Petra, la mystérieuse cité de roches : on était prévenu.

On avait lu des louanges. Lu des louanges dans des articles qui encensent. On savait. On avait vu ! On avait tout vu des reportages sur cette cité Nabatéenne. De nos yeux vus les documentaires élogieux à la télé.

C’était pas suffisant. Nous étions à mille lieux de nous imaginer ce que, béas, nous allions découvrir au détour d’un canyon. Petra n’est pas qu’une des 7 nouvelles merveilles du monde. C’est une émotion. C’est un envoûtement. C’est une sensation.

6h du mat’ : nous sommes les premiers à l’entrée du siq pour la visite de Petra. On s’est levé tôt, genre très tôt (genre sans la lumière du jour). C’est qu’on était bien résolu à découvrir sans touristes la cité Antique. Elle mérite bien quelques efforts matinaux, des traits blafards tirés sous les yeux et des bâillements jusqu’en grand… On empreinte le siq principal dans la sérénité des petits matins clairs. Tu sais ? De ces petits matins où tu sens que ce n’est pas comme les autres petits matins clairs. 1km à parcourir au fond du canyon qui se fait de plus en plus étroit et ocre. Et c’est là, en parti caché par les parois du siq, que l’on découvre avec fébrilité, le bien nommé “Trésor”.

Le bien nommé “Trésor”

Petra : c’est quoi, c’est où ? 

la cité antique Natabtéenne

Petra est une des 7 nouvelles merveilles du monde au coté du Machu Picchu ou autre Taj Mahal, rien que ça. Les falaises rouges et les sanctuaires de la cité mystérieuse forment un ensemble fascinants, loin de ce qu’on a l’habitude de voir en Occident. Si elle enchante les visiteurs, c’est autant pour son site naturel que ses constructions humaines.

– Le site naturel

La cité caravanière de Petra se trouve dans un cirque de monts et des dédales de canyons sinueux. L’entrée principale est située dans un gorge étroite (le siq) de grès rouges – oranges avec des nervures bleutées parfois. Au soleil couchant ou levant, quand les rayons safranés illuminent les roches, l’effet est saisissant. Mais, si beaucoup des monuments ont été creusés “en bas” des parois du canyon, il y a aussi beaucoup à voir en prenant de la hauteur… Des dizaines de chemins permettent de grimper aux sommets de falaises. Alors, on a une vue aérienne et vertigineuse sur une partie du site.

Petra : avant tout un site naturel grandiose

– Les constructions humaines

Le “Trésor”, le “Tombeau de la Soie”, le “Nymphée”, la “rue à Colonnades”, le “Triclinium du Lion“… Autant de noms évocateurs qui illustrent le nombre impressionnant de monuments que l’on peut admirer, construits, creusés, façonnés à même la roche. La grandeur et la finesse de certains bâtiments témoignent de la dextérité et l’ingéniosité de la civilisation nabatéenne.

L’eau est un point central dans la cité de Petra et les Nabatéens ont décidément pensé à tout : des canaux pour transporter l’eau de pluie et des citernes pour la stocker sont encore bien conservés et peuvent être admirés. Le site naturel favorise l’approvisionnement en eau.

En plus de ces monuments, on trouve quantité de maisons troglodytes dont certaines sont actuellement habitées par les bédouins, encore maîtres des lieux il y a quelques dizaines d’années. Maintenant ils doivent partager l’espace avec des foules de touristes. Du reste, le gouvernement déploie de l’énergie pour leur proposer des lieux d’habitations hors du site.

Constructions de Petra dont certaines sont occupées par des bédouins

Petra : une histoire tourmentée

Dès l’Antiquité, Petra est un carrefour important entre l’Egypte, l’Arabie, la Syrie et la Méditerranée. Le commerce de la soie, des épices et de l’encens est alors florissant et enrichit la cité et ses habitants. Lieu de rencontres des nomades, des commerçants caravaniers et des voyageurs, Petra affirme fièrement sur ses façades des influences subtiles et harmonieuses de styles grecs et romains en particulier. Difficile de dater la création de Petra mais il semblerait que la construction la plus ancienne ait été érigée vers – 800. A son apogée (vers -50), Petra abrite plus de 20 000 habitants. Sa richesse et sa puissance en font une cité convoitée. Mais les canyons et les montagnes sont des défenses naturelles qui, années après années, repoussent l’assaillant.

