vers le Lac Son Koul

Lac Song Kul, Kirghizistan

Son Koul, Song Kol, ou lac Song Kul..? On ne sait plus comment l’écrire.  Peu importe : on y va ! Le lac Son Koul est un lac de haute montagne du Kirghizistan, au nord-ouest de Naryn et à une centaine de km à vol d’oiseau de la capitale Bichkek. Il se trouve au cœur du massif des Tian Shan. Ici nous sommes, à l’altitude de 3 016 m, au nord-ouest de la ville de Naryn.

Trek vers le Lac Song Kul :
conseils pour réussir ta randonnée

La marche pour aller au lac Song Koul ? En résumé, c’est un Joli trek de 4 jours assez facile à réaliser…Les paysages sont agréables et typiques d’Asie centrale : hauts pâturages (jailoo),  troupeaux de chevaux, yourtes disséminées sur le chemin.

Le moment fort est le passage en pente douce vers les rives nord du majestueux lac Song Kul, entouré de montagnes à la cime blanche. On peut y planter sa tente très facilement. Alors que le départ est accidenté, les environs du lac Song Kul ressemblent à une vaste plaine, remplie de fleurs et de couleurs, avec des collines douces et verdoyantes. Par beau temps, il est exceptionnel de voir le crépuscule et l’aube sur le lac. Situé à 3 061 mètres d’altitude, Song Kul est le deuxième plus grand lac du Kirghizistan et l’une des principales attractions du pays. On comprend pourquoi !

Jailoo du Kirghizistan
Il est exceptionnel de voir le crépuscule et l’aube sur le lac.

D’ailleurs, il nous semble urgent de visiter le pays en général et ce lac en particulier avant que les touristes, de plus en plus nombreux, envahissent les lieux. Pas d’inquiétude pour le moment : lors de notre passage sur la partie Nord du lac, on a rencontré… euh bah… un “groupe” de 3 trekkeurs sur 4 jours, en plein mois d’août. Tout va bien, on respire et on reste calme.

Grand lac du Kirghizistan
Premiers rayons de soleil sur le lac
Enfant nomade Kirghizistan
Animaux kirghizistan
Chevaux du Kirghizistan
Ciel chargé au Kirghizistan
previous arrow
next arrow
PlayPause
previous arrownext arrow
Slider

Le parcours vers Song Kul

Le trek en résumé

C’est parti pour 4 jours en autonomie (3j pour les bons marcheurs pressés). 65 km environ que l’on peut allonger ou raccourcir. 2 cols à 3300 m : un avant d’arriver au lac et un pour en repartir. Plusieurs km se font au bord du lac Son Koul, qui offre des vues splendides (je l’ai déjà dit ?). C’est aussi le lieu de rencontre avec des nomades qui ont “planté” leur yourte dans le coin, le temps de faire paître les animaux durant la belle saison.

Si tu souhaites arriver dès ton 1er jour de trek au lac Song Kul, on te conseille de partir tôt et d’être en forme : il faudra parcourir environ 25km depuis le Kyzart pass. Pour notre part, nous avons pris notre temps : un bon petit déj tranquille à Kochkor puis 45 mns de route pour arriver au point de départ… on a ensuite campé entre le kyzart pass et le lac son Koul. Ce ne fut pas désagréable ! En plus, l’herbe était tendre et le voisin plutôt calme.

Cheval trek lac Son Koul
herbes tendres et voisin calme : parfait pour planter sa tente sur le chemin avant d’arriver à Son Koul.

L’itinéraire du trek vers le lac Song Kul ?

Pour l’orientation, il n’est pas toujours évident de se repérer : le chemin n’est pas bien tracé. En fait, si le début ne pose pas trop de problèmes, on a surtout eu des difficultés à mi-parcours pour quitter le lac Son Koul et se diriger vers Kyzart. On a été aidé par un berger pour nous orienter. Pour cette partie finale, qu’importe le col choisi : si on a la bonne direction, on finit par “tomber” sur Kyzart, notre point arrivée. Voici le tracé GPS du trek parcouru :

https://fr.wikiloc.com/itineraires-randonnee/trek-de-song-kul-10863589

On ne va pas davantage discuter du tracé que l’on a suivi, tant il existe des dizaines de possibilités. Le terrain de jeu est immense et les chemins de trek innombrables et combinables. Si on le souhaite on peut également faire le trek à cheval (s’organiser à Kochkor ou Naryn). Pour les infos à ce sujet, tu peux te reporter à la partie “matériel, repas, hébergement” de l’article sur notre périple : “vers le lac Kok Ukok, que l’on a fait à cheval celui-là.

