Musée de la mémoire et des droits humains

Photo Musée de la mémoire et des droits humains

Visiter le Musée de la mémoire et des droits humains à Santiago du Chili a été une expérience émouvante et instructive pour moi. Après tout, que connaissons-nous de cette sombre période du Chili, de 1973 à 1990 ? Pendant cette dictature violente et déshumanisante, les droits les plus élémentaires de l’être humain ont été bafoués. Les dissidents politiques ont été victimes de privations de liberté, de tortures et de violences sexuelles. Ce musée rend un vibrant hommage à ceux qui ont souffert sous le régime de Pinochet, notamment à travers un mur immense couvert de photos de disparus.

Pourquoi visiter ce musée de la mémoire et des droits humains ?

Le Musée de la mémoire et des droits humains à Santiago du Chili occupe une place cruciale dans le paysage culturel et historique du Chili.
Fondé pour commémorer les victimes de la dictature militaire de Pinochet (1973-1990), le musée témoigne des violations massives des droits humains. J’ai trouvé que ce musée offrait un véritable espace de réflexion et d’éducation. Il vise à sensibiliser les visiteurs aux luttes passées pour la justice et la dignité, tout en promouvant les valeurs fondamentales de la démocratie et des droits humains. Le musée joue ainsi un rôle essentiel dans la guérison collective et la prévention de l’oubli. Il rappelle aux générations présentes et futures l’importance de la vigilance et de l’engagement envers la justice sociale. De plus, j’ai trouvé le musée clair, concis, bien structuré en thèmes et très instructif. On y trouve de nombreux documents sous différents formats comme des affiches, des vidéos, des photos et des lettres. Cela évite toute monotonie. Cependant, tout est en espagnol. Pour ceux qui maîtrisent mal la langue, un audio-guide en français est disponible pour 5000 CLP. Il est bien fait et permet de se concentrer sur les éléments les plus importants du musée de la mémoire et des droits humains.

Thème du musée : période de la dictature de Pinochet.

Après le coup d’État militaire de septembre 1973, mené par le général Augusto Pinochet contre le gouvernement démocratiquement élu de Salvador Allende, le Chili a sombré dans une période marquée par une répression politique draconienne.
Pinochet a instauré un régime militaire autoritaire. La dictature a également été caractérisée par des politiques économiques néolibérales radicales qui ont transformé profondément le paysage social et économique du Chili. La dictature de Pinochet au Chili a pris fin progressivement, marquant une transition vers la démocratie.
Sous la pression nationale et internationale croissante, le régime militaire a finalement accepté de tenir un référendum en 1988 pour décider de la prolongation ou non du mandat présidentiel de Pinochet. Ce référendum a conduit à une victoire du « Non », marquant un rejet clair de la prolongation du régime autoritaire.

Comment est organisé le musée de la mémoire et des droits humains ?

Il est réparti sur 3 étages. Le troisième étage est principalement dédié à des expositions temporaires.
Lors de ma visite, ce dernier étage était consacré à des œuvres sur le thème de la privation de liberté.

Le musée commence par une introduction à la montée du régime militaire après le coup d’État de 1973. Les expositions sont organisées de manière thématique, avec des salles dédiées à différents aspects de la répression et de la résistance. Pendant le parcours, on trouve des témoignages audiovisuels et des archives personnelles pour humaniser et rendre tangibles les expériences vécues sous la dictature. Et cela, je peux vous dire que c’est très émouvant !
Les archives historiques occupent également une place centrale dans le musée, présentant une collection de documents, de photographies et d’objets qui documentent de manière rigoureuse les événements de l’époque.
En résumé, la visite du Musée de la mémoire et des droits humains à Santiago du Chili offre une expérience immersive et éducative. Il permet de sensibiliser les visiteurs aux injustices passées tout en promouvant les valeurs de la démocratie et des droits humains.

Mon avis sur la visite du musée et son impact émotionnel

Autant te le dire, j’ai été profondément marqué par ce musée. Écouter les témoignages poignants des survivants et des familles des victimes m’a bouleversé. Cela m’a permis de mieux comprendre l’ampleur des atrocités commises et l’incroyable force humaine nécessaire pour surmonter de telles épreuves. Cependant, si tu hésites à y aller avec des enfants, je tiens à préciser que le musée évite les détails morbides, sensationnels ou visuellement éprouvants. De plus, on trouve souvent des notes d’espoir, notamment sur la mobilisation internationale et le courage des victimes.

Cette visite m’a également fait réfléchir sur l’importance cruciale de préserver la mémoire historique. Cela permet de rendre hommage aux victimes et à leurs familles, mais aussi de nous assurer que de tels événements ne se reproduisent jamais. C’est d’ailleurs un des leitmotivs du musée : « nunca mas » ou « plus jamais » en français. Ainsi, le Musée de la mémoire et des droits humains joue un rôle essentiel en nous rappelant les dangers de l’autoritarisme.
En bref, c’est une expérience que je recommande vivement à tous ceux qui cherchent à approfondir leur compréhension de l’histoire moderne et à renforcer leur engagement envers les principes de justice et de vérité. J’ai également trouvé que le musée était adapté aux enfants. Il permet de les sensibiliser dès leur jeune âge à certaines valeurs démocratiques.