Au 1er siècle après J.C, les Romains étoufferont économiquement la cité. Commence alors son déclin. Un tremblement de terre (363 après J.C) mettra à genou la cité, qui perdra alors définitivement de son aura sur cette partie du monde. S’en suivra beaucoup de mystères sur le destin de Petra, oubliée de l’Occident. Il faudra attendre 1812 et l’exploit d’un aventurier Suisse (Johann Ludwig Burckhardt) déguisé en pèlerin,  qui parvint à pénétrer dans la mystérieuse cité, alors gardée par des bédouins méfiants.

Tombe royale de Petra

 

Petra, c’est où ?

Au Proche-Orient, en Jordanie. Petra se situe à mi-chemin entre la mer rouge et la mer morte, dans la région montagneuse d’Edom. Ici, nous sommes à 200km au sud de la capitale Amman. Le site est à proximité de la vallée de Dana. On peut d’ailleurs y accéder par un trek de plusieurs jours. Petra est également non loin du magnifique désert du Wadi Rum : ce lieu est la suite logique pour le voyageur qui suit un itinéraire allant du nord au sud de la Jordanie.

Carte Petra

Carte de Petra en Jordanie

 

Visiter Petra : en pratique  ! 

Combien coûte une visite de Petra ?

Les billets s’achètent au visitors’ center, à l’entrée du siq principal. Si tu as le Jordan pass (voir le paragraphe sur les formalités d’un voyage en Jordanie), ton billet est déjà payé. Tu n’as plus qu’à faire tamponner le jordan pass le 1er jour de ta visite et le présenter pour les jours suivant. Pour rappel : le jordan pass : visa + une journée à Petra = 70JD, 2 journées = 75JD, et 3 journées = 80JD. Facile.

Si tu n’as pas le Jordan pass, il faudra débourser au visitors’ center 50JD (environ 62 euros) pour 1 jour de visite de Petra, 55JD pour 2 jours et 60JD pour 3 jours. Les enfants de – de 12 ans ne paient pas. Allez comme on est sympa sur le blog “un tour dans le sac”, on t a fait un p’tit résumé :

Jordan Pass : visa + Pétra 1 jour 70 JOD
Jordan Pass : visa + Pétra 2 jours 75 JOD
Jordan Pass : visa + Pétra 3 jours 80 JOD
Billet seul Pétra 1 jour 50 JOD
Billet seul Pétra 2 jours  55 JOD
Billet seul Pétra 3 jours  60 JOD

 

Quand visiter Petra ?

Pour rappel, le coût du visa simple en Jordanie est de 40JD. L’achat du Jordan pass pooyr ceux qui souhaitent acheter un visa et passer quelques jhours à Petra est bon plan pour faire quelques économies. Voici le lien officiel du site géré par le ministère du tourisme où tu peux acheter ton Jordan passe en ligne : https://www.jordanpass.jo/Default.aspx

Si ta question porte sur les horaires, on a LA réponse ! Si ta question porte sur la meilleure période… on a une réponse.

Horaires

C’est assez simple : de 6h jusqu’à 16h en hiver et jusqu’à 18h en été. Quand nous y sommes allés, l’heure d’ouverture est stricte. L’heure de fermeture laisse tout de même aux visiteurs retardataires quelques minutes supplémentaires pour sortir du site. Il y a également le “Petra by night” qui permet d’accéder au site de 20h 30 à 22h 30 (17JD/personne). Les avis sont assez mitigés sur ce Petra by night.

Meilleure période

Tu t’en doutes, la réponse sera forcément complexe.

