Comment voyager pas cher à Tokyo ?

Conseils, bon plan et estimation d’un budget pour une semaine

Budget Tokyo : à quel prix ?

Si tu prépares tes vacances au Japon, tu te poses probablement des questions sur le budget à Tokyo. Combien coute un séjour dans la capitale nippone ? Quelles astuces pour dépenser moins ? Peut-on espérer voyager pas cher à Tokyo ?
Ces interrogations sont légitimes : après tout, Tokyo est l’une des villes les plus chères du monde. Nous avons vécu presque 8 mois dans cette mégalopole : on sait à quel point l’aspect financier est central.
Dans cet article tu trouveras :

  • Une estimation du budget de 7 jours à Tokyo pour une personne en mode « économique »
  • Différentes propositions et bons plans : hôtel pas cher à Tokyo, quartier où dormir, nourriture bon marché et activités gratuites
  • Des astuces pour dépenser moins

Tout cela va t’aider à calculer ton budget pour aller au Japon et à diminuer le prix du voyage en profitant de nos conseils et bons plans à Tokyo.

Où dormir à Tokyo ? Le point crucial pour ton budget au Japon

Tokyo vue panoramique
Vue panoramique de Tokyo, ses immeubles, ses hôtels, ses restaurants

Commençons par le logement qui sera ton poste de dépense le plus important. Un hôtel pas cher à Tokyo ? L’objectif sera difficile, mais pas impossible ! Certes, la ville est chère pour les hébergements. Mais il existe suffisamment d’offres et de bons plans pour réussir à ne pas revenir ruiné du Japon. Combien coute un logement bon marché à Tokyo ? Quels sont les quartiers les moins chers de Tokyo ? Quel type de logement choisir ?
Voici des informations pour t’aider à choisir ton logement à Tokyo. On te fait aussi quelques propositions de nos adresses préférées et par chères pour dormir à Tokyo. Si tu veux plus de détails sur notre sélection de logements économiques, tu peux lire notre article « Où dormir pas cher à Tokyo ? Mes adresses préférées ! »

Notre objectif pour le budget logement à Tokyo ?
Dépenser moins de 5000 yens par jour pour dormir.

Quel prix moyen pour un hébergement économique à Tokyo ?

Hotel pas cher tokyo

Nous allons tâcher de te proposer des hébergements à moins de 5000 yens (environ 35 euros) par jour et par personne afin de réaliser un voyage pas cher à Tokyo. On a conscience que c’est déjà beaucoup, comparé à la moyenne des prix des hébergements que l’on a payés dans d’autres pays lors de notre tour du monde. Mais difficile de faire moins dans la capitale nippone.
Bien sûr, tu peux trouver des hébergements beaucoup plus chers pour te faire plaisir. Les hôtels de luxe dépassent souvent les 200 euros la nuit. Mais, si cet article s’intitule « comment séjourner pas cher à Tokyo« , on va éviter les tentations du luxe et te proposer des hébergements à des prix économiques.

Astuce Logement pas cher à Tokyo 1 : tu as des chances de trouver des prix plus bas en dehors des périodes d’affluence. Les prix les plus élevés vont de mi-mars à mi-avril (une période agréable avec la floraison de cerisiers japonais) et de début juillet à mi-aout (qui n’es pas la meilleure période météo). Les fêtes de fin d’année sont également prisées. L’hiver est le moment idéal, mais les parcs sont moins beaux lors de cette période. En tout cas, si tu décides de venir au Japon lors des périodes d’affluence, réserve ton logement le plus tôt possible.

Astuce Logement pas cher à Tokyo 2 : réserve ton hébergement via internet comme sur le site Booking. Tu as plus de chance de payer moins cher que sur le site de l’hôtel ou directement sur place ! En plus, ce site pratique des réductions ou des offres intéressantes tout au long de l’année et des facilités d’annulation. C’est le site que l’on utilise lors de nos voyages.

Quel quartier pour dormir pas cher à Tokyo ?

Tokyo est une ville immense et il est difficile de se repérer quand on vient ici pour la première fois. Très vite, tu remarqueras que la capitale est en fait la somme de plusieurs arrondissements. Chaque arrondissement fonctionne comme une ville avec ses spécificités. Une ville dans la ville en quelque sorte. Voici quelques éléments à prendre en considération pour mieux te repérer :

Où est le centre de Tokyo ?

Géographiquement, le centre de Tokyo est le quartier de Chiyoda. Il abrite un parc immense, un quartier d’affaire dynamique et le palais impérial. C’est aussi là que se trouve la gare principale de Tokyo. Cependant, ce quartier central n’est pas forcément le plus animé et certains considèrent plutôt Shinjuku ou Shibuya comme le cœur de Tokyo. Ces deux quartiers se situent juste à l’ouest de Chiyoda.
Finalement, pour contenter tout le monde, le centre de Tokyo au sens large se trouve entre Chiyoda, Shibuya et Shinjuku…

Quels sont les quartiers les plus touristiques et intéressants de Tokyo ?

Les quartiers que tu devras absolument visiter sont :

  • Shibuya et Shinjuku pour l’animation incroyable de jour comme de nuit
  • Asakusa pour son temple, son allée commerçante de boutiques de souvenirs et son coté traditionnel
  • Ginza pour ses magasins gigantesques spécialisés dans les produits de luxe
  • Akihabara : pour son côté populaire et ses magasins spécialisés dans les jeux vidéo et les animes, les cafés cosplay et les salles d’arcade
  • Ueno pour son parc immense et ses musées. On y trouve aussi le quartier Yanaka, plus calme et authentique.
  • Ikebekuro : un quartier populaire, animé avec quelques magasins spécialisés dans les animes et les jeux vidéo. On trouve aussi quelques restaurants pas chers et le musée d’art moderne de Tokyo

Pour savoir quoi visiter à Tokyo, tu peux lire notre article « visiter Tokyo en 3 jours »

Budget 1 semaine Tokyo
Shinjuku, un quartier à visiter à Tokyo

Quel quartier abordable choisir pour dormir à Tokyo ?

Il y a plusieurs quartiers qui peuvent offrir des hébergements avec un bon rapport qualité prix. Pour le budget que l’on s’est fixé (moins de 5000 yens par personne), il faudra oublier Ginza, Shibuya et Shinjuku, qui sont hors de prix.
Si tu cherches un hotel pas cher à Tokyo, je te conseille de regarder du côté de Asakusa, Ueno, Ikebukuro, Shinagawa et Akhiabara qui présentent de nombreux avantages. Ils sont bon marché, ils sont animés et offrent quelques incontournables. Dernier argument : ce sont des quartiers à distance raisonnable des incontournables de Tokyo.

Dormir à Asakusa

Il est situé au Nord de Tokyo, dans l’immense arrondissement de Taito. On aime beaucoup le quartier Asakusa et on te le conseille pour dormir ! Déjà parce qu’il est connu pour son temple Senso-ji et ses rues commerçantes autour. Surtout parce qu’il y a plusieurs auberges de jeunesse sympas et bon marché et aussi des hôtels Business économiques. Du reste, parmi les quartiers que l’on te conseille, c’est Asakusa qui offre le plus de possibilités d’hébergements. Enfin parce que Asakusa est très bien desservi par les métros et on peut rapidement être au cœur de Tokyo.
Asakusa et Ueno sont 2 quartiers proches l’un de l’autre. Depuis le sanctuaire Asakusa, il faut 30 mns à pied pour rejoindre le Parc Ueno.