Les morts ou disparus lors de la dictature de Pinochet
Un mur de photos des disparus lors du régime autoritaire de Pinochet

Conseils pratiques pour les visiteurs

Pour planifier ta visite au Musée de la mémoire et des droits humains à Santiago du Chili, voici quelques conseils :

Informations pratiques

Le musée est ouvert du mardi au dimanche de 10 heures à 18 heures (dernière admission à 17h30). L’entrée est gratuite. En revanche, l’audio-guide en français est disponible pour 5000 CLP. Il est bien fait et se concentre sur les éléments les plus importants du musée de la mémoire et des droits humains. Tu peux obtenir davantage d’informations sur le site web officiel du musée.

Accessibilité et conseils pour la visite

Le musée est situé dans le quartier Yungay de Santiago, facilement accessible en métro ou en bus depuis divers points de la ville. Pour le métro, tu peux descendre à Quinta Normal. Pour une expérience optimale, prévois de passer au moins deux heures pour explorer les différentes expositions.

Où dormir dans le secteur ?

Dans le quartier Yungay, tu trouveras quelques adresses pour dormir. C’est un quartier assez sûr et central. De là, tu pourras facilement aller dans d’autres quartiers sympas comme Bellavista ou Providencia. Mais, plutot que de loger dans le Yungay, je te conseille vivement ces 2 autres quartiers pour dormir à Santiago du Chili : ils sont surs, centraux et vraiment chouettes à découvrir !

Suggestions pour prolonger la visite du musée

Le quartier Yungay où se trouve le musée n’est pas mon préféré lors de ma visite de Santiago, mais il n’est pas désagréable. Ce quartier est connu pour son patrimoine architectural, dont certains éléments français, et son ambiance tranquille. Tu peux te promener dans les rues pour admirer les nombreuses fresques murales et œuvres de street art qui enrichissent ce quartier historique. À proximité, tu trouveras également le Parc Quinta Normal, un espace verdoyant idéal pour te détendre.
À moins que tu aies encore envie de découvrir d’autres musées ?
Dans le parc ou à proximité tu trouveras :

  • Le musée national d’histoire naturelle de Santiago (surtout sympa avec des enfants)
  • Le musée « Ferroviario de Santiago » sur les trains (sympa aussi avec des enfants avec la possibilité de monter dans de vieilles locomotives)
  • Le musée  » Gabriela Mistral Education » sur le thème de l’école d’avant (j’ai pas trop aimé… à réserver aux férus des classes « à l’ancienne »)

Tu connais une personne qui souhaite explorer le Chili ? Partage cet article !

Tu peux aussi nous suivre sur
                   ou   
pour être informé de nos derniers voyages !
Tu hésites encore ? On a de quoi te faire changer d’avis dans… les 5 arguments chocs :

Liens pour t’aider à organiser ton voyage

Voici les sites que nous utilisons pour comparer, réserver et préparer nos voyages

  • 🏨 Booking : voir des photos de logements, comparer les prix et réserver des B’n’B et hôtels
  • 🚗 Discover Cars : comparer les offres des agences et réserver une voiture de location au meilleur prix
  • ✈️ Skyscanner : comparer le prix de différentes compagnies et réserver des billets d’avion
  • 🤝 Assurance : souscrire à une assurance pour être protégé lors d’un voyage long ou court
  • 🎭Civitatis et Get your Guide : réserve ton excursion guidée, tes spectacles, ton guide…

Tu devrais aimer ces articles :

Notre itinéraire de 10 jours en République Dominicaine

Plongez dans l'aventure dominicaine ! La République dominicaine, avec ses plages paradisiaques, sa culture vibrante et ses paysages à couper le souffle, est une destination de rêve pour les voyageurs En savoir plus

Visiter le Musée de la mémoire et des droits humains à Santiago du Chili

Visiter le Musée de la mémoire et des droits humains à Santiago du Chili a été une expérience émouvante et instructive pour moi. Après tout, que connaissons-nous de cette sombre En savoir plus

Introduction à l'île de Ré L’île de Ré, paradis de l’Atlantique ? Beaucoup de voyageurs le pensent et on ne saurait leur donner tort. Eden maritime au large des côtes En savoir plus

Certains liens proposés dans cet article sont des liens d’affiliation. Cela signifie que nous pourrons recevoir une (très petite) commission si tu achètes à travers ces liens. Cela n’entraîne aucun coût supplémentaire pour toi et cela ne change rien du tout à nos écrits : nos adresses, coups de cœur voyage et conseils sont toujours sincères et authentiques. Grâce à cela, tu contribues sans aucun effort à soutenir le contenu que nous proposons (et que tu adores n’est-ce pas ? :). Un grand merci pour ton soutien ! Pour en savoir plus c’est ici.

Poster une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Allé en haut