Concernant le climat : l’été est sec, chaud voire étouffant (on peut atteindre les 35°). Aux heures du midi, marcher sous le soleil est assez désagréable. Et je peux t’assurer qu’on marche beaucoup à Petra. L’hiver est frais, on peut même rencontrer de la neige ! En tout cas, il pleut davantage. La meilleure période semble être le printemps et l’automne : les températures y sont plus agréables et les précipitations rares (à peine 6mm de pluie en avril et en octobre). Pour notre part, nous y sommes allés fin février pendant plusieurs jours. pas de pluie mais des températures assez fraîches surtout à 6h du mat (voir l’introduction et les traits tirés, si tu vois ce que je veux dire)

Concernant la fréquentation : là il faudra t’attendre à une foule de touristes pouvant gâcher le plaisir de la visite. Plusieurs conseils :

  • arrive tôt ! Le site ouvre à 6h du mat : découvrir seul “le trésor” vaut tous les… trésors du monde.
  • évite le week-end (le vendredi et le samedi en Jordanie).
  • privilégie les mois de faibles affluences : janvier, février et novembre sont les mois pendant lesquels la Jordanie est moins visitée mais la météo peut être un peu plus capricieuse…
  • n’hésite pas à sortir du siq principal : c’est là que se masse la majorité des touristes. Tu peux voir nos conseils de sentiers pour éviter la foule.

 

Comment aller à Petra ?

De façon générale, c’est assez simple de s’y rendre : Petra est un site touristique majeur de la Jordanie.

  • depuis Amman, compte 4h de route avec 6 bus par jour. Les bus partent du sud de Amman (wadhat station)
  • depuis Aqaba, compte 2h de trajet avec 4 bus par jour.
  • depuis le wadi rum, départ le matin avec un trajet par jour. Le trajet dure 2h et il vaut mieux te renseigner sur place et réserver au moins un jour à l’avance.

Pour les autres villes en particulier Madaba et Karak, il y a rarement des bus directs mais le trajet est tout a fait possible. Mieux vaut prendre les renseignements auprès de ton hôtel : on saura te renseigner.

A Petra, il faut savoir que la ville “habitée” (avec les hôtels) s’appelle Wadi Musa. Elle est divisée en 2 : la parti basse et la partie haute. C’est dans la partie basse que se trouve l’entrée principale du site de Petra. Ceux qui y logent pourront donc aller à Petra à pied. La partie haute est plus éloignée, mais les hôtels y sont moins chers. Il faut se renseigner auprès de son hôtel pour une navette vers le visitors center ou éventuellement héler un taxi (2JD).

 

Où dormir à Petra ?

Voici quelques hôtels dont nous avons eu de bons échos ou que nous avons testés. Sache cela dit qu’ici les prix sont plus élevés qu’ailleurs en Jordanie. Les liens sont cliquables pour réserver de suite ! En réservant via ces liens, tu ne payes pas plus cher et tu nous permets de toucher une (minuscule) commission : grâce à cela, le site reste gratuit, sans pubs tapageuses et plein de nouvelles informations pour les lecteurs ! Nous mettons les liens uniquement des hébergements que nous avons aimés ou pour lesquels nous avons eu plusieurs bons échos.

Dans la ville basse

(max 20 mns à pied) du moins cher au plus cher :