Budget voyage Tokyo
Le fameux temple Senso-ji dans le quartier Asakusa
Dormir à Ueno

Ce « quartier » est situé près du parc d’Ueno. C’est un parc incontournable lors de ta visite de Tokyo. On trouve de nombreuses offres d’hébergement avec un bon rapport qualité prix. Pour les voyageurs qui aiment la tranquillité et l’authenticité, vous pouvez chercher un hébergement dans le quartier Yanaka qui se trouve au nord de Ueno. Ce secteur, épargné miraculeusement par la Seconde Guerre mondiale et les catastrophes naturelles, offre le visage d’antan de l’ancienne capitale Edo. Par contre, il est un peu moins bien desservi par les transports.

Dormir à Ikebukuro

Situé au nord-ouest de la capitale, ce quartier est bien desservi par différents moyens de transport à Tokyo. Il te permettra d’aller rapidement d’un quartier à l’autre. On trouve plusieurs options d’hébergements bon marché à proximité de la gare d’Ikebukuro. Beaucoup d’auberges de jeunesse ont également élu domicile ici, ainsi que des hôtels économiques. Un bon choix de logements qui réussit le compromis entre animations, proximité de lignes de trains et de métro et prix abordable.

Dormir Shinagawa

C’est le seul quartier au Sud que l’on trouve sympa pour dormir. C’est surtout les prix intéressants des hébergements qui en font un quartier à viser pour éviter de dépenser trop. Shinagawa est un quartier d’affaire avec peu de sites touristiques intéressants hormis la Tour de Tokyo. Cependant, il est proche en métro du centre de Tokyo. En quelques minutes, tu pourras être au « cœur de l’action » à Shibuya ou Shinjuku.

Akhiabara
La rue principale de Akhiabara… animée, un peu trop pour y dormir ?

Ce quartier est vraiment sympa à visiter, mais ce n’est pas notre quartier préféré pour dormir. Il manque de charme et la rue principale est trop bruyante pour des nuits paisibles. De plus, il n’est pas évident d’y trouver un logement avec un bon rapport qualité prix. Cependant, il est central, juste à l’est du quartier Chiyoda. A noter que Akhiabara n’est pas vraiment un quartier, mais plutôt un secteur situé entre Asakusa et le centre de Tokyo. En tout cas, c’est une bonne base pour visiter facilement les points d’intérêt de la capitale nippone. De plus il ravira les geeks et les amateurs d’animes, de figurines, de jeux vidéos ou de matériels hi-tech.

Une carte des quartiers de Tokyo ?

Voilà une carte de Tokyo. J’ai entouré tous les quartiers ou arrondissements dont j’ai parlé précédemment.

Carte dans quel quartier dormir à Tokyo ?
Dans quel quartier dormir à Tokyo ?

Quel type d’hébergement à Tokyo pour les budgets serrés ?

Tu es encore hésitant malgré nos propositions de quartier ? Classons alors les logements par catégorie. Pour moins de 5000 yens, on te conseille de t’orienter vers ces types d’hébergement :

  • Hotels Business
  • Ryokans économiques
  • Hôtels capsule
  • Auberges de jeunesse
  • Petits appartements indépendants.

Ci-dessous, tu trouveras nos propositions pour dormir pas cher à Tokyo et éviter de grandes dépenses. Ce sont des hébergements avec un bon rapport qualité prix et à une distance raisonnable des différentes attractions. Bon, étant donné l’immensité de la ville Tokyo, distance raisonnable signifie moins de 60 mns en métro…Cela peut paraitre une durée longue, mais Tokyo est une ville très vaste.
Pour chacune de nos propositions, tu trouveras le prix, l’arrondissement, et le temps de trajet pour te rendre dans 3 arrondissements touristiques de Tokyo : Shinjunku, Asakusa et Shibuya.
J’ai également mis une note qui tient compte des avis d’autres voyageurs, notre propre avis et différents critères comme la propreté, la localisation, l’espace ou encore la gentillesse du personnel.

Les meilleurs hôtels pas chers à Tokyo

Voici les 2 adresses que l’on te conseille, avec une bonne situation et un bon rapport qualité prix.

  • Hotel Palace Japan,
    • Arrondissement Taito juste au nord de Ueno et au nord de Tokyo.
    • environ 4000 yens pour une personne dans une single room.
    • 45 mns en métro de Shinjuku. 45 mns en métro de Shibuya. 20 mns à pied d’Asakusa.
    • Note du logement : 7/10
  • Plat hostel keikyu asakusa karin,
    • dans l’arrondissement Sumida, à l’ouest de Asakusa.
    • chambre Deluxe pour 2 personnes avec salle de bain privée : 7600 yens (soit 3300 yens par personne).
    • 45 mns en métro de Shinjuku. 45 mns en métro de Shibuya. 10 mns à pied de Asakusa.
    • Note du logement : 8/10

Les meilleurs Ryokan pas chers à Tokyo

ryokan pas cher Tokyo
Un ryokan pas cher à Tokyo

On te propose 2 ryokans (repas non inclus). Ce sont nos 2 adresses préférées pour profiter de ce logement typique de Tokyo pour un prix raisonnable.

  • House Ikebukuro,
    • arrondissement Toshima au nord de Tokyo à proximité du quartier animé de Ikebukuro.
    • 25 mns en métro de Shinjuku. 20 mns en métro de Shibuya. 40 mns en métro de Asakusa.
    • Japanese Style room pour une personne à 5 000 yens. Chambre double économique style japonais à 7600 yens pour 2.
    • Note du logement : 8/10
  • Sakura Ryokan Asakusa Iriya,
    • arrondissement Taito à proximité de Asakusa.
    • Pour un voyageur seul, le prix du logement dépasse le budget qu’on s’est fixé. Mais pour 2 : chambre twin style japonais avec salle de bain à partager pour 10 000 yens, soit 5 000 yens par personne et par nuit.
    • 40 mns en métro de Shinjuku. 50 mns en métro de Shibuya en métro. 13 mns à pied de Asakusa.
    • Note du logement : 8/10

Les meilleurs hôtels capsules pas chers à Tokyo

Difficile de respecter le budget que l’on s’est fixé à moins de 5 000 yens par personne pour des hôtels capsule. Seul un hôtel digne de ce nom à Tokyo réussit ce à ne pas dépasser notre budget logement. On t’a tout de même proposé deux autres adresses. Voici les 3 meilleurs hôtels capsule économiques à Tokyo que l’on a appréciés :

  • Smart Stay SHIZUKU Shinagawa-Oimachi
    • Arrondissement de Shinagawa
    • 5 000 yens pour un espace capsule une personne
    • 25 mns en métro de Shinjuku. 20 mns en métro de Shibuya en métro. 45 mns en métro de Asakusa.
    • Note du logement : 7/10
  • First Cabin Ichigaya
    • Arrondissement de Shinjuku
    • 6 000 yens par adulte
    • 13 mns en métro de Shinjuku. 20 mns en métro de Shibuya en métro. 35 mns en métro de Asakusa.
    • Note du logement : 8/10
  • Resol Poshtel Tokyo Asakusa
    • Arrondissement de Taitō (Nord de Tokyo)
    • 7000 yens par personne
    • 30 mns en métro de Shinjuku. 35 mns en métro de Shibuya en métro. 10 mns à pied de Asakusa.
    • Note du logement : 9/10
hôtel capsule Tokyo

Les meilleures auberges de jeunesse avec dortoir pas chers à Tokyo

Pour les voyageurs qui n’ont pas de problème à partager les espaces communs et à dormir dans un dortoir, ce type de logement est très intéressant au niveau budget. Voici les 4 meilleures auberges de jeunesse économiques de Tokyo :

