu. Surement qu’Emilie, également auteur sur ce blog et ma compagne de voyage, faisait trop de bruits… Bon allez, je fais tout de même un peu de pub pour son article le plus retentissant : “asthme et randonnée“. Elle y raconte quelques exploits pour une asthmatique lors de la montée d’un col du Kirghizistan et ailleurs.

 

 

Si tu le souhaites, mets des p’tites étoiles à cet article (que tu as adoré évidemment..!)

randonnées dans les montagnes de Karakol, Kirghizistan
4.8 (10 votes)

 

Connaissant tes goûts, tu devrais également aimer ces articles :

 

   

Toi aussi tu aimerais aller au Kirghizistan ? As-tu lu notre itinéraire de 2 semaines dans ce magnifique pays ? Non ? Mais qu’attends-tu, malheureux !

Kirghizistan :
voyage en pays nomade

Et on se prend à rêver d’être un chercheur de lacs turquoises, de forêts d’émeraude ou de jailoos aux airs de steppes mongoles.

Slider

 

A propos

La marmite des voyages : je suis tombé dedans tôt. D’abord l’Europe et puis de plus en plus loin. La photographie, les treks et plus récemment la plongée : ça me passionne. Pas la peine d’insister pour partir à l’aventure : hop mon sac est déjà prêt. C’est parti ?

Poster une réponse

You have to agree to the comment policy.

Allé en haut