  • La Maison : chambres assez modernes. Si tu as le choix, préfère les étages supérieurs aux chambres plus lumineuses. Un des hôtels les moins chers de la ville basse : 75 euros la chambre double avec petit déj.
  • Le Shaqilath Hotel  : personnel adorable,  chambres propres et climatisées. Évite les chambres du rez-de-chaussée : sans vue. Le petit plus :  un accès à une terrasse avec tente bédouine. Chambre double autour de 90 euros avec petit déj.
  • Le Sun Set Hotel : un bon rapport qualité-prix à quelques pas du visitors center. Le personnel est accueillant et plein de bons conseils. Les chambres sont simples pour les moins chers mais propres et climatisés. Bon resto et ptit déj !  Chambre double autour de 90 euros avec petit déj.
  • Si le système “hôtel” ne te convient pas, on t’a dégoté une adresse chez l’habitant : come as a guest leave as a friend. Il y a 2 ou 3 chambres avec salle de bains communes assez simples mais spacieuses. Le site se trouve à 15 minutes à pied. Le petit plus : la propriétaire parle parfaitement le français et elle est mariée à un guide bédouin qui fait visiter Petra ! Tu auras donc droit à plein de conseils et d’astuces pour visiter Petra dan les meilleures conditions. Appartement difficile à trouver : mieux vaut appeler ! Chambre double autour de 110 euros.
  • Petra Moon Hotel : là, on passe à la catégorie supérieure. C’est un plus luxueux et élégant que les adresses précédentes… mais plus cher également. Le petit plus : une grande piscine sur le toit et à 3 minutes à pied du visitors center. Des prix vraiment intéressants en basse saison (110 euros la chambre !), mais cela peut monter davantage en haute saison : autour de 200 euros.

Dans la ville haute

(utiliser une navette ou un taxi)

  • Majido Hotel : un établissement bien apprécié des petits budgets, situé à proximité des restaurants et commerces de Wadi Musa. Les chambres sont correctes et propres. Petit bémol : pas de réception, mais le gérant, qu’il faudra appeler, est très gentil.
  • Rocky Mountain Hotel : un peu excentré (1,7 km du visitor’s center) mais excellent rapport qualité/prix surtout pour l’atout majeur de cet établissement : un toit terrasse “cosy” à la décoration typique pour admirer les environs. Chambre double, pas très grande et un peu vieillotte mais très propre à 50 euros avec le petit déj.
  • Town Season Hotel : l’extérieur ne donne pas trop envie mais l’intérieur est décoré avec soin, de façon assez luxueuse. Chambres propres et confortables, personnel (2 frères) très accueillant. Chambre double à 90 euros, avec le petit déj.

 

Combien de temps visiter Petra ?

Il faut déjà savoir que Petra c’est pas seulement “le Trésor” et quelques monuments les uns à coté des autres. C’est un site immense où on marche beaucoup pour rejoindre le monument suivant…

1 journée c’est faisable mais frustrant : tu vas courir et louper pas mal de jolis coins. 2 jours pleins semblent être le minimum et c’est idéal quand on reste une dizaine de jours en Jordanie. 3 ou 4 jours permettent de voir l’ensemble du site : très bien pour les voyageurs qui ont du temps en Jordanie et désirent percer tous les secrets (ou presque) de Petra…

 

Petra
Slider

 

Que faire / que faire à Petra ?

Marcher et admirer… Le site est tellement grand que tu as le choix ! On te fait un petit résumé de quelques monuments incontournables de Petra, ainsi que ses randonnées :

Les monuments incontournables d’une visite à Petra

Le Kazneh ou Trésor

Le plus connu des monuments de Petra… C’est le 1er bâtiment qui nous saisit d’émotion après avoir parcouru le siq.  Pour les amateurs de Indiana Jones, c’est aussi celui que l’on aperçoit dans “La dernière croisade”.

Il n’est plus possible de visiter l’intérieur mais l’extérieur suffit à vous donner des frissons. D’abord par sa taille : 43m de hauteur (au passage, les “ouvriers” nabatéens creusaient la pierre du haut vers le bas). Ensuite par la finesse de sa façade sculptée dans une pierre rose-orange. Enfin par le mystère qui entoure ce bâtiment : encore aujourd’hui, les archéologues sont divisés sur la fonction du “Trésor”.

En parlant de mystère voici une anecdote qui m’a fasciné : une urne immense surmonte le fronton. On peut apercevoir des trous à plusieurs endroits qui correspondent à… des impactes de tir au fusil ! Pendant des années (et encore maintenant), les bédouins étaient persuadés qu’un trésor (d’où le nom) était caché dans l’urne. Et pas n’importe quel trésor du marchand de bibelot du coin, non… C’est le trésor du Pharaon ! Les bédouins tentaient donc de faire vaciller le “pot” pour récupérer le fameux butin.