  • Nui. Hostel & Bar Lounge
    • Arrondissement de Taitō (Nord de Tokyo)
    • 5 000 yens par personne
    • 30 mns en métro de Shinjuku. 35 mns en métro de Shibuya en métro. 18 mns à pied de Asakusa.
    • Note du logement : 8/10
  • Citan Hostel
    • Arrondissement de Chūō (centre-est de Tokyo), proche de Akhiabara
    • 5 000 yens par personne
    • 20 mns en métro de Shinjuku. 30 mns en métro de Shibuya en métro. 25 mns en métro de Asakusa.
    • Note du logement : 9/10
  • The Share Hotels Lyuro Tokyo Kiyosumi
    • Arrondissement de Kōtō à l’est de Tokyo
    • 5 000 yens par personne
    • 35 mns en métro de Shinjuku. 35 mns en métro de Shibuya en métro. 35 mns en métro de Asakusa.
    • Note du logement : 9/10
  • Sato-san’s Rest
    • Arrondissement d’Arakawa, au Nord de Tokyo et juste au Nord de Asakusa
    • 5 000 yens par personne
    • 40 mns en métro de Shinjuku. 45 mns en métro de Shibuya en métro. 20mns en métro de Asakusa
    • Note du logement : 9/10

Les appartements avec cuisine pas chers à Tokyo

Appartement pas cher avec cuisine à Tokyo
Appartement pas cher avec cuisine à Tokyo

Il s’agit de logement indépendant. Dans cette catégorie, il n’est pas facile de trouver un hébergement économique. Cependant, à plusieurs, on peut diviser rapidement le cout par personne. L’autre avantage est qu’il y a une cuisine. Cela permet de diminuer les dépenses liées aux restaurants. Voici nos 3 adresses préférées d’appartements économiques à Tokyo.

  • Universal Haneda
    • Arrondissement d’Ōta, tout au sud de Tokyo (proche aéroport Haneda)
    • 10 000 yens pour 2 personnes et par nuit soit 5 000 yens par personne et par nuit . 2 nuits minimum
    • 55 mns en métro de Shinjuku. 60 mns en métro de Shibuya en métro. 65 mns en métro de Asakusa
    • Note du logement : 8/10
  • Ohana Tokyo House – Vacation Stay 71660v
    • Adachi, tout au Nord de Tokyo
    • 7 000 yens pour 2 personnes, soit 3500 yens par personne. 2 nuits minimum.
    • 60 mns en métro de Shinjuku. 60 mns en métro de Shibuya en métro. 55 mns en métro de Asakusa
    • Note du logement : 8/10
  • Wires Hotel James zaka
    • Shinagawa, au sud de Tokyo
    • 14 000 yens pour 3 adultes, soit 4600 yens environ par personne. même prix pour 2, soit 7000 yens par personne.
    • 25 mns en métro de Shinjuku. 25 mns en métro de Shibuya en métro. 45 mns en métro de Asakusa
    • Note du logement : 8/10

Se déplacer pas cher dans Tokyo

se déplacer pas cher à Tokyo
Gare de bus dans le centre de Tokyo

Une fois ton hébergement trouvé, il est temps de découvrir Tokyo ! Après tout, tu es là pour ça, non ? Et Tokyo a suffisamment d’incontournables pour passer plusieurs jours bien remplis.
Entre ces différents points d’intérêt, il va bien falloir te déplacer.
Taxi, bus, métro, tes pieds : comment te déplacer à Tokyo sans trop dépenser ? Un petit point s’impose !

Notre objectif pour le budget transport à Tokyo ?
Dépenser moins de 1000 yens par jour pour te déplacer.

Taxi : l’option onéreuse à Tokyo

Pour plus d’économie, oublions le taxi, que l’on réservera aux voyageurs les plus fortunés. C’est un transport cher. Certes, c’est confortable et fiable… Mais le cout dépasse, à notre sens, les avantages.
Que cela soit pour les courts ou les longs trajets, le prix est élevé.
Pour avoir un ordre d’idée, compte environ 450 yens (environ 3 euros) par kms. Et étant donné la taille énorme de la mégalopole, tu devras facilement allonger 15 euros pour la moindre course. Et depuis l’aéroport Narita au centre-ville, c’est 160 euros.
Si ça ne t’a pas refroidi, tu peux télécharger l’application Taxi Japan. Cela facilitera le paiement et aussi la communication pour arriver à bon port. On te conseille tout de même d’amener une carte de Tokyo : une manière simple de montrer où tu veux aller.

Bus : bon marché, mais pas simple à utiliser

Les bus sont une excellente option pas chère à Tokyo. Mais il est compliqué de se repérer si tu ne connais pas la ville et si tu ne maitrises pas la langue japonaise… En effet, le réseau est dense du bus. Il est difficile de comprendre l’itinéraire, les arrêts et les horaires. A cela s’ajoute un obstacle supplémentaire : l’écriture n’est pas alphabétique ! Enfin, ce moyen de locomotion, bien que fiable, est beaucoup plus lent que le métro ou le train.
Le prix d’un billet simple est d’environ 220 yens… Tu payes à la sortie du bus (ou tu montres ta carte de transport).

Train et métro : le meilleur moyen pour te déplacer pas cher à Tokyo

Venons-en à notre moyen de transport préféré à Tokyo : le train (genre RER) et le métro. C’est fiable, pas cher et rapide. Par contre, en fonction de la ligne et de l’heure, tu ne seras pas forcément assis et à l’aise. Note aussi que, même si c’est le moyen de transport le plus économique à Tokyo, le billet reste plus cher que le métro français ou belge.
Ce type de transport est bien desservi par un réseau dense de trains privés et publics et de lignes souterraines de métro. Le ticket s’achète facilement dans les machines présentes dans les bouches de métros ou les gares.
Pour le prix ? Il dépend du trajet parcouru, et c’est là que ça se complique ! En achetant un ticket, il faut d’abord que tu saches quel prix tu dois payer. Et c’est assez complexe de le savoir à moins de bien maitriser la ville et la langue japonaise… Un tableau du plan des stations permet de connaitre le montant de ton ticket.
Pour éviter cet inconvénient, il y a 2 solutions : acheter un abonnement ou acheter une carte prépayée.

  • Le Tokyo Metro Pass. Grâce à cela, tu peux emprunter toutes les lignes de métro. Tu payes en fonction de la durée :
    Ticket Tokyo Subway 24 heures – Adulte : 800 yens, Enfant : 400 yens ;
    Ticket Tokyo métro 48 heures – Adulte : 1 200 yens, Enfant : 600 yens ;
    Ticket Tokyo métro 72 heures – Adulte : 1 500 yens, Enfant : 750 yens.
    Tu peux acheter cet abonnement dans les aéroports à ton arrivée, mais aussi dans le magasin Bic Camera (que l’on trouve partout !).
  • La carte Suica ou pasmo. Ce sont des cartes prépayées. C’est cette carte que j’utilise au quotidien pour mes déplacements dans la capitale. Grace au distributeur, tu prends ta carte et tu y mets la somme que tu souhaites. Tu peux la recharger aux bornes que l’on trouve dans le métro. Cela ne te donne pas de prix préférentiels mais tu n’as plus à te préoccuper de savoir combien tu dois acheter un ticket de métro. Tu « bip » à l’entrée avec ta carte, tu « bip » à la sortie et hop ! Le cout exact en fonction de la distance parcourue est automatiquement retiré.

Même si le tokyo metro pass ou les cartes préchargées facilitent grandement l’utilisation du métro, on te conseille de prévoir un peu plus de dépenses pour ce budget, car les erreurs sont courantes. En effet, on a vite fait de se tromper et de payer davantage. Par ailleurs, si tu veux visiter les alentours de Tokyo, il faudra également prévoir un budget déplacement plus important. A ce sujet, on te conseille vivement l’imbattable « JR pass« . C’est un abonnement qui te permet d’emprunter tous les trains à travers le Japon pendant un temps déterminé (7, 14 ou 21 jours). Il est cher à l’achat mais je t’assure qu’un seul AR Tokyo – Kyoto en train suffit déjà a le rentabiliser !

