Les thermes

la quête du Graal-des-Bains

Les thermes de Tbilissi en citation ?

“Le sentiment merveilleux de liberté et du bien-être m’a envahi. Toute ma fatigue s’est envolée et je me suis senti assez fort pour monter la montagne”    Alexandre Dumas (en personne).

Les bains de Tbilissi : la renommée dépasse les frontières géorgiennes. On parle d’art du bain : ça ne rigole plus. En tout cas, le quartier des bains (Abanotubani) dans le centre de Tbilissi est intrigant. Des dômes de pierres claires sortent du sol. Ça ressemble à des coupoles, percées au sommet, pour laisser entrer la lumière en dessous. Et en dessous ? L’eau très chaude et sulfureuse.

Thermes Géorgiens
Bains à 35 degrés.
Bains sulfureux Géorgie
previous arrow
next arrow
PlayPause
ArrowArrow
Slider

 

Les Thermes de Tbilissi, c’est comment ?

L’atmosphère est orientale, les décors en mosaïques sont magnifiques. On se lance ! Et il faut le dire : l’expérience des thermes de Tbilissi est une aventure digne des quêtes héroïques du Graal. Parce que ça se mérite ! Prépare ton sac et ta serviette : on t’emmène dans la quête du Graal des bains de Tbilissi (roulement de tambour).

Déjà, preuse chevalière et preux chevalier en quête du Graal-des-bains : tremblez !

Voici la première épreuve des thermes de Tbilissi : la garde

avant de tâter du soufre, il faudra affronter “les gardiennes des bains” (re-roulement de tambour) ! Faudra être brave et fort. Là où on est allé, le personnel est rustre, les visages fermés. On pourrait croire que sourire arracherait des joues : la blague est interdite ! En plus, l’épreuve s’est corsée pour nous : les clients juste avant ont tenté de contredire les gardiennes des thermes de Tbilissi. Les inconscients ! Et plus tard, on nous les as encore plus énervées : les gardiennes ont dû tambouriner sur la porte de baigneurs trop lents à sortir. Les trompe-la-mort !

Nous, on a tout bien fait comme demandé. On n’a pas contredit, on a été poli et tout ! Au final, on s’en est sorti sans dommage. On a même eu le droit à un sourire ! Ah !

 

2ème épreuve des thermes de Tbilissi : le nez.

Le soufre, dégagé par l’eau, pique les narines et peut incommoder. Le sulfure d’hydrogène ça sent l’œuf pourri, tu sais ? Pour nous, les précédents 15 jours de trek dans la “pampa” caucasienne sans rencontrer une douche ont aguerri notre odorat. Alors tu sais, l’odeur du soufre, disons que nous ne sommes plus à ça près. Et on passe cette épreuve avec une facilité déconcertante. Ah !

A propos si le récit des 15 jours de trek t’intéresse (n’est-ce pas que ça t’intéresse..? bah faut l’dire alors !), tu as de quoi lire ici (trek Omalo Shatili en Toutchétie), ici aussi (trek Roshka Juta) et enfin ici (trek Mestia Ushguli en Svanétie).

 

3ème épreuve des thermes de Tbilissi : le feu.

Ou plutôt : l’eau bouillante. C’est à + de 35° tout de même. On te voit venir de loin :  “pfff ! quelle bande de poules mouillées ! marin d’eau douce !”. Bien viens-y tremper le doigt de pied déjà… Pas facile de rentrer dans l’eau… et une fois rentré, pas facile d’y rester quelques minutes.

Mais après tout, le Graal des bains est là : la peau s’adoucit, les muscles se détendent, on boit un p’tit thé, on vit à la “tbilissienne”. Et puis, il parait que l’on ne connaît Tbilissi de l’intérieur que si l’on est allés aux bains. Quête complémentaire pour les plus téméraires : alterner bain brûlant avec bain glacial. Ah !

Le choix du bain de Tbilissi

Il y a le choix :  plus de 10 bains dans le quartier.  Les bains de Tbilissi ont tous des salles privées de différentes normes, tailles, prix, options (sans ou avec sauna par exemple). Peut-être est-ce une bonne idée de demander à regarder une salle privée avant de la réserver. Difficile de donner un avis sur chacune : c‘est surement affaire de gout, de budget et d’envies. Cela dit, voici une liste non exhaustive des bains les plus connus.

Royal Bath

Facile à trouver (Abano St. 2, Tbilisi), sur la place même, avec son entrée en fer forgé (qui ne donne pas très envie d’ailleurs). Le bain offre cinq chambres avec des prix allant de 65 à 95 Lari. Le coût dépend de la taille de la salle. La plus grande salle est pour six personnes. Si on le souhaite on peut commander du thé ou de la bière pendant le bain…

Bain Gulo

Ioseb Grishashvili St, Tbilis. Le spa n’est pas évident à trouver. pres de l’hôtel Old Tiflis, vous devez entrer dans la cour et il y a trois portes noires. Celle du milieu est le spa Gulo.