On peut également admirer d’en haut ce chef d’oeuvre de Petra en empruntant le chemin du “Haut Lieu du djebel al-Khubtha” (voir plus loin notre section randonnées).

Ce trésor “s’illumine” de soleil vers 8h jusqu en fin de matinée… Mais on te conseille d’y aller le plus tôt possible (dès l’ouverture du site) : même si le trésor n’est pas encore éclairé, admirer cette splendeur sans la foule qui déambule avec dromadaires fatigués, selfies et smartphones dernier cri dès 9h n’a pas de prix ! Tu peux également “flirter” avec la toute fin de l’heure de fermeture le soir : lorsque le site se vide, le Kazneh retrouve sa tranquillité.

trésor Khazneh Petra

Le trésor ou Khazneh

Le théâtre

Entièrement creusé dans la roche par les Nabatéens, le théâtre pouvait accueillir jusqu’à 4000 personnes. Il est également éclairé par le soleil le matin et on saisit davantage sa forme vu d’en haut par le chemin du “Haut Lieu du djebel al-Khubtha” (voir plus loin notre section randonnées). Ce monument est surement moins photogénique que d’autres constructions de Petra mais c’est le seul théâtre au monde a avoir été sculpté dans la roche. Alors ça vaut le coup d’œil non ?

théatre Petra

Le théâtre vu d’en haut

Les tombaux royaux

Ils sont au nombre de 4 : le tombeau de l’urne, le tombeau de la soie, le tombeau corinthien et le monument palais. C’est l’après midi, quand le soleil met en valeur la couleur de la roche, que ces tombes immenses sont les plus impressionnantes. Là encore, le mystère demeure : pour qui était ces tombes ? En tout cas, vu le gigantisme des lieux, c’était forcément pour des personnes riches et importantes.

On y accède par différents petits escaliers. De près, on peut admirer la couleur des roches et entrer dans les salles. Mais, tout comme pour le théâtre, on te conseille de prendre du recul et de la hauteur ! On cerne alors l’ensemble des tombes et c’est envoûtant. Tu peux facilement prendre un chemin qui part de la rue à colonnades vers les collines sur la gauche (quand tu te diriges vers le grand temple), pour prendre un peu de hauteur. Ou pour une vue encore plus aérienne et spectaculaire, tente la randonnée “Umm-el-Biyarah” ou encore “le haut lieu du sacrifice” (voir plus bas notre section randonnées) !

tombaux royaux petra

Une des quatre tombes royales

 

Le Monastère Ad-Deir

Ah ! le Monastère… Tout un poème. Entre le Trésor et le Monastère, mon cœur balance. D’ailleurs, ces deux monuments ont des similitudes. Mais le monastère est plus imposant (47m de large et 49m de haut). Il est plus brut aussi, moins sculpté finement que le Trésor. Enfin, il est plus aéré, tandis que le Trésor est plus confiné, coincé entre les parois des canyons. Bref, arrêtons là les comparaisons, et allons au but : c’est un monument à ne pas louper… mais il se mérite. Il te faudra aller à l’autre bout du site et grimper pendant 1h les centaines de marche pour accéder au Monastère. Cela dit, cher lecteur chanceux d’être sur le meilleur blog du monde, il y a une alternative à cette grimpette. C’est une astuce coup de cœur de nos jours à Petra : “le chemin caché pour aller au monastère” ! On te dit tout dans la section randonnées.

Le monastère est illuminé de soleil l’après midi. Mais là encore, le matin, quand les touristes ne sont pas encore là, les lieux ont un charme envoûtant.

Quand tu fais face au monastère, n’hésite pas à t’aventurer derrière toi : une dizaine de minutes suffisent pour accéder à des points de vue sublime sur le Wadi Araba !