Se déplacer à pied : peu adapté aux distances mais gratuit pour visiter Tokyo

C’est le déplacement le plus économique puisque tu ne dépenseras pas un yen. Et puis, nez au vent, tu pourras explorer Tokyo les yeux grands ouverts sur la démesure des immeubles, les affiches lumineuses, la beauté des parcs et l’architecture des temples.
L’inconvénient, c’est que Tokyo est une ville immense. J’ai presque envie d’écrire immmmmmense. Alors, la marche n’est pas toujours un moyen de locomotion adapté. Tu te retrouves facilement à parcourir plusieurs kilomètres pour passer d’un point d’intérêt à un autre. Tout n’est pas concentré dans un secteur et Tokyo est en fait une multitude d’arrondissements assez éloignés les uns des autres.
Pour notre part, lors de notre découverte de Tokyo, il nous est arrivé de parcourir 45 minutes à pied pour passer d’un incontournable à un autre. Au-delà, on opte pour le métro.

Des applications pour t’aider à te déplacer dans Tokyo ?

Une bonne source fiable d’informations est le site Hyperdia.  On l’utilise régulièrement depuis que nous résidons à Tokyo. Le site te permet de mettre ta station de départ et ta station d’arrivée. Il te calculera alors plusieurs itinéraires possibles et le prix.
On utilise aussi Google Map qui est impressionnant de précision ! Il faut mettre ta position et ton adresse finale puis cliquer sur l’icône représentant un train. L’application t’indique l’heure exacte du passage du train, l’heure du train suivant et surtout la voie ! Et ça, tu verras que c’est bien utile pour ne pas te tromper de sens… ce qui nous est arrivé quelques fois aux débuts de nos aventures tokyoïtes.
Tu peux également tester l’option « marche » ou « voiture » ou « vélo ». L’application estime alors la distance et le temps à parcourir et te propose un itinéraire dans les rues de Tokyo.
Pour ceux qui préfèrent « l’orientation l’ancienne », tu peux prendre en photo la carte du réseau du métro de Tokyo, ou mieux : la demander au guichet. Tu peux tenter, dans ton japonais le plus parfait : « Metoro mappu wa arimasu ka ? » afin d’obtenir une carte.

Manger pas cher à Tokyo

Voilà peut-être une des choses que l’on préfère le plus au Japon : la nourriture ! La gastronomie est un vrai atout au pays du soleil levant. Et Tokyo ne déroge pas à la règle. Avec Osaka, Tokyo est une ville réputée pour les restaurants et les spécialités locales.
Malheureusement, le prix des restaurants n’est pas bon marché. Relativisons : cela reste proche des restaurants japonais que l’on trouve en Europe.
Où manger pas cher à Tokyo ? Avec quelques astuces et du bon sens, on peut contrôler son budget tout en se faisant plaisir ! Sache tout de même que, à moins d’avoir une kitchenette dans ton appartement, le budget restaurant va forcément peser sur tes dépenses à Tokyo.
En tout cas, étant donné les saveurs délicieuses que l’on trouve au Japon, il serait dommage de te contenter de quelques malheureux sandwiches ou de cuire des pâtes dans ton logement.  

Notre objectif pour le budget nourriture à Tokyo ?
2 500 yens pour les 3 repas de la journée.

Le déjeuner : moins de 500 yens

Voilà l’objectif ! Pour le petit déjeuner, tu peux choisir un logement avec p’tit déj inclus. Voilà qui résoudra le problème. Si ce n’est pas le cas, il est possible de payer un supplément petit déjeuner ou de le cuisiner toi-même. Tu devrais pouvoir t’en sortir pour 400 à 500 yens.
Pour le petit déjeuner traditionnel au Japon, à l’instar du déjeuner, il est assez salé avec du riz, des œufs, du poisson grillé, de la soupe…et comme boisson, du thé vert. Cependant, la jeune génération dans les grandes villes se tourne de plus en plus vers un petit déjeuner à l’occidental voire même à la française. Le repas du matin devient plus sucré avec un café et des pâtisseries. D’ailleurs, tu trouveras pas mal de boulangerie à la française mais attention au prix !

 Si tu souhaites économiser sur ce repas, tu peux aller dans les Konbini ou les grands magasins. Un jus de fruit, un yaourt et une viennoiserie sous sachet te couteront 300 yens. Sur la photo, on me voit avec une délicieuse (t’en fais pas un peu trop là ?) viennoiserie que l’on trouve facilement dans un konbino à moins de 100 yens.
Par contre, peu de chance de trouver un fruit bon marché !

Et pour la suite de la journée ? Le déjeuner et le diner : on va se régaler ! Mais on mange quoi pour pas cher à Tokyo ?

Le déjeuner ou le diner à moins de 1000 yens

Moins de 1000 yens, c’est possible ?

Bon, c’est déjà une somme 1000 yens… Pour ce prix tu pourras apprécier les saveurs du japon. C’est donc notre objectif : on va tenter de dépenser moins de 1000 yens pour le midi et le soir, donc 2000 yens en tout pour ces 2 repas.
Il va falloir choisir rigoureusement ton restaurant. La majorité des restaurants pratiquent des prix bien supérieurs à 1000 yens le plat. Mais nous allons t’indiquer vers quels types de restaurants t’orienter pour maitriser tes dépenses tout en te faisant plaisir.

Astuce restaurant pas cher à Tokyo : le pourboire est mal vu ! Cela tombe bien pour ceux qui souhaitent faire des économies… ça c’est pour la bonne nouvelle. Pour la moins bonne, la taxe de 10% n’est pas toujours incluse…

Que manger pour moins de 1 000 yens à Tokyo ?

Les sushis

Le bon plan est les chaines de sushis ! On les appelle les kaiten-zushi. Ces restaurants bon marché proposent des assiettes de sushis sur des tapis roulants. C’est en quelque sorte des sushis en libre-service. Ne t’emballe pas : qui dit libre-service ne veut pas dire gratuit !
Les plats défilent devant tes yeux ébahis et tu prends ce que tu veux sur le tapis roulant. Du calme : tout ce que tu prends, tu devras le payer ! En général, le prix est fixe et c’est le même tarif pour tous les plats qui défilent (environ 150 yens. C’est indiqué. Si tu n’es pas sûr : demande).
En plus de cela, tu peux aussi commander sur un genre d’écran tactile. Là, tu verras clairement le prix. Une fois ta commande passée sur cet écran, le plat arrive en quelques minutes via le tapis roulant ! En fait, il y a souvent 2 tapis roulants : 1 pour le « libre service » et un pour tes commandes sur écran.
Généralement, une assiette de sushis coute entre 100 et 300 yens… rarement plus de 400 yens. Souvent, c’est la cherté du poisson qui va déterminer le prix. Bref, tu peux t’en sortir pour 1 000 yens maximum pour ton repas du midi ou du soir. Bien sûr, un « vrai bon restaurant de sushis » avec un cuisinier qui travaille juste devant toi sera bien meilleur, mais coutera plus de 4000 yens.
Voici quelques adresses de kaiten-zushi, parmi les moins chères de Tokyo :

Kura sushi

Adresse : Toshima City, Minamiikebukuro, 1 Chome−19−5
Un restaurant pas cher où beaucoup d’assiettes coutent environ 130 yens

Sushiro Minamiikebukuro

Adresse : Toshima City, Minamiikebukuro, 1 Chome−16−18
Un bon rapport qualité prix pour manger pas cher à Tokyo. Même s’il y a un côté impersonnel et « restauration rapide », cela reste plutôt bon pour le prix.

Himawari Sushi

Adresse : 1 Chome-15-3 Nishishinjuku, Shinjuku City
Bons sushis à prix raisonnable. Le tapis roulant forme un carré et les cuisiniers sont « à l’intérieur ».