Ne t’en fais pas, si tu choisis d’y aller à cheval, tu auras surement une autre monture que la photo ci dessous. Quoique, ça pourrait être drôle… A condition d’avoir le même chapeau.

Chapeau kirghizes
cavalier avec un chapeau au de feutre blanc, croisé sur les chemins de randonnées

On accède quand et comment au lac Song Kul ?

Les chemins deviennent praticables entre mai et octobre. Il y a plusieurs possibilités pour se rendre au lac. Mais 2 principalement :

  • Naryn via le village de Kurtka avec accès aux rives sud,
  • Kochkor via le Kyzart pass avec accès aux rives nord.

Concernant ce trek, nous avons opté pour Kochkor (mais pas loin, on peut aussi partir de Kyzart). En se renseignant au CBT par exemple, ou même à n’importe quel taxi on trouve facilement un moyen de transport pour être déposé au col de Kyzart ( 45 mns de route depuis Kochkor).  Ensuite, il faut commencer par traverser le grand plateau d’herbes hautes puis monter en face jusqu’à un col de 3050m : c’est parti pour l’aventure.

Col de Kyzart
Kyzart pass, point de départ du trek

S’il n’y a aucun souci pour aller au point de départ, le retour est un peu plus complexe. A la fin de trek, on arrive à Kyzart et dans ce village il n’est pas facile de se repérer. Ce que nous avons fait : traverser le village en gardant une direction nord pour arriver à la route principale. De là, on peut faire du stop (moyennant finance) pour être ramené jusqu’à Kochkor.

A noter que nous avons choisi Kochkor comme camp de base pour avant et après trek + organisation du trek vers Kol Ukok. Mais il est également possible de s’organiser à Kyzart, encore plus proche du point de départ du trek, offrant également des hébergements et un CBT.

vaches et chevaux lac Song kul
Slider

Notre avis sur le trek vers Son Koul

On a beaucoup aimé ! Alors pour être franc, le parcours qui mène jusqu’au lac est agréable sans être exceptionnel. C’est un paysage de moyennes montagnes, avec des pentes douces, des herbes folles et des pâturages, des cours d’eau et quelques yourtes.
L’arrivée sur le lac est très belle. Et le alentours également : on découvre un paysage davantage typique des steppes que l’on pourrait rencontrer en Mongolie. On est alors loin des contrées que l’on a l’habitude de voir dans nos Alpes ou Pyrénées.

En voyageant, j’ai compris que l’homme libre est nomade. Je choisis donc la liberté avant qu’il ne soit trop tard

Jacques Brel


Et puis,pour la petite histoire : le soir, au moment d’arriver sur les berges du lac, la lumière baisse, le ciel se gonfle de nuage noirs et la pluie ruisselle de partout. On se presse pour monter la tente et se mettre à l’abri sans avoir vu réellement ce qu’il y avait autour du nous. Au réveil, vers 7h du matin, le froid transperce un nos sacs de couchage. En ouvrant, je découvre un des plus beaux spectacles que j’ai pu voir au Kirghizistan… Une brume légère encore sommeillante sur le lac, la gelée qui blanchit un peu l’herbe… Le soleil se lève à peine et laisse des rayons oranges sur le lac immense et les pâturages aux alentours qui s’illuminent. Un peu plus loin, une yourte fume et des chevaux galopent… Un spectacle exceptionnel.

A voir dans la vidéo :

un tour dans le sac

Hébergement ? eau ?

Eau et nourriture

On trouve des points d’eau assez facilement qu’il faudra purifier étant donné les élevages autour. Pour la nourriture,on te conseille 4j de repas pour être en autonomie… En été, il est également possible de dormir et/ou manger dans une yourte moyennant finance. Mais là, c’est assez aléatoire : difficile de savoir d’avance où seront les yourtes, s’ils peuvent t’accueillir etc… Quelques mots de russe ou de kirghize seront utiles pour se faire comprendre. Sinon il y a toujours les dessins ou les gestes ! Pas d’inquiétude, on finit toujours par se faire comprendre. Quoique Emilie, également auteure sur ce site, a eu quelques difficultés à faire comprendre qu’elle était végétarienne.