Monastère Petra

Le Monastère ou ed Deir

 

Les Randonnées de Petra

Tu crois tout de même pas que tu vas te la couler douce, assis sur un coussin à siroter le thé devant le Trésor ? Allez, on t’emmène sur nos chemins préférés de Petra.

Voici une carte sommaire mais qui donne un bon aperçu des différentes randonnées. Les temps de trajet donné sur cette carte sont surestimés à nos gouts… tu devrais mettre moins de temps que cela. Ce document est délivré gratuitement au visitor’s center.

Pétra carte du site trail

Carte des randonnées de Pétra

Le haut lieu du sacrifice

(4km depuis le théâtre, 3h , niveau assez facile à modéré)

Tu frissonnes rien qu’au nom de la randonnée n’est-ce pas ? Le Haut Lieu du Sacrifice…ça serait pourtant dommage de rater ce sentier, que l’on a beaucoup aimé, moins fréquenté que le siq principal. Le début du chemin se trouve 200m avant le théâtre vers la gauche. Au début, ça monte raide jusqu’aux deux obélisques. Puis on découvre un petit sanctuaire. C’est ici que l’on célébrait les dieux et que se pratiquait des sacrifices. En allant au bout du promontoire, tu découvriras une vue magnifique sur la ville basse antique et les environs.

Pour redescendre, on te conseille vivement de ne pas faire demi-tour mais de continuer le chemin, qui serpente vers le wadi Al-Farasa. Cette partie là est plus facile, plus tranquille et plutôt descendante. Sur le chemin, tu pourras découvrir plusieurs “monuments secondaires” mais toujours aussi fascinants de Petra comme “la fontaine au lion”, une citerne ingénieuse et la maison du gardien (“temple au jardin”),  le “tombeau renaissance” etc… En plus de ces monuments, la beauté des roches et des falaises est captivante. La fin du chemin n’est pas toujours bien marqué, mais on n’est jamais vraiment perdu. On arrive non loin d’habitations troglodytes habitées par des bédouins avec leurs troupeaux de chèvres. On débouche finalement derrière le grand temple et la rue aux colonnades.

 

Le haut lieu du Djebel Al-Khubtha

(3km depuis les tombes royales, 2h, niveau assez facile à modéré)

C’est une randonnée en aller- retour. Le chemin en lui même n’a rien d’exceptionnel… mais c’est la vue au bout du chemin qui est superbe. Il faut commencer depuis les tombes royales (plus précisément depuis le tombeau de l’urne)  puis monter les escaliers assez raides pendant 40 mns environ. On arrive enfin à un plateau que l’on traverse en partie (le chemin n’est pas toujours bien marqué). On voit d’abord le théâtre. D’ici, on apprécie mieux ses dimensions. Puis, plus loin, au bord de la falaise : “le Trésor” ! Attends, je le refais pour le plaisir : “le Trésor” ! Admirer ce monument d’aussi près juste en surplomb est magique ! Une tente bédouine avec “terrasse” et vente de boissons permet de s’approcher au mieux de la vue. C’est franchement une bonne idée d’y aller tôt le matin avant qu’une foule de touristes débarquent.

Image is not available
Image is not available
Slider

 

 

Vers 8h 30 / 9h, On voit les premiers rayons éblouir la façade du trésor : détends toi, prends un thé, le spectacle commence ! Ensuite, dès 10h, la “terrasse” est progressivement prise d’assaut et la vue perd de sa magie… Mais pour le plaisir des yeux voici un Time laps sur le jour qui se lève sur le Trésor, pris à 8h57 le 14 février (soyons précis)

Umm-El Biyarah

(3km à partir du Qasr el-Bint, 2h, niveau modéré)

C’est une randonnée en A/R qui monte bien mais c’est un effort relativement court. Tu seras récompensé par une des plus belles vues aériennes d’une grande partie de Petra. C’est aussi une manière admirable d’embrasser du regard les 4 tombes royales entourées de monts et canyons et de “villages modernes” plus loin. Autre atout de cette randonnée : tu seras probablement seul pour profiter de la vue mémorable sur Petra.