Uobei Shibuya Dougenzaka,

Adresse : Shibuya City, Dogenzaka, 2 Chome−29−11

Probablement une des meilleures adresses pour manger des sushis sans se ruiner à Tokyo. Ecran individuel, on commande et hop ! ça arrive par tapis roulant en face de toi. Le weekend, surtout le soir, c’est toujours très fréquenté. Mais comme il y a de la place à l’intérieur et que le service est rapide, on attend finalement peu de temps. Par contre, c’est assez impersonnel et pas du tout romantique ni même convivial. Si tu viens en groupe, ce n’est pas top non plus, car tu n’es pas placé face à tes convives, mais face au tapis… Cela dit, ça reste une expérience unique et sympa si tu es seul ou à 2 à la rigueur.

Toriton Ikebukuro Tobu,

Adresse : Toshima City, Nishiikebukuro, 1 Chome−1−25

C’est d’une peu meilleure qualité que les 4 précédentes adresses mais c’est également le plus cher de notre liste. Cela reste raisonnable mais ça sera difficile de faire moins que 1000 yens.

Les Ramens

C’est un plat que l’on connait moins du Japon. Pourtant, c’est une vraie « institution » ici. C’est aussi un plat simple, sans chichi et donc bon marché. Une bonne aubaine pour les petits budgets qui veulent séjourner à Tokyo.
Il s’agit d’une soupe complète qui mélange des raviolis japonais, du riz, de la sauce, des légumes et parfois une viande (poulet ou porc souvent) ou du poisson… C’est copieux et délicieux. Chaque restaurant et chaque région a sa spécialité. Ce qui en fait un plat varié et presque unique !

On trouve ces ramens dans les restaurants de ramens. Simple, non ? C’est-à-dire que ces restaurants sont spécialisés dans ce type de plat. A l’entrée, on voit souvent les photos de ramens et le prix.
Le petit truc un peu déstabilisant pour nous les Occidentaux c’est le moment de payer… Car il se fait lors de la commande. Et cette commande se réalise la plupart du temps via une machine présente à l’entrée du restaurant. Tu mets l’argent, tu sélectionnes ton ramen, un petit ticket sort et voilà ! Là où ça se complique, c’est que beaucoup de restaurants ramen n’ont pas de carte en anglais. Il faut donc se débrouiller comme on peut avec les images présentes… Il y aura parfois un serveur patient pour t’aiguiller !

Une fois la commande prise, tu peux aller t’assoir, ta commande arrivera assez rapidement. Tu peux en profiter pour admirer les chefs cuistos qui s’affairent en cuisine derrière le comptoir.
La plupart des ramens coutent moins de 1000 yens. Tu devrais donc t’en sortir pour un prix honorable et dépenser peu pour ce repas. Mieux, si vous êtes deux et que vous n’avez pas trop faim, vous pouvez partager le ramen.

Voilà quelques restaurants de ramen réputés que l’on te conseille :

Ramen Ichiran

Adresse : Shinjuku City, Shinjuku, 3 Chome−34−11, Peace Bldg., B1F
Assez touristique et pas forcément le moins cher ni le meilleur. Mais il a l’avantage d’être bien placé, au cœur de Tokyo.

Sosakumenkobo Nakiryu

Adresse : Toshima City, Minamiotsuka, 2 Chome−34−4
Un des meilleurs restaurants de ramen à Tokyo. En plus, les propriétaires ont fait l’effort d’indiquer clairement les choix de ramen et en anglais ! Un tout petit peu plus cher que la moyenne… Peut être que tu devras dépenser autour de 1200 yens

Kyushu Jangara Akihabara

Adresse : Chiyoda City, Sotokanda, 3 Chome−11−6
Un restaurant de ramen réputé qui propose une très bonne nourriture. Il y a toujours pas mal de monde. Il faudra être patient dans les heures de pointe, d’autant plus que le restaurant n’est pas grand ! Mais cela en vaut la peine. Il y a des menus en quatre langues. Là aussi, on est plus proche d’une moyenne de 1200 yens.

Les « Tempura »
Manger pas cher à Tokyo : tempura
préparation tempura dans un restaurant de Tokyo

Voilà un autre plat local typique du Japon. Les tempuras sont des aliments frits dans une genre de chapelure. Et il y a de tout : poissons, viande, légumes, fruits de mer… Tout est bon à frire.
De façon générale, le tempura utilise une chapelure légère pour enrober des fruits de mer frais ou un légume. En tou
t cas, c’est une vraie spécialité culinaire japonaise, particulièrement appréciée.
Pour le prix, c’est un peu moins économique… Il sera assez compliqué de s’en sortir pour moins de 2 000 yens par personne. À moins d’y aller le midi : les prix pratiqués sont moins élevés.

Petite information, on retrouve souvent le mon « tendon » pour les restaurants de Tempura. Ne te laisse pas décourager par ce mot peu attirant… il ne s’agit pas de tendons de poulets (ou autre animal !). Cela signifie qu’on te servira des crevettes avec cette chapelure croustillante ou des légumes servis avec du riz nature et une sauce maison souvent légèrement sucrée.
Voici une liste des meilleurs restaurants « tempura » de Tokyo :

Tendon Tenya

Adresse : 1 Chome-9-2 Asakusa, Taito City, Tokyo
On peut résumer ce restaurant de tempura ainsi : très bon et pas cher ! De plus, il dispose d’un menu en anglais. Tu pourras t’en sortir pour moins de 1500 yens par personne, voire moins le midi ou si tu n’as pas trop faim. N’oublions pas que notre objectif est de 1000 yens par repas tout de même (argh, ce n’est pas simple).
En plus des tempuras, tu pourras retrouver ici une autre spécialité typique du Japon le soba. Il s’agit de nouilles assez épiasses faites avec de la farine de sarrasin.

Nihonbashi Tendon Kaneko Hannosuke

Adresse : 1 Chome-11-15 Nihonbashimuromachi, Chuo City, Tokyo

Voilà un restaurant réputé…  Tellement réputé qu’il y a du monde et l’attente peut être longue. On te conseille de venir tôt (ouvre à 11h). Si ce restaurant de Tempura a autant de succès c’est qu’il y a une raison ! C’est bon marché, c’est délicieux : une excellente adresse… Le midi, on peut s’en sortir pour moins de 1 500 yens et un bon souvenir à ramener en France de la gastronomie japonaise !

Tempura Kurokawa ( Tsukiji)

Adresse : 6 Chome-21-8 Tsukiji, Chuo City, Tokyo 104-0045

Tu seras au niveau du célèbre marché Tsukiji. Un endroit incontournable (et gratuit) lors de ton séjour pas cher à Tokyo ! En fait, ce marché a fermé et a déménagé ailleurs. Mais il reste à l’extérieur quelques étales bien sympathiques.
Bref, revenons au restaurant. Sans être exceptionnelle, la cuisine est bonne et assez économique. Une des spécialités est le congre est c’est assez réussi. Bol de tempura et riz pour 1 500 yens environ. 

Les bento dans les grandes surfaces

Dans les Konbini (magasin de proximité) ou dans les grandes surfaces, tu trouveras des « bento ». Ce sont des plats tout faits, disposés dans des barquettes, au rayon frais. Le prix est correct, mais devient plus intéressant vers 20h : les bentos non vendus sont bradés à – 30% voire – 50%.
Bon, c’est toujours plus sympa de manger dans un restaurant, mais si ton budget est très limité et que tu peux attendre 20h, sans être trop difficile sur le choix, tu peux trouver des bentos à 400 yens. D’autant plus que, dans nos propositions de restaurant, on t’a souvent indiqué des plats supérieurs à 1000 yens. On dépasse donc notre objectif. Si tu alternes bento et restaurant, tu peux réussir à dépenser en moyenne moins de 2 000 yens pour le repas du midi et du soir !
En plus des bento, tu trouves aussi des ingrédients que tu peux préparer toi-même si tu as une cuisine. Les prix diminuent également le soir ! Sur la photo suivante, voilà un exemple de courses faites à York food, un supermarché à coté de chez nous. Vers 20h, j’ai pu trouvé des remises intéressantes. Résultats : 3 tranches de saumon, du pain, des makis et un ananas pour environ 6, 50 euros (environ 800 yens). Pas mal non ? Pas si chère la vie à Tokyo !