Logement pendant le trek

Il est préférable d’avoir une tente sur le dos pour ces 4 jours de trek du lac Song Kul. Il est possible de camper où l’on veut et je peux te dire que nous avons pris énormément de plaisir à planter notre tente avec vue sur le lac ! Ce fut personnellement un de mes plus beaux souvenirs, tous voyages confondus. 

Tu peux trouver des yourtes,  que l’on peut réserver d’avance et gérées par des familles de nomades. Saches que ces yourtes sont avant tout destinés aux voyageurs ce qui peut manquer un peu d’authenticité. Cela dit, c’est bien pratique si tu veux avoir ton logement réservé d’avance. Bien pratique également si tu n’as pas de tente ou si tu comptes visiter le lac Son Koul sans faire le trek… Enfin, c’est une excellente idée de dormir une fois au moins dans ces fameuses habitations typiques du peuple nomade… Voici les 2 camps qui se valent l’un l’autre, très apprécié des voyageurs, pour environ 20 euros la nuit pour 2.Tu peux voir des photos et réserver ici : Yurt Camp Azamat at Song Kol Lakeet également Yurt Camp Muras in Song Kol lake

Logement avant et après trek

Ceux qui viennent du Nord, passeront surement par Kochkor. Et ceux qui viennent du sud du pays passeront surement par Naryn.

Kochkor

Kochkor est une très bonne base pour passer au moins une nuit avant ou après ton périple vers le lac Son Koul. Le logement chez l’habitant est bien développé et tu trouveras facilement où dormir à Kochkor. Tu peux également choisir de réserver ton logement avant de partir au Kirghizistan grâce à ce lien où tu trouveras les meilleurs offres en B&B.

Naryn

Au sud du lac, tu peux également prendre comme base la ville de Naryn. La ville n’a pas de charme particulier mais les environs sont vraiment agréables. Là encore, à Naryn, tu trouveras épiceries et marché pour acheter pour plusieurs jours de nourriture si tu décides de partir n autonomie complète autour du lac. Tu trouveras également facilement de logements chez l’habitant. Tu pourras également voir des photos de logements et réserver d’avance en passant par ce lien.

Dans les environs

Tu peux également choisir de réserver ton logement par avance et t’aidant de cette carte : indique tes dates et c’est parti !

Booking.com

Une petite anecdote avant de se quitter ?

Tu connais la blague de splash-le-pantalon blanc ?

le trek vers le lac Song kul était notre première étape au Kirghizistan. Avant cela, Émilie était fière dans son nouveau pantalon de trek d’une blancheur éclatante. Tellement fière qu’elle paradait avec. Après à peine 2 minutes de marche : son pied s’est enfoncé dans les uniques centimètres carrés à la ronde de boue. Et splash… le pantalon blanc…

Pauvre Emilie… Allez pour encourager cette co-auteur de ce blog, tu peux “liker” quelques uns de ces articles.

trek son koul, boue
Chemin du trek vers le lac son Koul : quelques passages boueux

Je vois que tu as apprécié cette anecdote de voyage… J’en ai une autre pour toi à la fin de notre article “Kok-Borou, jeu traditionnel kirghize“.

Tu connais une personne intéressée par le Kirghizistan ?
Partage ta découverte avec elle !

Tu peux également nous suivre sur

                 

pour être informé de nos derniers voyages !
Tu peux également recevoir notre newsletter

Connaissant tes goûts, tu devrais également aimer ces articles :

Si tu veux en découvrir davantage sur notre itinéraire au Kirghizistan, c’est ici ! 

Kirghizistan :
voyage en pays nomade

Et on se prend à rêver d’être un chercheur de lacs turquoises, de forêts d’émeraude ou de jailoos aux airs de steppes mongoles.

Slider

A propos

La marmite des voyages : je suis tombé dedans tôt. D’abord l’Europe et puis de plus en plus loin. La photographie, les treks et plus récemment la plongée : ça me passionne. Pas la peine d’insister pour partir à l’aventure : hop mon sac est déjà prêt. C’est parti ?

Poster une réponse

You have to agree to the comment policy.

Allé en haut