 

Le chemin caché vers le monastère

(4km à partir du poste de contrôle du billet jusqu’au monastère, 2h, niveau assez facile)

Comme évoqué plus haut, ce chemin a été un coup de ❤️ et cela pour plusieurs raisons :

  • il emprunte un chemin très peu fréquenté
  • les paysages en route sont sublimes. On a sans cesse une vue sur des canyons, des montagnes, des falaises
  • on évite la longue montée que la plus part des touristes empruntent depuis la rue à colonnade. Le chemin est assez facile avec un dénivelé faible.
  • On parvient au monastère, monument magnifique ! Et si tu fais cette randonnée tôt le matin, tu arriveras forcément avant ceux qui viennent du visitors center principal.

Cette randonnée débute plus au nord du monastère non loin de la route entre Uum Sayhoun et Aj-Baydha : il y a un point de contrôle qui vérifiera ton billet d’entrée à Petra. Si tu veux parvenir au point de départ par tes propres moyens, sachs qu’il est préférable d’avoir un 4×4 , à moins de laisser sa voiture un peu plus loin sur le bord de la route mais ça rallonge la randonnée. Voici les coordonnées GPS du point de départ : https://www.wikiloc.com/hiking-trails/jordan-petra-the-back-way-to-petra-round-trip-21379206

Si tu veux t’y faire conduire, renseigne toi auprès de ton hôtel : les gens du coin connaissent souvent l’astuce ! Par contre, les hôtels facturent l’aller en 4×4 environ 30 JD par personne. C’est assez cher… N’hésite pas à négocier. Ou tu peux tenter ta chance dans la rue auprès des 4×4 qui passent… Du coup, nous on a payé 20 JD par personne ! L’avantage de se faire déposer c’est qu’ensuite tu peux rejoindre les principaux monuments du site en partant du monastère sans avoir à revenir en arrière pour récupérer ta voiture.

 

Petra, quel programme ?

Si tu as lu le paragraphe “combien de temps rester à Petra ?” , et “Que voir / que faire à Petra ?”, tu dois commencer à avoir une idée sur ton programme. On te donne notre programme de 2 jours :  c’est majoritairement le temps que les visiteurs consacrent à Petra. C’est un programme que l’on a bien étudié et qui ressort de notre expérience de cette cité antique. Il est a assez soutenu (7h de marche et une vingtaine de km avalés par jour) mais complètement réalisable pour des personnes en bonne forme physique. C’est parti !

Jour 1 :

Bien sûr , si tu as bien lu notre article, tu es à 6h pétantes devant le guichet du visitors’ center, frais comme un gardon, des bouteilles d’eau et ton pique nique dans le sac, la larme émue à l’oeil et les billets du jordan pass dans ta main fébrile d’enthousiasme. Et hop là tu files :

  • Au Trésor. ça te permet de parcourir le siq quasiment seul et de découvrir la star des lieux en 1er…
  • Ensuite direction la randonnée du haut lieu du Djebel Al-Khubtha. Admire au passage le théâtre puis dirige toi vers les tombes royales sans t’y attarder (on reverra ça plus tard). Puis direction la vue vertigineuse depuis une falaise qui surplombe le trésor. Bois un bon thé à notre santé et laisse toi subjuguer par les premiers rayons du soleil qui flirtent avec la pierre rose.
  • Demi-tour et direction le haut lieu du sacrifice. Tu pourras déjeuner en cour de route auprès d’un temple peu visité ou en haut d’une jolie vue.  A la fin de cette randonnée, tu déboucheras non loin du Qasr Al Bint. Tu pourras remonter tranquillement la rue des colonnades vers la sortie.
  • Finis cette belle journée déjà bien remplie en visitant les tombes royales.
Slider

 

Jour 2 :