Manger pas cher à Tokyo

Des activités gratuites à Tokyo

Bon, c’est bien sympa de se déplacer, de manger et de dormir pas cher à Tokyo. Mais tu es là pour profiter de la capitale du Japon et de ces activités aussi, non ?

Notre objectif pour le budget activité à Tokyo ?
1000 yens pour les choses à faire dans la capitale

Découvrir Tokyo gratuitement

Visiter Tokyo est une expérience exaltante et pleine de surprises. Par contre, attention à ton budget ! Heureusement, il y a plein de choses à faire à Tokyo… Après tout, se balader dans les rues, c’est gratuit. La mégalopole offre de nombreuses activités et visites qui ne couteront pas un yen ! Il est possible de séjourner plusieurs jours à Tokyo sans rien débourser pour tes sorties et excursions. Parcs, sanctuaires, panorama, rues branchées, magasin hi-tech ou architecture folle : tout cela s’admire gratuitement. Cependant, tu risques d’être un peu frustré et tu auras probablement envie de participer à des activités ou des entrées qui sont payantes.
En incluant dans ton itinéraire de Tokyo une majorité d’activités gratuites et quelques sorties payantes, tu devrais réussir à limiter ton « budget choses à faire » à 1 000 yens par jour et vivre une expérience peu onéreuse.
Si tu as encore quelques yens en poche, il y a aussi des activités payantes, mais pas chères à faire. Pour un prix raisonnable, tu pourras découvrir des musées, des galeries d’art ou d’autres points d’intérêt dans cette ville frénétique de Tokyo.

Que faire à Tokyo gratuit ?

Voilà une liste non exhaustive pour t’aider à choisir ton activité gratuite à Tokyo.

Les jardins et les parcs

Parc près de Shinjuku

Il y a une quantité impressionnante de parcs agréables à voir. L’endroit est parfait pour une petite pause pique-nique ou pour se promener. Dans une mégalopole rempli de béton, d’acier et de verre, c’est toujours essentiel d’offrir une parenthèse de verdure et d’espaces verts. Si tu es au Japon lors de la floraison des cerisiers japonais (fin mars) ou en automne quand les feuilles rougissent : c’est encore mieux !
Les jardins à la japonaise et les parcs font partie des incontournables de Tokyo. Quand on parle du Japon, nous viennent rapidement en tête des images de jardins zen ou de parcs de style japonais.
Voici quelques idées de parcs et jardins gratuits parmi les meilleurs de Tokyo :

Les jardins du palais impérial

Belles pelouses, jardins paysagers, ponts, douves et donjon : voilà le programme pour ce jardin historique. Pour voir cela, tu as le choix entre 2 parcs gratuits et ouverts au public : les jardins de l’est (Kokyo Higashi Gyoen) et le jardin national extérieur (Kokyo Gaien).
Non loin, le Parc Kitanomaru offre un beau panorama lors de la floraison des cerisiers japonais.

Le parc Yoyogi koen
les torii près du sanctuaire de Meiji… et c’est gratuit !

Yoyogi est peut-être le parc préféré des locaux et des voyageurs, ce qui lui donne une ambiance populaire. Vaste pelouse, arbres de différentes espèces et quelques installations pour les sportifs : c’est un incontournable de Tokyo ! Endroit immense et beau, il est situé à proximité de la station de Harajuku. Non loin, tu pourras (devras !) faire un détour au sanctuaire Meiji qui se visite gratuitement. Cependant, il faudra ressortir du parc : tu ne peux pas y aller directement, alors qu’en vol d’oiseau, le temple est tout proche. Au passage vers le temple, tu passeras sous d’impressionnants Torii.
Tu es également tout près du fameux quartier Shibuya (qui est plutôt arrondissement) à voir de jour… et de nuit !

Le parc Ueno

Avec Yoyogi, Ueno est probablement le parc le plus connu de Tokyo. Grand espace vert, il est localisé au nord de la capitale. En plus de ses arbres et ses pelouses, tu y trouveras des musées, des étangs, des évènements culturels ponctuels et des temples. Il y a également un zoo où on peut apercevoir des pandas. Même s’il n’est pas cher (600 yens), on te déconseille ce zoo. Il est vieux et n’est pas adapté à des animaux sauvages : l’espace de certaines cages est d’une tristesse absolue.
Bref, revenons à ce parc Ueno : avec sa verdure, ses cerisiers japonais et ses attractions culturelles, c’est un immanquable de Tokyo, et cela gratuitement !

La Plate-forme d’observation au siège du gouvernement métropolitain de Tokyo

Dans le quartier de Shinjuku, tu trouveras un hôtel de ville formé par 2 hautes tours. Attention au torticolis en la regardant d’en bas ! Le bon plan est que tu peux accéder à un des derniers étages sans payer dans la tour sud ou la tour nord. Suis le panneau « observatory », tu finiras par tomber sur l’entrée qui mène à un ascenseur. Là on t’accueillera pour vérifier ton sac et te faire entrer dans l’ascenseur qui filera en quelques secondes, 45 étages plus haut, à 200 mètres au-dessus de Tokyo.
On y est allé de jour et de nuit : le spectacle est superbe.

Astuce activité gratuite à Tokyo : L’observatoire sud ferme plus tard. Dernière entrée à 22h 30 et dernière sortie à 23h. Si tu veux observer Tokyo de nuit, c’est donc dans la tour sud qu’il faut aller. la tour nord ferme à 17h 30.

Bref, depuis ces plateformes, tu pourras voir Tokyo à 360°. Quelques explications permettent de situer des bâtiments caractéristiques de la mégalopole. De jour, et par temps clair, on peut même voir… le mont Fuji ! L’observation se fait derrière des vitres.
Lors des jours d’affluence, l’attente pour grimper à cette plateforme peut-être de 45 minutes voire davantage ! C’est « le prix à payer » pour cette activité gratuite. Et c’est le meilleur endroit pour un beau panorama de Tokyo sans rien dépenser.
Pour une vue encore plus spectaculaire, direction « la tour de Tokyo », inspirée de la tour Eiffel. Tu peux accéder à un « pont supérieur » situé à 250m de hauteur. Mais le prix d’entrée est de 3000 yens (Top Deck Tour).
Si ton budget est limité, pas d’hésitation : la vue depuis le siège du gouvernement est suffisamment renversante pour t’émerveiller sans te ruiner. L’adresse exacte est 2-8-1 Nishi-Shinjuku. Shinjuku-ku

Le temple Sensō-ji

Il se trouve dans le quartier Asakusa. D’ailleurs, beaucoup de logements que l’on t’a proposés dans cet article se trouvent dans ce quartier. Ll est un peu excentré du cœur de Tokyo, mais il a l’avantage de posséder ce temple incontournable, d’être bien desservi par le métro et d’offrir quelques hôtels avec un bon rapport qualité prix.
Le temple Sensō-ji est le plus connu de Tokyo. Édifice religieux bouddhiste, il fait souvent l’objet de pèlerinage. L’allée qui y mène est bordée d’étales et de magasins colorés pour tes achats de souvenirs. L’endroit est hautement touristique et tu ne seras surement pas seul ! Mais c’est également une belle expérience de voir déambuler les Tokyoïtes habillés dans des kimonos traditionnels ! Pour plus de tranquillité, tu peux tenter de venir ici très tôt le matin : le temple ouvre à 6h.