Les plus grandes salles (5 ou 6 personnes pour 90 lari) disposent d’un grand bain chaud, d’un petit bain froid, d’un sauna et de deux douches. Le décor est superbe. Les salles moins chers ont un décor plus quelconque et des installations un peu vieillottes. On trouve de larges choix de massages et de gommages digne d’un centre de thalassothérapie.

Bain n°5

C’est celui que l’on a choisi. C’est le plus ancien bain de Tbilissi. Il y a 2 suites, 5 bains privés et une salle commune. Les bains privés ont bien sûr une petite piscine d’eau sulfurique et certaines salles disposent de sauna. La déco et ses mosaïques sont remarquables.

Le bain public est juste une salle avec des douches, mais c’est très bon marché (3 lari / personne). Par contre les installations sont usées et fatiguées.

Personnel un peu… euh… Bah faut relire le début de l’article.

Intérieur des thermes Géorgie

On parle d’art du bains. Les mosaïques sont superbes.

Bain d’Orbeliani (Orbelianskaya)

Abano street, Tbilissi. Il est le plus remarquable avec une façade persane en mosaïques bleues. On est irrésistiblement attiré par l’ensemble. L’intérieur a été récemment restauré et modernisé. Le personnel parle anglais. C’est surement le bain le plus utilisé par les touristes : réservation d’avance recommandée.


Bain Mirzoyev

Grishashvili St., 11. C’est l’une des trois bains sur la rue Grishashvili. Il ressemble à un grand bâtiment un peu délabré . Il y a un salle commune et une piscine réservée aux femmes. Cela ressemble au bain n°5 avec peut être un peu plus d’espace.

Bain “Bakhmaro” 

I. Grishashvili St. 3, Tbilisi. Pas tout à fait sur la place mais dans la rue qui monte du côté opposé à la forteresse. L’intérieur est plutôt “art nouveau oriental” avec des saunas, des bains sulfureux… classique mais avec un petit plus : une sorte de salon de thé avec des douceurs sucrées ou de la confiture.

Combien ça va me coûter tout ça ? 

Le prix est par salle, pour une heure. Peu importe le nombre de personnes.

Bains communs : 3 lari. Bains privés :de 30 lari à 100 lari. Massage : entre 5 et 25 lari. Les shampoins, serviettes etc sont également payants…

 

Quelques conseils en plus ?

Les bains sont encore plus agréable après

Si tu choisis d’utiliser les bains communs, moins chers, il vaut mieux ne pas être pudique et moins regardant sur la propreté. Mais la sensation de vivre comme les locaux est grisante. Certains bains communs sont mixtes (il y en a un Orbelani) ou séparés.

Entre chaque “plongeon” dans l’eau, on peut profiter d’un bon thé disponible sur commande, ou d’un massage. Les massages ici sont rarement doux mais plutôt… vivifiants. C’est du gommage (qui a dit du meulage ?), similaire à ce que l’on peut trouver dans le hammam turc.

Attention aux bijoux : le soufre altère la couleur de l’argent.

Apporte tes accessoires de bain, claquettes, serviettes, canard… mais il y a possibilité d’en acheter sur place (sauf le canard).

On te conseille de réserver parfois 2 jours à l’avance pendant la haute saison. La CB est rarement acceptée.

 

Et après tant d’aventures à la recherche du graal des bains, il sera largement temps de prolonger le plaisir en allant profiter d’un bar branché de Tbilissi à 2 pas des thermes, avec pourquoi pas, une petite Nargulé…

La vie nocturne est animée à Tbilissi, et c’est parfait après avoir survécu aux bains…

Si tu le souhaites, mets des p’tites étoiles à cet article (que tu as adoré évidemment..!)

Les thermes de Tbilissi, Géorgie
4.7 (11 votes)

 

Connaissant tes goûts, tu devrais également aimer ces articles :

 

    

 

C’est lors d’un itinéraire d’un mois en Géorgie, que l’on a découvert l’étonnant Tbilissi et ses bains :

Géorgie :
entre Asie et Europe

La Géorgie a cela de fascinant : le mélange des genres.

Slider

 

Tu as testé un bain à Tbilissi et tu voudrais raconter ton expérience ? Commente ! 

A propos

La marmite des voyages : je suis tombé dedans tôt. D’abord l’Europe et puis de plus en plus loin. La photographie, les treks et plus récemment la plongée : ça me passionne. Pas la peine d’insister pour partir à l’aventure : hop mon sac est déjà prêt. C’est parti ?

Poster une réponse

You have to agree to the comment policy.

Allé en haut