  • Cette fois direction le “chemin caché du monastère” (bon, c’est nous qui l’avons surnommé comme ça). A nouveau, tu seras parti tôt le matin n’est-ce pas ?
  • Tu arrives au monastère, comme une petite fleur : quelques coussins douillets t’attendent pour admirer tranquillement le chef d’oeuvre du coin. Profites-en aussi pour faire un tour sur les chemins qui font face au monastère et t’amènent vers des vues splendides sur le Wada Araba.
  • Enfin abreuver de ce lieu magique, tu peux emprunter les escaliers qui descendent (en croisant tous les touristes transpirant qui montent vers le monastère sous le soleil torride de Jordanie…haha ! comme t’es malin toi !) direction le Qasr Al Bint pour retrouver le début du chemin Umm-El Biyarah. Un petit casse croûte peut-être avant la montée ? Ou une petite visite aux bédouins du coin dans leur habitation troglodyte pour partager un thé ? En haut, quasiment seul au monde, tu pourras avoir une vue d’ensemble sur les tombes royales.
  • En redescendant tranquillement pour te diriger vers la sortie principale, tu repasseras une dernière fois, avec déjà une pointe de nostalgie, dans la rue à colonnade, devant les tombes royales, devant le théâtre et enfin, alors que le site se vide, devant le magnifique Trésor
Petra
Slider

 

“Et si j’y suis qu’1 jour me diras tu” ? Bah c’est bête ça…, te répondrais-je. Dans ce cas là on te conseille : Le trésor puis la randonnée du haut lieu du sacrifice et enfin l’aller retour par le sentier principal vers le monastère… ça va être sportif !

Et si j’y suis 3 jours me diras-tu ? La chance… te répondrais-je. Même programme que nos 2 jours et le 3ème jour : un trek vers le mont Aaron d’une bonne demi-journée est une excellente idée ! Un guide peut-être conseillé mais avec une bonne appli gps, tu peux t’en sortir seul. Et là, direction le mont Aaron et ses 1400m d’altitude, ses vues renversantes sur le Wadi Araba et l’entrée du sanctuaire qui accueille le tombeau de Aaron (frère aîné de Moïse en personne).

 

Petit aparthé : Petra et les animaux

En plus de la foule de touristes (mais que tu as su éviter grâce à nos précieux conseils), le sort réservé aux animaux de Petra a été un autre point sombre de notre visite.

Nous avons vu beaucoup d’animaux déshydratés, mal nourris, attachés à des cordes trop courtes, forcés à trimbaler des touristes pour monter des marches… Certains animaux sont proche de la maltraitance et nous avons vu un cheval allongé sur le sol, épuisé par le énième voyage à traîner un lourd carrosse sous le soleil jordanien. Alors, s’il te plait, réfléchis à 2 fois avant de t’embarquer sur un âne pour gravir des marches ou de monter sur un dromadaire qu’on forcera 50 fois dans la journée à se lever, se coucher, se lever, se coucher pour le bon plaisir du touriste et son smartphone vissé à la main pour une séance selfie.

A ce sujet, je t’invite à regarder ce court dessin animé “The Care for Petra”, un peu naif mais clair et compréhensible par tous à propos des animaux à petra mais aussi de la conservation de ce site et le problème du travail des enfants.

Du reste, à l’entrée du site, une recommandation écrite propose de signaler auprès du visitors’ center tout acte de maltraitance en vers les animaux….

Voici, c’est dit. Mais hormis ces points négatifs, Petra reste un de nos meilleurs souvenirs de voyage, rien que ça !

 

Tu connais une personne intéressée par la Jordanie ? Tu veux t’inscrire à notre Newsletter ?

 

Si tu le souhaites, mets des p’tites étoiles à cet article (que tu as adoré évidemment..!)

 

C’est lors de notre périple en Jordanie que nous avons visité Petra :

Jordanie :
Joyau du Moyen-Orient

On t'emmène à travers ses vallées, ses canyons, ses déserts, sa mer morte ou rouge et sa merveille du monde : Petra... Accueil chaleureux et thé à volonté !

Slider

 

Connaissant tes goûts, tu devrais également aimer ces articles :

Poster une réponse

You have to agree to the comment policy.

Allé en haut