Les marchés aux poissons Toyosu et Tsukiji
activité gratuite à Tokyo

Tsukiji était le marché aux poissons traditionnel de Tokyo et comptait parmi les plus grands marchés aux poissons du monde. Malheureusement, il a fermé en 2018 pour lui trouver un bâtiment plus moderne et plus « hygiénique ». On l’a donc déménagé à Toyosu. Cependant, à Tsukiji, il est encore possible de profiter sans payer d’un marché extérieur de poisson. Tu pourras déambuler parmi les étals vendant des fruits de mer, des aonori séchés (algues comestibles), des beignets de crevettes et d’autres spécialités locales. C’est un peu cher, mais en limitant la quantité, tu pourras gouter aux saveurs typiques du japon.


A Toyosu, l’ambiance est toute autre. Le charme un peu désuet de l’ancien marché s’est envolé. Ici, les bâtiments sont assez aseptisés et modernes. Dommage : cela fait moins traditionnel. C’est avant tout un marché professionnel. Cependant, cela vaut la peine de s’y aventurer et c’est d’ailleurs devenu un rendez-vous des touristes curieux de visiter cet endroit. Déjà parce que c’est le plus grand marché aux poissons du monde. Aussi parce que tu pourras acheter des produits frais et profiter des restaurants du marché. Enfin, parce que, très tôt le matin, tu peux assister à la vente aux enchères du thon. Mais 2 inconvénients à ce marché :

  • La vente aux enchères qui est un peu le clou du spectacle se fait derrière des vitres. On n’est pas au cœur de l’action ! En plus, ça commence à 4h 30 du matin et à cette heure-là, les métros et les trains ne fonctionnent pas encore…
  • Pour des raisons d’hygiène, l’espace réservé aux voyageurs sur l’ensemble du marché est restreint. On reste loin de l’agitation et de l’ambiance d’un marché.
Visiter les musées gratuits de Tokyo

Ça ne sera pas simple : beaucoup de musées sont payants. Cela dit, on t’a préparé une liste de musées que tu peux faire gratuitement. Autant le dire, certains thèmes de ces musées risquent bien de te… surprendre !

Le musée de parasitologie de Meguro

Des parasites ! voilà le sujet de ce musée qui est tout simplement unique au monde. C’est un peu effrayant avouons-le… Tu pourras découvrir tous les parasites présents sur terre, observables dans des bocaux.
Adresse : 4-1-1 Shimomeguro, Meguro-ku, Tokyo.Ouvert de 10:00 à 17:00 du mercredi au dimanche
Tant que tu es dans le coin, va faire un tour du coté de la rivière Meguro à 10 mns à pied du musée si tu es à Tokyo fin mars. La Meguro River offre un beau spectacle de floraison de cerisiers japonais. Et sa « Cherry Blossoms Promenade » est très jolie (et gratuite bien évidemment !).

Musée Rainbow Town

Après les parasites, direction les égouts… Appelé Rainbow Sewerage Museum, ce musée s’organise autour des installations en lien avec le traitement des eaux usées et des égouts de Tokyo. Rien de transcendant, on doit bien te l’avouer… mais tu n’as rien à dépenser. Et puis, c’est plutôt interactif et bien fait pour les enfants.

Adresse : au 5ème étage du Ariake Water Reclamation Center, 2-3-5, Ariake, Koto-ku. Ouvert de 9h00 à 16h00. Fermé le lundi, les jours fériés et du 29 décembre au 3 janvier.

Ad Museum Tokyo

Un musée sur l’histoire de la publicité. Et c’est plutôt intéressant. Certaines réclames datent de l’ère Edo. D’autres, plus récentes, sont de vraies œuvres d’art ! Des écrans tactiles permettent d’en apprendre davantage de façon dynamique. C’est assez court et on ne s’ennuie pas.
Même si le musée est gratuit, il faut faire une réservation en ligne ici : https://www.admt.jp/guide/visit/
Ce n’est pas évident, car c’est peu clair et il faut traduire la page en français. Mais on finit par y parvenir !

Adresse : 1-8-2 Higashi-Shimbashi, au sous-sol du bâtiment. Ouvert de 11h à 18h du mardi au samedi

Profites-en pour faire un tour au quartier chic de Tokyo : Ginza ! Bon, si tu as un budget limité, il faudra se contenter du lèche-vitrine… Puis l’architecture moderne tout comme on peut le voir à Shibuya ou Akhibara est surprenante.

NHK Museum of Broadcasting

C’est le musée qui se trouve près de la tour de Tokyo. Plusieurs étages permettent de mieux comprendre les progrès des technologies de radiodiffusion depuis 1925… Et l’évolution est saisissante jusqu’à la technologie vidéo 8k !

Adresse : 2 Chome-1-1 Atago, Minato City, Tokyo 105-0002. Ouvert de 9h à 16h du mardi au dimanche

Japan Sake and Shōchū Information Center

C’est à la fois un musée, une librairie sur le saké et un lieu de dégustation… On en apprend un peu plus sur cette spécialité culinaire du japon et c’est bien fichu ! L’entrée est gratuite mais pas la dégustation… Le prix reste cependant raisonnable : environ 100 yens le verre.

Site internet : https://japansake.or.jp/JSScenter/

Adresse : 1-6-15 Nishi-Shimbashi, Minato-ku. Ouvert de 10h à 18h du lundi au vendredi.

D’autres musées payants mais pas chers ?

D’autres musées sont dignes d’intérêt mais avec l’entrée payante. Pour 1000 yens ou moins, on te conseille le musée national de Tokyo (1000 yens), le National Museum of Nature and Science (700 yens environ) et le musée Musée national d’Art Moderne (environ 450 yens, gratuit 1er dimanche du mois). Ces 3 musées sont exceptionnels et méritent toute ton attention !

Le quartier de Shibuya
Visite gratuite à Tokyo
la vie frénétique de Shibuya… balade gratuite !

Voilà le cœur électrique et lumineux de la ville. À peine sorti du métro (station shibuya), que l’on est surpris par cette foule dense, ces immeubles immenses, ces néons psychédéliques et ces enseignes lumineuses. On ne sait plus où poser le regard. Et dans cette masse de stimuli, la chose la plus amusante à faire est le fameux carrefour de Shibuya. De nombreux passages piétons se croisent en ce point. Tous les feux sont rouges… La tension est palpable, l’excitation à son comble. Attention ! A vos marques ? Prêts ? Feu vert ! Les piétons se lancent de l’autre côté du chemin dans un flot de pas, de jambes et de regards qui se croisent. Impressionnant ! Personnellement, on s’est amusé à traverser plusieurs fois ou a resté figer au milieu du carrefour, presque hypnotisés par cette foule qui se s’entremêle. On se rend vite compte que dans ce chaos de piétons, de voitures et de trains, tout est précisément orchestré. Un vrai ballet dont les feux de signalisation sont les chefs d’orchestre.
Non loin du carrefour, tu pourras apercevoir la fameuse statue d’Hachiko. Elle représente un chien fidèle qui attendait tous les jours et pendant des années son maitre décédé devant cette station de métro. Sa petite statue a beaucoup de succès à la vue du nombre de personnes qui l’entourent…
Si tu as la possibilité, on te conseille d’expérimenter Shibuya de nuit et de jour !

le quartier de Shinjuku

Avec Shibuya, le quartier de Shinjuku est le cœur de Tokyo. Une frénésie y règne en permanence, de jour comme de nuit. C’est un des quartiers les plus animés et tu peux déambuler dans les rues ou sous les néons électriques gratuitement ! C’est en fait un arrondissement assez vaste. Tu y trouveras des zones avec des gratte-ciels immenses. Tu pourras y trouver l’hôtel de ville dont on t’a parlé plus haut intitulé « La Plate-forme d’observation au siège du gouvernement métropolitain de Tokyo ». Tu pourras y admirer un superbe panorama de Tokyo.
Mais le plus intéressant dans ce quartier est de partir à la découverte de Godzilla au centre de Shinjuku dans la rue principale et frénétique du quartier. Il faut également visiter le quartier chaud de Shinjuku nommé Kabukicho. À la tombée de la nuit, l’atmosphère devient « coquin » avec des enseignes explicites et des filles qui s’affichent pancarte à la main pour proposer leur service…
Si tu as un petit creux, il faut visiter le quartier Golden gai où les restaurants « de poche » s’enchainent. Juste de la place pour une poignée de clients affamés ! Malheureusement, les prix sont assez élevés. Même si tu n’y manges pas, l’endroit vaut tout de même le coup d’œil !

le quartier Hi Tech de Akihabara
budget tokyo 1 semaine
au coeur de Akhiabara

Un peu dans le même style que Shibuya, Akhibara nous fait explorer un quartier parfait pour les amateurs de Hi tech ou de culture geek. Mangas, jeux vidéo, gadgets récents, technologie dernier cri… Les magasins rivalisent d’ingéniosité pour attirer le client. C’est surtout les gigantesques affiches colorées qui tapissent les magasins qui attirent l’œil !
Acheter te coutera cher, mais flâner dans les rues ou dans les magasins fascinants est gratuit. En plus de ces magasins, tu trouveras de nombreux cafés à thèmes. Malheureusement, le prix n’est pas bon marché.

Combien coute un séjour à Tokyo ?

Avec toutes nos propositions, quel est le budget pour une semaine à Tokyo ? On le sait, la ville est chère et les dépenses peuvent rapidement grimper dans la capitale nippone. Mais, avec les conseils de cet article, il est tout à fait possible de limiter les couts et tenir ton budget à Tokyo. Hébergement, nourriture, activité, transport : avec un peu de bon sens et des recherches de bons plans, tu pourras passer de bonnes vacances sans te ruiner…. surtout si tu as lu avec attention notre article !
En suivant nos conseils, nous avons fait 2 estimations de budget à Tokyo (en excluant le prix du billet d’avion pour venir).

  • pour un séjour « budget économique et raisonnable » pour 1 personne durant 7 jours à Tokyo
  • pour un séjour « budget très serré » pour 1 personne durant 7 jours à Tokyo
budget tokyo une semaine : comment dépenser moins ?

Calcul du cout pour un séjour à Tokyo : budget « économique raisonnable »

Pour ce type de budget à Tokyo, cela implique un effort moyen avec un hébergement de gamme économique, des déplacements à pied ou en métro/bus, un restaurant pas cher 3 fois par jour, une majorité d’activités gratuites et quelques activités payantes. Cela est bien sur une moyenne dans la catégorie budget Tokyo économique et « raisonnable »

  • Hébergement: 5 000 yens par jour et par personne
  • Transport: 1 000 yens par jour et par personne
  • Nourriture: 2 500 yens (500 petit déj + 1000 déj + 1000 diner) par jour et par personne
  • Activités: 1 000 yens par jour et par personne

Cout total : 9500 yens par jour par personne
Estimation d’un budget une semaine Tokyo par personne : 66 500 yens (soit environ 475 euros)

Calcul du cout pour un séjour à Tokyo : budget très serré

Cela implique un effort important pour dépenser le moins possible. Pour ce budget à Tokyo très économique, tu pourras opter pour un hébergement type auberge de jeunesse, des déplacements à pied ou en métro/bus, un restaurant de temps en temps mais majoritairement des bento achetés au supermarché ou un repas à préparer et uniquement des activités gratuites. Cela est bien sûr une moyenne dans la catégorie « budget très serré ».

Ce budget à Tokyo sera assez difficile à tenir, tant les tentations sont grandes et les prix facilement élevés dès que l’on veut « se faire plaisir »… De plus, certaines dépenses n’ont pas été incluses et peuvent impliquer quelques couts supplémentaires comme l’achat d’une carte sim ou des frais bancaires ou une assurance voyage… Voilà une idée d’un budget économique très serré :

  • Hébergement: 3000 yens par jour et par personne
  • Transport: 1 000 yens par jour et par personne
  • Nourriture: 2 000 yens (300 petit déj + 500 déj + 500 diner et 1 ou 2 restaurants dans un séjour de 7 jours) par jour et par personne
  • Activités: 0 yen

Cout total : 6 000 yens par jour par personne
Estimation d’un budget une semaine Tokyo par personne : 42 000 yens (soit environ 300 euros)

Que faire à Tokyo en 7 jours ?

Pour répondre à cette question, on a créé un ebook (pas cher !) que tu peux acheter sur cette page. Tokyo est une ville compliquée à cerner, vaste et multifacette. Ce mini guide illustré te permettra de mieux te repérer dans la ville et de suivre nos conseils et notre itinéraire que l’on a peaufiné pendant des mois sur place !

Tokyo en 7 jours

Tu connais une personne intéressée par un voyage au Japon ou un séjour à Tokyo ? Partage avec lui ta découverte !

Tu peux aussi nous suivre sur
                   ou   
pour être informé de nos derniers voyages !
Tu hésites encore ? On a de quoi te faire changer d’avis dans… les 5 arguments chocs :

Liens pour t’aider à organiser ton voyage

Voici les sites que nous utilisons pour comparer, réserver et préparer nos voyages

  • 🏨 Booking : voir des photos de logements, comparer les prix et réserver des B’n’B et hôtels
  • 🚗 Discover Cars : comparer les offres des agences et réserver une voiture de location au meilleur prix
  • ✈️ Skyscanner : comparer le prix de différentes compagnies et réserver des billets d’avion
  • 🤝 Assurance : souscrire à une assurance pour être protégé lors d’un voyage long ou court
  • 🎭Civitatis et Get your Guide : réserve ton excursion guidée, tes spectacles, ton guide…

Tu devrais aimer ces articles :

Irlande paysages films et série

L'Irlande ! Ou "les 50 nuances de vert". Un titre qui s'harmonise parfaitement avec les couleurs envoûtantes de l'île. Mais l'Irlande n'est pas qu'une couleur. C'est aussi une émotion. Émerveillé, En savoir plus

Les fjords de Norvège, trésors naturels emblématiques du pays, attirent les passionnés de voyage du monde entier. Leur spectaculaire fusion de montagnes majestueuses et d'eaux cristallines offre une expérience inoubliable En savoir plus

Visiter Atacama au Chili

Découvrez un guide complet pour un voyage de 5 jours dans le désert d'Atacama. Avec des conseils experts, des bons plans logement et des sites incontournables à explorer, préparez-vous à En savoir plus

Certains liens proposés dans cet article sont des liens d’affiliation. Cela signifie que nous pourrons recevoir une (très petite) commission si tu achètes à travers ces liens. Cela n’entraîne aucun coût supplémentaire pour toi et cela ne change rien du tout à nos écrits : nos adresses, coups de cœur voyage et conseils sont toujours sincères et authentiques. Grâce à cela, tu contribues sans aucun effort à soutenir le contenu que nous proposons (et que tu adores n’est-ce pas ? :). Un grand merci pour ton soutien ! Pour en savoir plus c’est ici.

A propos

La marmite des voyages : je suis tombé dedans tôt. D’abord l’Europe et puis de plus en plus loin. La photographie, les treks et plus récemment la plongée : ça me passionne. Pas la peine d’insister pour partir à l’aventure : hop mon sac est déjà prêt. C’est parti ?

Poster une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Allé en haut